Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82








télécharger 107.01 Kb.
titreNanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82
page1/3
date de publication27.01.2017
taille107.01 Kb.
typeNote
c.21-bal.com > loi > Note
  1   2   3
SOMMAIRE

Préface 7

Introduction 15

  1. Brave new world 21

Assistance médicale à la procréation 25

Cellules souches et manipulations génétiques 35

Quelques problèmes d’éthique 52

États généraux de la bioéthique et révision des lois de bioéthique 56

Génome synthétique 59

H5N1 Génétiquement modifié : un virus tueur créé par l’homme 64
2. Génomique humaine 67

D’où venons-nous ? 70

Qui sommes-nous ? 71

Où allons-nous ? 72

Pharmacogénomique 77

Nutrigénomique 79

Toxicogénomique 82

Quelques problèmes posés par la génomique humaine 84

  1. Nanobiotechnologies 87

Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82


Principe de précaution et nanoproduits 91

Nanobiotechnogies 94

Risques sanitaires liés aux nanobiotechnologies 97

Imagerie cérébrale et neuroéthique 100

Le cerveau artificiel 107

Transhumanisme 115

ADN et nanobriques 119

  1. Organismes génétiquement modifiés (OGM) 123


Production industrielle des OGM végétaux 126

Quels risques représentent les OGM végétaux pour l’environnement
et la santé ? 128

Dernières nouvelles de la réglementation sur les OGM végétaux
en Europe 138

Animaux transgéniques pour l’alimentation humaine 140

Animaux d’élevage nourris avec des OGM 143


  1. Agriculture industrielle, biologique ou 3e voie ? 145

Agriculture industrielle 146

Alimentation industrielle et risques pour la santé
des consommateurs 153

Agriculture biologique 156

Agriculture raisonnée 159

Agriculture écologiquement intensive 161

Biocarburants 164

Que faire pour nourrir les 9 milliards d’habitants de la planète
en 2050 ? 171
Conclusion 175
Références 179
Liste des figures 197
INTRODUCTION

Cette contribution au débat sur les relations sciences-société dans le domaine des biotechnologies a pour objet de présenter quelques analyses et réflexions personnelles sur les progrès des biotechnologies depuis un demi-siècle et leurs conséquences pour la société. Il s’agit ici d’évoquer les apports vrais ou supposés des sciences et techniques pour le « progrès de l’humanité » dans le domaine des biotechnologies au sens large et les problèmes éthiques posés déjà aujourd’hui et probablement encore plus demain par les « avancées » dans ce domaine.
Mais, s’agit-il vraiment de Progrès ou... seulement de progrès ?
Dans une conférence d’intérêt général du généticien Axel Kahn sur le Campus universitaire de Marseille - Luminy en 2007, celui-ci faisait une différence fondamentale entre Progrès de l’Humanité avec un grand P et progrès des sciences et techniques. Nous verrons plus loin que la réponse à la question du progrès n’est pas si évidente que cela et que l’on doit toujours se rappeler et faire notre la phrase que Rabelais fait dire à Pantagruel en 1532 :
« Science sans conscience n’est que ruine de l’Ame »
Pour Rabelais, l’exaltation du savoir, l’appétit de science, ne doivent pas être une fin en eux-mêmes. Ils n’auront de valeur que s’ils servent une fin plus haute. C’est un véritable primat de la morale sur le savoir que Rabelais pose dans son œuvre.
Nous allons voir à travers quelques exemples que les sciences de la vie et les biotechnologies, en réalité, ne peuvent pas être, comme le pensaient de la Science en général les Encyclopédistes du siècle des Lumières avec D’Alembert et Diderot et les positivistes du XIXe siècle avec Auguste Comte et Littré, déconnectées de leur environnement sociétal. La nécessité s’impose d’un contrôle moral - ou éthique - sur les applications de la science et c’est sur cette inévitable voie que notre société est en train de s’engager avec la création de divers « Comités de Sages » : Comité Consultatif National d’Ethique, Comité International de Bioéthique, COMETS du CNRS, Commission Nationale de l’Informatique et des Liberté, etc.…
En effet, la question sociétale centrale est, compte tenu des progrès des sciences et de leurs applications :
Quelle société voulons-nous pour demain ?

Dans cet essai, afin de tenter de répondre, très partiellement, à cette question, sont abordés quelques grands problèmes liés aux sciences biologiques et aux biotechnologies interpellant notre Société au XXIe siècle.



