Scène (rêve) Bar intérieur/soir








télécharger 168.75 Kb.
titreScène (rêve) Bar intérieur/soir
page1/3
date de publication24.01.2018
taille168.75 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3
Geneviève Dorval

Cinéma et Hypermédia

Projet synthèse

SANS MÊME TE CONNAITRE

Travail présenté à

Michel Arsenault

Département des Arts

Cégep de Lévis-Lauzon

7 mai 2010

scène 1. (rêve) Bar. intérieur/soir

Le bar est rempli de clients. C'est un pub irlandais avec beaucoup de boiseries. Il y a des tables de billard et des lampes en verre teinté. Un groupe joue des airs de folklore irlandais. Tout est légèrement flou. ÉDITH, 20ans, est assise au bar, elle a les cheveux bruns et droits qui lui arrivent au menton. Elle a les yeux bruns, un nez fin et une bouche qui semble sourire même quand elle ne sourit pas. À côté d'elle se trouve LOUIS, visiblement plus grand qu'elle, il a les cheveux brun décoiffés et des yeux foncés et perçants. Ils discutent tout en buvant une bière, mais on n'entend pas se qu'ils se disent. Ils rient beaucoup et écoutent très attentivement quand l'autre parle. En arrière plan une bande de garçons discutent en jouant au billard, l'un deux, MATHIEU, est plutôt grand avec les cheveux châtains et les yeux bruns, il porte un t-shirt et un jeans, il rit et s'amuse beaucoup avec ses amis. Tandis qu'Édith discute avec Louis, elle jette de temps à autre de petits regards furtifs vers Mathieu, s'assurant qu'il ne la regarde pas. Subtilement, une alarme de réveille-matin se mêle à la musique ambiante. Édith fronce les sourcils.

Scène 2. boutique de chaussures. intérieur/soir

La sonnette de l'entrée de la boutique signale qu’une cliente en sort. La boutique n'est pas très grande, il y a des tablettes remplies de démonstrateurs de chaussures sur les murs latéraux et des présentoirs au centre. Le plancher est en bois, et les tablettes sont en contre-plaqué de la même teinte que le plancher. Il y a de grands miroirs verticaux à travers les tablettes et un autre sur pied au centre. À droite et au centre, il y a les chaussures pour femme, et celles pour homme se trouvent à gauche. Édith est debout derrière le comptoir, accotée sur les coudes, le menton appuyé sur ses mains. Elle fixe vers l'extérieur de la boutique.

Édith

(gênée)

Tu t'souviens du rêve que j't'ai raconté l'autre jour? J'rencontrais un gars au petit café tout près d'ici et il me donnait son numéro...

PHILIPPE, cheveux foncés, yeux bleus, très beau garçon se trouve lui aussi derrière le comptoir dans la même position qu'Édith, fixant lui aussi vers l'extérieur de la boutique.

Philippe

(fronçant les sourcils)

Ouais?

Édith

(étonnée)

J'ai encore rêvé à lui la nuit dernière! On était dans un bar et on jasait! (silence) C'est con à dire mais j'avais vraiment l'impression qu'on connectait! Je pense qu'il s'appelle Louis!

Édith et Philippe rigolent devant la légère absurdité de la chose.

Philippe

(rigolant)

Tu penses qu'il s'appelle Louis?! Et Mathieu était où?

Édith

(coupable)

Il jouait au billard avec ses amis... Mais il avait pas l'air de se rendre compte de ce que je faisais!

PHILIPPE

(offusqué)

Édith! T'as pas honte?! Bavarder comme ça avec un autre homme dans face de ton chum! (passant d'offusqué à complice) Mais tu me tiendras au courant des développements!

Philippe lui fait un clin d'œil. Ils se mettent à rire et quittent le derrière du comptoir pour aller replacer les démonstrateurs. Ils discutent tout en faisant de l'ordre dans la boutique.

Édith

Pis toi Phil, du nouveau?

PHILIPPE

Pas grand chose, j'vais à un vernissage dimanche soir. Tu veux venir? Ce sera pas mes œuvres mais le jour viendra où c'est moi qui exposera!

ÉDITH

(déçue)

Oh! J'aurais vraiment aimé ça! Mais j'ai un gros examen lundi matin... Je devrais même pas faire les jeudis soirs ici, j'suis dans le jus! Quand ce sera ton vernissage, j'irai c'est promis!

