Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises








télécharger 29.92 Kb.
titrePrix Crédit Agricole d’histoire des entreprises
date de publication29.10.2016
taille29.92 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > histoire > Documentos
Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises

Édition 2009

DOSSIER DE PRESSE

Contacts

Crédit Agricole SA : Roger Nougaret, 01 43 23 14 10, roger.nougaret@credit-agricole-sa.fr

Entreprises et Histoire : Patrick Fridenson, 01 49 54 25 60, pfridenson@gmail.fr

Pour sa troisième édition, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a été attribué en 2009 à :
- Hervé Joly, pour son mémoire d’habilitation à diriger les recherches intitulé Diriger une grande entreprise française au XXe siècle : modes de gouvernance, trajectoires et recrutement (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales)
Le prix

Organisé en partenariat avec la revue Entreprises et Histoire, le Prix vise à stimuler et valoriser les travaux de recherche de haut niveau, inédits, sur l’histoire des entreprises en France, du XIXe au XXIe siècle. Sont concernées aussi bien les études de branche ou de groupes que les monographies, biographies ou histoires de groupes sociaux et histoires de produits. Le prix s'attache à distinguer un travail remarquable par la pertinence et l'originalité de sa problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l'écriture. Les travaux soumis au jury en 2009 devaient avoir été soutenus entre juin 2008 et mai 2009. Le prix est doté de 15000 euros, dont la moitié est destinée à faciliter l’édition du travail primé. Présidé par Bertrand Badré, directeur Finances Groupe de Crédit Agricole SA, le jury est composé de personnalités de la banque, de l’université et de la recherche, et de la presse.
Le travail primé

Appuyé sur une documentation très solide, le travail d’Hervé Joly apporte une vision renouvelée du recrutement et des carrières des dirigeants des grandes entreprises, en longue durée (1914-1970), réévaluant le rôle des dirigeants familiaux, des managers et des néo fondateurs.
Le jury a par ailleurs décerné une mention spéciale au mémoire d’habilitation à diriger les recherches de Jean-Michel Minovez intitulé, L’industrie invisible. Les draperies du Midi, XVIIe-XXe siècle. Essai sur l’originalité d’une trajectoire (Université de Franche-Comté) et décidé de lui attribuer une aide à la publication de 4000 euros.

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises

Édition 2009

Composition du Jury

Président

  • M. Bertrand Badré, directeur Finances Groupe de Crédit Agricole SA


Membres du Jury


  • M. Eric Bussière, professeur à l’Université de Paris IV Sorbonne

  • M. Alain Cazalé, responsable des Études industrielles et sectorielles de Crédit Agricole SA, ancien président de la Société française des analystes financiers

  • M. Jean-Claude Daumas, membre de l’Institut universitaire de France, professeur à l’Université de Franche-Comté, Président de l’Association française d’histoire économique

  • M. Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS, rédacteur en chef de la revue Entreprises et Histoire, partenaire du Prix Crédit Agricole

  • M. Jean-Claude Hazera, rédacteur en chef aux Echos, co-auteur des « Patrons sous l’Occupation »

  • M. Marc Meuleau, responsable de financements export à Calyon, docteur d’État en histoire

  • Mme Anne Pezet, professeure à l’Université de Paris Dauphine



Le secrétariat du Prix est assuré par Pierre-Antoine Dessaux, professeur agrégé, docteur en histoire.
Le secrétariat du Jury est assuré par Roger Nougaret, responsable Mécénat et archives historiques de Crédit Agricole SA.

Prix Crédit Agricole d’Histoire des entreprises.

Edition 2009.

