2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan








télécharger 2.11 Mb.
titre2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan
page1/46
date de publication21.01.2018
taille2.11 Mb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > Biología > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   46

1351

DIE MAROKKANISCHE KUNST

L’ARTE MAROCCHINA

L’ART MAROQUAINE

Der marokkanische Kunst

Vorderseite - Fronte - Côté antérieur

1. La Mosquée d'Abd-er-Rahman.

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan.

3. Fontaine des ablutions dans la Mosquée de Karaouine à Fes.

4. Intérieur d'une maison à Sidi-Bou-Said.

5. Vases - Lanternes - Tapis.

6. Vases - Lanternes - Tapis (suite).

Rückseite - Retro - Verso

1. La Mosquée d'Abd-er-Rahman.

Avant Mahomet, la religion des Arabes était idolâtre. Par le Coran, défense fut faite de représenter des êtres humains. L'art musulman se résumé donc au dessin ornemental, géométrique, peint et sculpté. Les fleurs et les fruits sont traités aveo une élégante fantaisie. De grands animaux stylisés ornent les portes, les fontaines et les cours. Des devises écrites dans les caractères capricieux de l'alphabet, mêlent leurs fantastiques contours aux stylisations décoratives. Cependant, malgré sa richesse, l'architecture mauresque est restée froide parce que l'expression humaine en est absente.

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan.

L'art religieux du Maroc, comme celui de tout l'Islam, se résumé dans la Mosquée. La plus célèbre mosquée de Tunisie, la Djana Kebira, fut fondée en 669 et embellie par les Aghlabites, dinastie arabe de l'Afrique, qui établit sa residence à Kairouan et regna sur la plus grande partie du Nord de l'Afrique, sous la suzeraineté des Abassìdes. Ce monument, fait de matériaux légers recouverts d'une décoration luxueuse de marbre et de céramique, se compose d'une grande salle, prenant jour sur une immense cour entourée de doubles colonnades. Les murs, décorés en relief, ont des dessins compliqués donnant la même atmosphère que celle des tapis. Des motifs de cercles et arcs de cercles, ainsi que des feuillages, embellissent les colonnes. Les boiseries ajourées de la Mosquée de Kairouan sont de pures merveilles. Des tapis où nous pouvons admirer et apprécier l'heureuse harmonie des lignes et le charme des couleurs, recouvrent entièrement le carrelage de la Grande Salle.

Si la Salle des Priéres reste sobre, les galeries d'accès et la Cour intérieure resplendissent d'une rlchesse d'ornementation inouie. Nous y trouvons des plaques émaillées, aux tons chauds, des panneaux de bronze repoussé des bois de cédre délicatement ciselés, qui témoignent d'un esprit d'invention et d'une habileté technique incroyable.

3. Fontaine des ablutions dans la Mosquée de Karaouine à Fes.

Dans la ville de Fez, une des capitales et villes saintes du Maroc, vérttable centre artistique et religieux, s'élève la plus vaste et la plus ancienne mosquée. C'est celle de Karaouine qui fut édifiée dans un quartier d'Arabes, venus de Kairouan. Elle fut plus tard agrandie et embellie par les Sultans Amarovides et Mérinides. Siège de la grande université musulmane du Maroc, Fez attire encore, à l'heure actuelle, un grand nombre d'étudiants et ses professeurs sont renommés dans tout l'Islam. La mosquée de Karaouine remonte au Xlme siècle. Elle comprend une cour intérieure de grande dimension, bordée de portiques et entourée d'une galerie. Au centre se trouve la Fontaine des Ablutions. Une des prescriptions du Coran impose aux fidèles des ablutions, grandes et petites. L'architecture de cette mosquée est particulièrement brillante. Les décorations en relief des chapiteaux et des ogives sont exceptionnellement fines, et les lanternes ajourées aux verres multicolores et aux cuivres découpés sont d'une finesse de travail vraiment remarquable. Un côté de la cour est occupé par la salle des priéres, qui est formée de travées parallèles à arcades et à toits plats, reposant sur des colonnes élancées. C'est là que les croyants se réunissent pour prier, tournés dans la direction de La Mecque, indiquée par une niche dans la muraille, appelée le Mihrab.