Philippe

(amusé)

C'est quoi ton examen? L'étude de la dent de sagesse dans son milieu naturel? La chimie de la mauvaise haleine?

Édith

Biochimie buccale.

Philippe fait semblant de bailler.

PHILIPPE

(sarcastique)

Yeah! J'peux y aller avec toi?

Édith

On peut pas tous faire sa carrière à dessiner des petits bonshommes!

PHILIPPE

(insulté)

Le graphisme c'est plus que ça! ET j'te niaise, tu sais que j'suis juste jaloux parce que t'es beaucoup plus intelligente que moi et que dans quelques années tu vas avoir un sale gros salaire pendant que moi j'vais encore vendre des souliers pour arrondir mes fins d'mois!

ÉDITH

(souriante et amusée)

Haha! N'importe quoi! Bon, prends donc ta pause toi!

Philippe s'éloigne vers l'arrière-boutique tandis qu'Édith continue à replacer des chaussures.

scène 3. Appartement d'édith. intérieur/soir

Édith entre dans l'appartement, c'est un petit 3½ simple mais joli. À gauche de l'entrée, il y a le salon. On voit que c'est Édith qui a fait la décoration puisqu'il y a beaucoup de touches féminines. Malgré les efforts de décoration, c'est quand même un appartement d'étudiants avec des meubles dépareillés. Le salon est jaune pâle avec des photos de fleurs en noir et blanc sur le mur derrière le grand divan tout noir et usé. Il y a deux autres petits fauteuils à motifs recouverts de jetées rouges. Il y a une grande fenêtre avec une large tablette sur laquelle se trouve une grosse plante verte. Derrière les deux fauteuils, il y a un ordinateur sur un petit meuble dans un coin. Le meuble télé est remplis de livres, de DVD et de divers bibelots et objets étranges. La cuisine adjacente est du même jaune que le salon mais  les armoires sont bleues pâles. Le frigo est rempli d'aimants, de photos et de petits mots.

ÉDITH

Allô!

Mathieu, assis devant la télé, lui répond sans se lever.

Mathieu

Allô ma puce! Grosse journée?

ÉDITH

(déposant ses sacs, retirant ses bottes et accrochant son manteau sur un crochet au mur)

Pas trop pire, mais longue! Toi?

Mathieu

Non... J'ai pris ça relax aujourd'hui, j'ai fait un peu de ménage et j'ai écouté la télé.

Édith se dirige vers le divan en regardant autour d'elle, souriante et légère. Elle se laisse tomber sur le divan.

ÉDITH

(impressionnée)

Ouais! Je vois ça! Belle job!

MATHIEU

(flatté)

Qu'est-ce qu'on dit?

Mathieu tend la joue à Édith, les yeux fermés avec un petit sourire. Édith prend son visage dans ses mains et l'embrasse sur la joue.

Édith

(suspicieuse)

Mais en quel honneur t'as fait le ménage?

MATHIEU

Pour te faire plaisir mon amour! (Édith le regarde avec un regard encore plus suspicieux) Bon, okay, j'ai invité mes chums à venir écouter la boxe pis boire une coupe de bières.

Édith se décolle brusquement de Mathieu.

Édith

(exaspérée)

Math! Je t'ai déjà dit de pas inviter du monde quand j'ai des cours le lendemain, on est jeudi! T'aurais pas pu attendre à demain? Il est déjà 9h30, j'veux juste aller dormir!

MAthieu

(frustré)

Mais là! J'peux pas inviter de monde la semaine parce que t'as des cours. La fin de semaine, soit t'étudies et tu veux pas qu'on te dérange, soit tu veux qu'on passe du temps ensemble! J'suis pas parti en appart pour vivre avec autant de règles pis de conditions qu'avec mes parents!

ÉDITH

J'en demande pas tant que ça! Tu sais que mes cours me demandent beaucoup! Pis je t'empêche pas de sortir! J'veux juste être capable de dormir sans entendre gueuler dans mon salon quand j'ai des cours le lendemain!

MATHIEU

Mais ton cours est à midi, j'me suis dit que ça te dérangerait pas...

Édith lui lance un regard exaspéré. Mathieu ne dit plus rien. Il y a un silence, Édith et Mathieu sont maintenant assis l'un à côté de l'autre, calés dans le fond du divan regardant droit devant eux sans dire un mot.