Travaux examinés par le Jury

Eugénie Briot, La chimie des élégances. La parfumerie parisienne au XIXe siècle, naissance d’une industrie du luxe, thèse de doctorat, CNAM, décembre 2008.
Vincent Chabault, Un déclassement négocié. La FNAC : histoire d’entreprise, trajectoires socioprofessionnelles et pratiques de travail d’une génération d’employé(e)s, thèse de doctorat, EHESS Paris, novembre 2008.
Elvina Fesneau, Le marché du « poste à transistors » en France de 1954 à la fin des années 1960, thèse de doctorat d’histoire, université Paris I, avril 2009.
Hervé Joly, Diriger une grande entreprise française au XXe siècle : modes de gouvernance, trajectoires et recrutement, mémoire d’habilitation à diriger des recherches, EHESS, novembre 2008
Morgan Le Dez, Le commerce et l’industrie des pétroles dans la basse vallée de la Seine (1860-1940), thèse de doctorat d’histoire, université du Havre, juin 2009.
Jean-Michel Minovez, L’industrie invisible. Les draperies du midi, XVIIe-XXe siècle. Essai sur l’originalité d’une trajectoire, mémoire d’habilitation à diriger des recherches, université de Franche-Comté, décembre 2008.
Stéphane Palaude, Les verreries noires d’Avesnois Thiérache, XIX-XXe siècle, thèse de doctorat d’histoire, université de Lille III, mars 2009.
Catherine Vuillermot, Les groupes industriels français réalités et représentations (des années 1920 aux années 1980) à partir des exemples de Saint-Gobain, Pont-à-Mousson et Schneider, mémoire d’habilitation à diriger des recherches, université Paris IV, novembre 2008.
Le travail primé
Hervé Joly, Diriger une grande entreprise française au XXe siècle : modes de gouvernance, trajectoires et recrutement (mémoire d’habilitation à diriger des recherches, EHESS, novembre 2008)

Texte intégral sur http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00343525/en

Ce travail vise à faire avancer le débat scientifique sur les élites patronales françaises, qui partage depuis plusieurs décennies les sociologues et les historiens entre tenants de la thèse de la reproduction sociale du patronat et défenseurs d’un modèle d’élites que départagent les mécanismes de concurrence entre entreprises. Hervé Joly défend une approche résolument prosopographique destinée à dresser un tableau plus précis que ne le permettent les approches statistiques généralement fondées sur un ensemble restreint de critères. Afin d’éviter la dérive anecdotique ou le cas emblématique, il s’attache à suivre avec précision 193 dirigeants de 21 grandes entreprises française depuis 1914 jusqu’à la fin des années soixante, à la veille d’importants bouleversements dans la structure de gouvernance des grandes entreprises industrielles.

Le suivi de ces trajectoires s’appuie sur un large ensemble de sources économiques et financières. Sont successivement étudiés, dans une première partie consacrée aux modes de gouvernance, la répartition des fonctions dirigeantes, l'importance des logiques familiales, les conditions d'accès, d'exercice et de sortie des fonctions dirigeantes et, dans une seconde partie consacrée aux trajectoires et au recrutement, la fermeture scolaire du recrutement, le poids des grands corps et l'origine sociale entre reproduction et ascension.

La recherche est féconde et renouvelle notre connaissance des grands dirigeants du capitalisme français. Sont ainsi soulignées :

  • les relations entre capitalisme familial et l’émergence d’un professionnalisme managérial, qui peut dans certains cas donner lieu à la formation de dynasties,

  • la prédominance de l’Ecole Polytechnique dans les recrutements sur toutes les formations d’ingénieurs mais aussi généralistes. Cette école joue à la fois un rôle de qualification et de filtre, de même que les grands corps, en partie grâce à un effort d’adaptation aux besoins des entreprises en matière de direction générale,

  • la réalité d’une certaine mobilité au sein des grandes entreprises qui favorise les couches moyennes et supérieures tout en accentuant le clivage avec les milieux plus populaires. La transmission sociale n’intervient en effet directement que pour un tiers de l’échantillon.

