La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création








télécharger 149.14 Kb.
titreLa nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création
page5/8
date de publication24.01.2018
taille149.14 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

L'INFLUENCE DES ÉCOLES DU DIMANCHE


L'École du dimanche est devenue une grande organisation dans toute la chrétienté. Si on la considère comme un cercle social d'enfants, qui les rassemble une fois par semaine, soustrait leur esprit aux occupations ordinaires journalières et le dirige vers la réflexion sur des sujets sociaux et religieux en général, on peut estimer que l'École du dimanche a accompli une oeuvre importante dans le monde — en particulier pour les classes laborieuses de la société. Quant à son effet sur les enfants de croyants, nous le considérons comme préjudiciable. Nous savons, toutefois, qu'un tel sentiment paraîtra exagéré jusqu'à ce qu'on en ait pleinement apprécié les raisons. Les voici :

(1) Les Écoles du dimanche ont porté préjudice aux parents chrétiens en ce qu'elles les ont amenés à se considérer comme déchargés de leurs responsabilités de parents, responsabilités que leur impose l'Éternel. Le moniteur de l'École du dimanche est souvent totalement incapable de prendre pareille responsabilité ; il est bien souvent novice en matière d'éducation enfantine convenable, et rarement quelqu'un qui confesse une entière consécration et soit engendré du saint Esprit. Or, c'est un tel instructeur que l'on substitue aux parents dans l'exercice du plus important de tous leurs devoirs. La perte qu'éprouvent des parents chrétiens dans un tel arrangement, est presque incalculable. C'est un principe admis dans les choses spirituelles que celui qui arrose les autres est lui-même arrosé. Et c'est ainsi que le père (ou la mère) qui instruit et guide avec soin ses enfants dans les choses morales et spirituelles, non seulement leur est en bénédiction, mais lui-même (ou elle-même) est abondamment béni(e) par ce service. Cette bénédiction manque aux parents chrétiens de nos jours parce qu'ils se sont écartés à leur insu de cet arrangement divin.

[617]

(2) L'École du dimanche est un désavantage indubitable pour les enfants des parents chrétiens, parce qu'ils ne reçoivent pas des moniteurs des Écoles du dimanche le genre d'instruction que le père et la mère intelligents et consciencieux pourraient et devraient donner.

(3) L'organisation de l'École du dimanche a, d'un autre point de vue, une réaction désavantageuse à la fois sur les parents et sur l'enfant : elle amène les enfants à perdre le respect pour leurs parents, et elle cultive ainsi un manque de dignité des parents d'une part, et du respect filial d'autre part. Il est indiscutable que tout cela n'est pas étranger à la condition actuelle du prétendu “monde chrétien” touchant la désobéissance aux parents, l'insubordination dans la famille, etc. Les organes religieux de l'esprit (“mind”) humain se trouvent au sommet de la tête ; ils devraient être des organes dominants lorsqu'ils sont actifs et convenablement développés. La vénération est l'un de ces organes, et a besoin d'être dirigée. Si l'enfant voit que ses parents honorent Dieu et sa Parole, s'il reçoit l'instruction de cette source, il a devant lui une leçon de choses qui lui sera précieuse pendant toute sa vie et servira aussi plus tard à ses enfants ; mais, par contre, s'il voit que ses parents, au lieu de vénérer Dieu et sa Parole, se tournent vers une classe cléricale afin de recevoir par elle de prétendus messages divins sans se servir de leur raison ou sans étudier la Parole de Dieu, l'influence que recevra l’enfant sera celle de la superstition et de la subordination au cléricalisme, ce qui crée une condition malsaine quant au développement spirituel.

Si, en plus, on envoie l'enfant à un moniteur de l'École du dimanche pour recevoir une instruction biblique, l'enfant en déduira que ses parents sont incapables de lui donner cette instruction. Il en déduira aussi que puisque ses parents reçoivent leur instruction d'un clergé supposé d'un rang supérieur, sinon d'une nature différente, il considérera son moniteur de l'École du dimanche d'un point de vue quelque peu semblable. Le résultat complet sera de ravir aux parents l'estime et le respect de l'enfant.

[618]

Au contraire, si on a enseigné convenablement l'enfant selon les Écritures, à savoir que Dieu a parlé par l'intermédiaire de sa Parole, et qu'il a pris des dispositions pour que certains de ses enfants en assistent d'autres à expliquer et à comprendre la Parole ; que son père fait partie de ceux qui sont ainsi instruits, et qu'il est, dans sa propre famille, un prêtre pleinement autorisé de Dieu pour enseigner, qu'il est l'instructeur désigné de sa propre famille, cet enfant attribuera inconsciemment à son père un respect religieux comme Dieu le désire. Et ainsi l'arrangement divin donnerait à ce père (ou à cette mère — Trad.) une plus grande mesure d'influence salutaire sur son enfant sa vie durant. En outre, après avoir inculqué ces leçons de l'Écriture, après avoir indiqué d'après la Parole de Dieu quels sont les modèles divins de vie, de caractère, de pensée, de parole et d'action, et la Règle d'or de la vie, ce père (ou cette mère) se trouverait lui-même grandement fortifié dans sa pratique personnelle des enseignements de la Parole. Il se sentirait tenu de mettre lui-même en pratique ce qu'il enseigne et il se rendrait compte que même l'enfant a un esprit capable de mettre ces règles religieuses en application dans les affaires de la vie quotidienne.