MATHIEU

(calme)

J'm'excuse... J'comprends que tu veules dormir pour une fois et que t'as pas envie d'avoir du monde ici. Mais un gars s'essaye?! J'vais appeler les gars pis j'vais leur dire qu'on va aller faire un tour à quelque part à place, okay?

Édith

(calme)

Merci Math... Je l'sais que j'suis plate.

Mathieu sert Édith dans ses bras et l'embrasse sur la tête. Édith se colle contre lui, serrant son bras contre elle. Elle baille et ferme les yeux.

ÉDITH

(les yeux fermés)

Fais pas trop de bruit quand tu rentreras, okay?

MATHIEU

Oui mon lapin, j'serai tout discret! Tu réaliseras même pas qu'un gros chat va être venu se glisser dans ton lit!

ÉDITH

(les yeux toujours fermés, souriante)

Hmm... Je les aime comme ça les gros chats!

Mathieu embrasse Édith sur la tête. Elle serre fort le bras de Mathieu qu'elle tient toujours entre les siens. Elle l'embrasse, reste là un instant puis se lève et se dirige vers la salle de bain.

scène 4. (rêve) Parc. extérieur/jour

Édith se promène avec Louis dans un parc. Il y a de grands arbres, il fait beau, des enfants jouent un peu partout, il y a des chiens qui courent après des balles. Édith et Louis s'arrêtent pour s'asseoir sur un banc près d'un plan d'eau, ils lancent des miettes de pain aux canards qui s'y trouvent. Ils discutent sans cesse, gesticulant et réagissant à ce que l'autre dit.

scène. 5. Chambre d'édith. intérieur/jour

Édith est dans son lit, couchée sur le côté vers la fenêtre. Sans bouger, elle ouvre les yeux, elle fixe devant elle. Elle sourit doucement et referme les yeux. Un toussotement de Mathieu lui fait ouvrir les yeux à nouveau, elle se retourne vers lui et va se blottir contre lui, le prenant dans ses bras.

Scène 6. Appartement d'Édith. Intérieur/soir

Édith entre dans l'appartement, elle tempête et laisse tomber son sac brusquement sur le sol. Elle se laisse glisser contre la porte pour s'asseoir sur le tapis de l'entrée, le front accoté sur ses genoux, ses mains sur la tête. Elle se met à sangloter. Elle reste ainsi un moment puis se redresse contre la porte, prend une grande respiration et se relève. Elle aperçoit alors Mathieu, assis sur la chaise d'ordinateur, qui la regarde sans rien dire. Édith reste debout dans le cadre de porte.

Édith

T'étais là...

MATHIEU

Surprise? Mais qu'est-ce qui t'rend comme ça?

Édith s'avance et s'assoit dans un fauteuil près de l'ordinateur, elle porte toujours son manteau.

ÉDITH

J'viens encore d'avoir une note de merde dans un examen... J'ai jamais autant rushé de ma vie!

MATHIEU

Mais t'as toujours dit que tu voulais être dentiste. Et t'avais l'air tellement motivée quand t'as commencé l'université, t'aimes encore ça au moins?

Édith

(enlevant son manteau)

J'sais pas... Plus j'avance, plus j'me dis que j'me suis peut-être trompée. C'est peut-être pas ma place dans le fond.

Mathieu s'approche et commence à lui masser les trapèzes.

MATHIEU

Mais voyons! T'es ma future petite dentiste! C'est juste une mauvaise passe, ça va aller mieux, tu vas voir! Personne a dit que ce serait facile, courage!

Mathieu se penche, la serre dans ses bras et l'embrasse sur la tête. Édith sourit doucement.

MATHIEU

Tout va bien aller tu vas voir...

Édith

T'as probablement raison, merci d'être là.

Édith reste là, fermant les yeux pour mieux profiter de la présence réconfortante de Mathieu.

scène 7. (Rêve) musée. intérieur/jour

Édith et Louis se promènent dans un musée, il y a des toiles de peintres connus mêlée à des œuvres inconnues. Il n'y a personne d'autre dans la salle. Louis semble expliquer des détails à propos de chaque toiles, expressif et passionné. Il y a une grande toile abstraite dans des teintes rouges foncés qui attire particulièrement leur attention. Édith écoute Louis attentivement, buvant ses paroles. De temps en temps, Louis se place derrière elle pour mieux lui pointer certains détails des toiles.

scène 8. Chambre d'édith. intérieur/jour

C'est le matin. Édith est dans son lit, couchée sur le côté, elle se réveille doucement avec un petit sourire. Mathieu fait du bruit en bougeant, elle jette un coup d'oeil vers lui mais ne se retourne pas, elle referme les yeux, prenant le coin de sa couverture dans ses bras et essaye de se rendormir.

scène 9. (Rêve) salle de spectacle. intérieur/soir

Édith et Louis sont assis l'un à côté de l'autre dans une salle de spectacle, il y a des gens autour mais on ne distingue pas leur visage. Sur scène, il y a un pianiste qui joue Impromptu Op.90 no.3 de Schubert sur un immense piano à queue.