Le Crédit agricole et l’histoire des entreprises

Doté d’une forte culture entrepreneuriale, le Groupe Crédit Agricole est un partenaire de longue date des entreprises, par le biais des Caisses régionales, de Crédit Agricole SA ou de ses filiales, notamment Calyon et LCL. Attaché, du fait de sa structure mutualiste et décentralisée, au respect des cultures des entreprises qui composent le Groupe, Crédit Agricole SA a souhaité promouvoir la recherche de haut niveau en histoire des entreprises grâce au Prix d’histoire des entreprises, organisé en partenariat avec Entreprises et histoire. Cette action prolonge celle que Crédit Agricole SA mène déjà en faveur de l’histoire économique en ouvrant ses riches archives historiques aux chercheurs

A propos d’Entreprises et Histoire
Créée en 1991, la revue Entreprises et Histoire est élaborée par des historiens et des chercheurs en gestion. Elle entretient des relations régulières avec les revues étrangères homologues.

Entreprises et Histoire publie 4 numéros par an. Les articles émanent principalement de chercheurs en gestion et en histoire, mais la revue est aussi attentive à publier des contributions d’économistes et de sociologues, étrangers et français, et occasionnellement de praticiens. Chaque numéro comporte délibérément au moins un article d’un auteur étranger, la revue étant bilingue français-anglais.
Un numéro comprend :

* une série d’articles traitant d’un thème unique, sous la direction d’un ou deux responsables ;

* un débat entre chercheurs et praticiens sur le thème du numéro ;

* un éditorial sur le thème, une rubrique de comptes rendus de thèses et d’HDR, un document d’archive et un « clin d’œil » sur le rapport passé-présent.
Fière d’avoir publié des articles marquants et des numéros qui font référence, Entreprises et Histoire est à l’origine du Programme pluri-formation « Histoire de la pensée et des pratiques managériales », qui vient d’être attribué pour 4 ans à 8 établissements d’enseignement supérieur par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Comité de rédaction

- François Baratin, ingénieur général des Mines (Conseil général des Mines),

- Dominique Barjot, professeur d’histoire contemporaine (Université Paris IV),

- François Caron, professeur d’histoire contemporaine (Université Paris IV),

- Patrick Fridenson, directeur d’études (EHESS),

- Gilles Garel, professeur de sciences de gestion (Université de Marne-la-Vallée),

- Eric Godelier, professeur de sciences de gestion (École Polytechnique),

- Michel Lescure, professeur d’histoire contemporaine (Université Paris X – Nanterre)

- Alain Plessis, professeur d’histoire contemporaine (Université Paris X – Nanterre).
Rédacteur en chef : Patrick Fridenson.

similaire:

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises icon4 travaux apportent nombre d’éléments nouveaux ou une vision globale d’une problématique
«immigrées» : un poids plus important que dans la population active, des créations plus employeurs que les entreprises créées par...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconBiopolitique et métrologie de la construction
«modernisation» agricole, de la construction des marchés et des qualités, de la sociologie de la mesure et de l’histoire des sciences...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconHistoire succincte de l’enseignement supérieur en agronomie en Belgique...
«agricole» (on ne disait pas encore «agronomique»). Jusque là, la formation avait été le fait de nombreuses sociétés agricoles et...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconCentre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises...
«Cadre d’actions pour le développement des compétences et des qualifications tout au long de la vie»

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconCentre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises...
«Cadre d’actions pour le développement des compétences et des qualifications tout au long de la vie»

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconLa theorie du contrôle des prix
«Le contrôle des prix n’a pas fonctionné pendant la Première Guerre mondiale lorsqu’il était ‘sélectif’; IL n’a pas marché non plus,...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconAdresse : 53 rue de Rosny, 94120 Fontenay-sous-Bois
«mécanismes de réduction des prix» installée par Christine Lagarde, ministre de l’Economie, Luc Chatel, secrétaire d’Etat à la consommation,...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconCommuniqué de presse
«Prix du public» lors du prestigieux «Kalenderwedstrijd» (concours de calendriers) néerlandais et par le prix Argent lors du prestigieux...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconLa première apparition d’un enseignement agricole en Belgique remonte...
«agricole» (on ne disait pas encore «agronomique»). Jusque là, la formation avait été le fait de nombreuses sociétés agricoles et...

Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises iconDès sa création, en 1969, le «prix de la Banque centrale de Suède...
«prix de la Banque centrale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel» a été confondu avec le prestigieux «prix...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com