4. Intérieur d'une maison à Sidi-Bou-Said.

L'art musulman a entassé les plus riches trésors à l'intérieur des palais. et prodigué la magnificence dans les moindres détails. Aux yeux des Occidentaux, les intérieurs des demeures et des palais apparaissent comme un monde enchanté et mystérieux de formes bizarres et de couleurs éclatantes. Les somptueuses demeures des seigneurs contiennent plusieurs cours interieures dont certaines sont transformées en jardins d'agrément. Elles possèdent également un grand nombre de salles. Plafonds et murailles disparaissent sous une merveilleuse profusion d'arabesques. Au long des murs, autour des baies, entre les ouvertures, au-dessus des portes se dessinent de grands panneaux rectangulaires, autour desquels s'enroulent des bordures d'arabesques. Des coussins de cuir brodé, teint ou excisé, de toutes couleurs, recouvrent les divans. A remarquer la petite table en bois de cèdre ou d'arrar, avec incrustations de citronnier ou de nacre, que l'on fabrique surtout dans la région de Mogador. C'est un des luxes des riches indigènes que ces ravissants travaux de marqueterie. Cette petite table s'achève d'un plateau de cuivre ou d'argent.

5. Vases - Lanternes - Tapis.

En échappant à l'emprise des Turcs qui, dès le XIème siècle, dominèrent les Arabes en Orient, le Maroc a échappé à l'uniformisation qui a sévi sur d'autres pays musulmans. Cela lui assure, tant au point de vue art architectural qu'art industriel, une place nettement à part. Ce respect scrupuleux de traditions et d'usages dont on ne comprenait plus toujours le sens, explique assez la décadence de certaines formes d'art. Cet attachement aux vìeux métiers, aux vieilles méthodes, est pourtant plus traditionnel que dogmatique et plus instinctif que raisonné. Cependant le peuple marocain est un peuple artiste. Il a le sens de la ligne et de la couleur. Les nombreux objets de tous genres qu'il nous est donne d'admirer en sont un vivant témoignage. Les plaques de metal martelées, repoussées, ciselées sont populaires au Maroc. Le damasquinage, qui consiste à enchàsser un fil de cuivre, d'or ou d'argent, sur une surface de fer ou d'acier, se retrouve dans l'ornementation des armes, sabres et fusils. Les lanternes ajourées, aux verres multicolores et aux cuivres découpés, sont d'un art délicat et fragile. En poterie, faiences, céramiques, les Marocains se révèlent artisans de premier ordre. Les amphores, les bols, les terrines, les grands plats décorés sont d'une conception pleine de saveur.

6. Vases - Lanternes - Tapis (suite).

Les tapis marocains se rapprochent des tapis d'Orient. D'abord les tapis du pays Zaian, en haute laine, à fond unicolore et moucheté de taches de couleurs; ceux de Glaoua à bandes noires et blanches, ceux de Beni et ceux de Zemmour, à dessins géométriques. Certains tapis présentent un fond généralement rouge garance et s'ornent au milieu de papillons, d'oiseaux et de fleurs. L'encadrement s'enjolive de fantaisies. Les Marocains sont aussì d'excellents ferronniers. Les grilles des fenêtres sont d'un dessin harmonieux. Tout comme pour la décoration, les arabesques fournissent des idées inépuisables aux grands travaux de ferronnerie. Les cuirs repoussés ont été une des gloires de l'industrie et de l'art dans le Moghreb. Coussins, ceintures, harnachements, reliures, babouches, sacoches sont travaillés avec la même finesse. Le décor en est généralement constitué par des broderies de laine et des soies de couleurs ou des fils d'or et d'argent. Les instruments de musique sont également d'une forme speciale. A remarquer le luth oriental, instrument convexe sans eclisse, à sillet et à cordes pincées.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   46

similaire:

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconBegin of the skype highlighting 0021622985450 end of the skype highlighting...

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconPartage de la richesse
«L'écart entre riches et pauvres est le plus petit au Québec que n'importe où en Amérique du Nord, ce qui nous assure une plus grande...

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconPlan Introduction Les Manifestations de la Croissance Les Facteurs...
«design» moderne est né en Italie. En quelques années l’Italie va passer au stade de grande puissance indstrielle (actuellement 5°...

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconEt l'intérieur de la chine

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconLeçon 1 : Le règlement intérieur

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan icon23 Milieu intérieur de l’organisme

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconEtude traitement de l’air intérieur

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconEtude traitement de l’air intérieur

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconScène (rêve) Bar intérieur/soir

2. Intérieur de la grande Mosquée à Kairouan iconIntroduction: La fibroscopie est un examen médical permettant de visualiser l'intérieur du corps








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com