Ce père (ou cette mère) se sentirait engagé à vivre toujours plus en accord avec le modèle qu'il aurait déclaré venir de Dieu ; s'il venait à manquer sur un point spécial quelconque, il recevrait une bénédiction en confessant sa faute devant ceux qui en ont connaissance, même s'ils étaient ses propres enfants. Ainsi, tous, parents et enfants, apprendraient de plus en plus à apprécier le modèle divin, et à s'attendre à l'Eternel pour recevoir sa miséricorde et son pardon ; de cette manière, même des manquements occasionnels du père (ou de la mère) pourraient devenir pour l'enfant des leçons permanentes d'humilité, de contrition et de soumission à la loi divine.

(4) Il est évident que bon nombre de personnes se trompent grandement au sujet des fonctions exactes de l'École du dimanche comme elles se trompent en pensant que le Seigneur et les apôtres ont erré en n'établissant pas l'Église dans sa présente condition sectaire — en imaginant qu'en divisant l’Église de Christ, on a accompli une œuvre de sagesse, que les résultats obtenus grâce à l'esprit sectaire (“dénominationalisme”) et aux divisions dues aux credo différant les uns des autres, sont plus grands que si le plan de l'Éternel avait été strictement suivi, à savoir : “Un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême”, une seule Église.

[619]

L'École du dimanche, à ses débuts, était assez utile. Elle débuta comme une “école de déguenillés” à Gloucester (Angleterre) en 1781. Un chrétien, Robert Raikes, rédacteur du Journal de Gloucester, engagea quatre femmes chrétiennes pour enseigner des enfants de dix à quatorze ans en lecture, en écriture, en couture, etc., de 10 h du matin à midi, le dimanche, et le dimanche après-midi pour leur apprendre le catéchisme et les conduire à l'église. C'est de ce modeste début qu'est sortie l'œuvre importante de l'École du dimanche actuelle. Il est évident que le plan conçu était bon et nullement en désaccord avec les institutions du Seigneur et des apôtres. Il n'en fut plus de même lorsque cette École se substitua aux parents chrétiens comme précepteurs de leurs enfants.

Nous conseillons à tous les membres de la Nouvelle-Création que, quelles que puissent avoir été leurs erreurs du passé, de n'avoir pas pris, en tant que parents, leurs responsabilités de s'occuper de l'éducation religieuse de leurs propres enfants, ils devraient commencer par apprécier immédiatement ce devoir et le remplir. Les circonstances, etc., peuvent varier avec l'âge des enfants, avec le degré d'insubordination et le manque de respect à l’égard de leurs parents qu'ils peuvent déjà avoir développés, et qu'on extirpera d'une manière douce, graduelle, affectueuse en se souvenant que la faute est due en grande partie aux parents qui ont négligé d'assumer une responsabilité établie par Dieu. Ni nous, ni d'autres ne sommes plus sages que Dieu ; aussi ne devrions-nous pas, ni les uns ni les autres, oser vouloir améliorer les principes généraux établis par le Chef (Tête) de l'Église et les douze apôtres qu'il a désignés pour être nos instructeurs et nos guides. Nous n'avons donc pas à vénérer ni à perpétuer des institutions humaines, si entrées dans les mœurs qu'elles puissent être, et si grandioses et si imposantes qu'elles puissent paraître et prétendre être. Il faut les juger toutes par la seule règle de mesure — la Parole divine. Si elles ne sont pas en accord avec la Parole de l'Eternel, c'est parce qu'il n'y a “pas de lumière en elles” — elles ne sont pas de Dieu — Esaïe 8 : 20.

[620]
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconLa création de cies (Cetim International Engineering Service), la...

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconBwe 100114 Message vocal sur les Répondeurs Téléphoniques des grands-parents...
«Docteur», demande la femme inquiète, «Mon mari peut-il encore faire l'amour maintenant qu'il a fait un infarctus ?»

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconChevrolet lance la toute nouvelle Volt 2016
«Selon des évaluateurs indépendants, les propriétaires de Volt sont les conducteurs les plus satisfaits dans l'industrie et nous...

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconLa stabilité du nombre global de création d’entreprises est manifeste au regard des 12 mois

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconGrenelle de l’environnement : Création, au sein de la ffb du premier...

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconIi création d’un personnage

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconDécret n° 2-93-602 du 13 Joumada 1 1414 (29 Octobre 1993) portant...

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconCréation d’entreprise, auto-entrepreneuriat, reprise

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconCréation d’entreprise, auto-entrepreneuriat, reprise

La nouvelle création étude XIII obligations des parents de la nouvelle-création iconCréation d’entreprise, auto-entrepreneuriat, reprise








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com