La pièce se termine, Édith et Louis ont tous les deux un sourire serein, leurs regards se croisent, ils se regardent dans les yeux un instant, sans bouger. Leurs mains se rejoignent et leurs visages se rapprochent. Leurs nez se frôlent, Louis caresse la joue d'Édith puis leurs lèvres se rencontrent doucement. Ils s'embrassent longuement, tendrement, se regardant dans les yeux, savourant chaque moment. Édith commence à sembler distraite par quelque chose mais se raccroche à Louis. Elle est de plus en plus agacée par quelque chose d'invisible qu'elle tente de chasser avec de petits gestes de la main tandis que Louis disparait doucement.

scène 10. Chambre d'édith. intérieur/jour

Mathieu et Édith sont dans leur lit. Mathieu caresse doucement les cheveux d'Édith pour la réveiller, il l'embrasse dans le cou mais elle ronchonne et lutte pour rester endormie. Mathieu continue et elle finit par entrouvrir les yeux.

MATHIEU

(sur un ton séducteur)

Bon matin ma petite belette!

Édith regarde son cadran en plissant les yeux. Il est 7h02.

ÉDITH

(irritée)

J'avais dit que j'voulais me lever à 7h20...

MATHIEU

(poursuivant ses caresses et ses baisers)

Je sais, mais j'me suis dit que...

ÉDITH

(repoussant l'étreinte de Mathieu et lui tournant le dos)

Et moi j'dis que j'ai encore 20 minutes pour dormir...

Édith reprend le coin de sa couette dans ses bras et ferme les yeux, tournant le dos à Mathieu qui, vexé, se lève rapidement et sort de la chambre.

scène 11. boutique de chaussures. intérieur/jour

Édith est en train de terminer la facture d'une cliente. Il y a quelques clients dans la boutique, ils ont tous des manteaux d'hiver. Philippe et une autre conseillère parlent à des clientes. Lorsqu’elle lève les yeux pour remercier et dire au revoir à sa cliente, l'attention d'Édith est tout de suite dirigée vers un jeune homme qui entre dans la boutique, c'est Louis.

ÉDITH

(distraite et bafouillant)

Merci beaucoup madame, bonne journée.

Édith sort du comptoir et se dirige vers l'homme. Une dame l'arrête, un démonstrateur dans les mains, pour lui poser une question.

Cliente

Excusez-moi mademoiselle, est-ce que vous avez seulement cette pointure?

Édith

  1   2   3

similaire:

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconLittérature québécoise
«Je veux te dire ce matin que tu mourras ce soir, car je veux que tu souffres en attendant. Rien ne saurait m’arrêter. Tu mourras...

Scène (rêve) Bar intérieur/soir icon1975-04-12 Interventions sur : «Les concepts fondamentaux et la cure : sur le rêve»
Les concepts fondamentaux et la cure : sur le rêve. Maison de la chimie, Paris. Lettres de l’École freudienne, 1976, n° 18, p. 35-...

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconI- le rêve une distraction ?

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconEpi mars : Du rêve à la réalité

Scène (rêve) Bar intérieur/soir icon«martin luther king, je fais un rêVE.» Edition bayard. "Mon combat non-violent"

Scène (rêve) Bar intérieur/soir icon2 Le matin, comme le soir, le pH est compris entre 6,3 et 10 Ainsi hco

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconProgramme : 25 septembre
«Old Library + Book of Kells exhibition» – Château – General Post Office – Temple Bar St Stephen ‘s Green … – soirée libre et nuit...

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconSéance n° 1 : Comment analyser les indices trouvés sur la scène de crime ?

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconEtablissement n° 1
«cours du soir» était exclusivement un instrument de formation pour adultes actifs : IL leur permettait une «promotion sociale»

Scène (rêve) Bar intérieur/soir iconAprès plusieurs années de galères dans la capitale des Gaules, Sorel...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com