Les relations entre les sciences de la vie et les biotechnologies, d’une part, et la société, d’autre part, sont de plus en plus difficiles. La principale raison en est l’influence des découvertes scientifiques - avec leur corollaire technique – sur notre environnement, de façon positive et aussi, hélas, négative. De nombreux exemples interpellent le citoyen, et notamment en ce qui concerne l’équilibre, très difficile, à rechercher entre Principe de Progrès et Principe de Précaution [1], [2], [3]. Ainsi la Conférence d’ouverture du Forum 2012, « Science, Recherche et Société – Cultivons le Futur » organisé par le journal Le Monde et la revue La Recherche était intitulé « La science est-elle soluble dans la démocratie ? » [4]. Du côté de l’opinion publique, les effets des avancées des sciences et des techniques sur le bien être sont, en effet, de plus en plus controversés. Ceci est dû, en partie, au fossé qui existe entre le monde scientifique et la société alors que l’accélération du progrès modifie profondément notre mode de vie et va aussi, peut être, permettre de modifier l’homme lui-même. Ainsi, Alain Abellard et Hervé Morin, dans l’avant propos d’un numéro hors-série de février-avril 2013 du journal Le Monde intitulé « FUTUR, LES AVANCEES TECHNOLOGIQUES 2025, 2050, 2100 », estiment que « Les travaux sur les cellules souches, la biologie synthétique ou le domaine des neurosciences ouvrent d’immenses perspectives, mais se heurtent soit à des difficultés éthiques, soit à des développements techniques lourds. Lutter contre le réchauffement climatique, nourrir la planète sans la détruire, faire face au risque pandémique, tels resteront les défis principaux, mobilisant plusieurs disciplines et pour longtemps » [5]. Ainsi, également, Pierre Papon, ancien directeur Général du CNRS, dans un exercice de prospective sur les sciences et techniques, prédit des changements de paradigmes qui entraîneront des ruptures dans le demi-siècle qui vient, notamment dans le domaine de la biologie [6].
Ces ruptures vont interpeller la société et poser des problèmes éthiques considérables. Conscient de cette situation, l’immunologiste Jean Claude Ameisen, Président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) nous propose un voyage à la rencontre des relations toujours nouvelles entre la science et l'éthique dont dépend l'avenir des sociétés que nous construisons dans son ouvrage reproduisant le contenu de son émission du même nom sur la chaîne de radio France-Inter [7]. Par ailleurs, J.C. Ameisen affirme, dans un entretien avec un journaliste du journal Le Monde Science & Techno paru le 24 novembre 2012, « Il y a surement un travail pédagogique important à faire pour que les démarches scientifique et éthique deviennent des composantes à part entière de notre culture » [8]. La convergence entre les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l’information et les sciences cognitives (convergence NBIC), pour laquelle se livre actuellement une « Guerre des Cerveaux » dans le monde, est particulièrement inquiétante, sur le plan éthique, par ses retombées potentielles, en particulier dans le domaine des biotechnologies [9].
Il ne faut pas oublier la question de la responsabilité éventuelle du scientifique et de ses découvertes dans les applications qui pourront être faites de celles-ci par d’autres. Ceci est une longue histoire, de l’élaboration des métaux, fer, bronze, au néolithique, jusqu’à l’âge nucléaire en passant par l’invention de la poudre à canon par les Chinois.
Comment doit-on intégrer l’expertise collective, la consultation des citoyens et l’acceptabilité même par les usagers, dans les mutations profondes de notre société permises par le progrès scientifique et technique ? Et, enfin, la science face au citoyen : doit-elle promettre ou éclairer ? Pour répondre à ces questions essentielles et retisser le lien entre la société et la science, des organismes institutionnels et des associations de citoyens se sont investis dans le développement et la diffusion de la nécessaire culture scientifique et technique. Ils ont ainsi créé des forums de rencontre entre des scientifiques et des citoyens [10], [11], [12]. Enfin les « Lanceurs d’Alerte » et en particulier les « Lanceurs d’Alerte Ethique » sont de plus en plus écoutés. Il est nécessaire d’amplifier cet effort de « retissage » du lien entre le scientifique et le citoyen. Cela, en évoquant, en toute connaissance de cause, avec lucidité et un esprit critique, les usages sociaux que l’on fait de la science ainsi que les limites techniques et les implications éthiques du progrès scientifique et technique. C’est aussi l’objet de cet essai.


Le domaine des biotechnologies est extrêmement vaste comme le montrent les Fig. 1 et 2 qui présentent respectivement le champ des biotechnologies et les interactions des biotechnologies avec d’autres disciplines. Seulement 5 sous-thèmes seront abordés ici, en demandant au lecteur de pardonner le côté un peu artificiel de ce classement et pour les éléments qui auraient pu être omis. En particulier, les sous-thèmes des médicaments, des drogues de synthèse, des aliments enrichis, des dons d’organes et des implants et prothèses ne sont pas abordés ici, excepté en ce qui concerne les médicaments liés aux nanoparticules et les dons de gamètes.
Les 5 sous-thèmes traités ici en 5 parties, sont représentés par des noms, images ou des sigles qui leur sont communément associés :

  • Brave New World

  • Génomique humaine

  • Nanobiotechnologies

  • Organismes génétiquement modifiés (OGM)

  • Agriculture industrielle, biologique ou troisième voie?





SECTEURS


TYPES DE PRODUITS


EXEMPLES DE

PRODUITS



Génie génétique


Produits issus de manipulations

génétiques à but thérapeutique,

Produits issus de la thérapie

génique



Tissus,

Cellules,

Aliments…


Biomédical



Produits hospitaliers,

Appareils médicaux,

Diagnostics


Tissus et Organes de culture,

Stents, Dispositifs médicaux,

Stimulateurs cérébraux, IRM,

Tests moléculaires,

Moniteur de glycémie,



Biopharmacie



Médicaments « éthiques »,

Auto médicamentation,

Parapharmacie



Médicaments de spécialité,

Médicaments de soins primaires,

Médicaments de confort,

Analgésiques, Phytothérapie




Bioindustrie,

Environnement



Produits pour le

développement

durable


Biocarburants,

Biolubrifiants,

Enzymes,

Chimie fine, Bio-défense




Industrie

agroalimentaire


Aliments, Ingrédients,

Produits phytosanitaires,

Botanique, diététique,

Compléments alimentaires,

Nutraceutiques



Additifs, Tisanes,

Vitamines,

Minéraux,

Margarines,

Phytostérols, …


Hygiène et

Cosmétiques


Hygiène corporelle,

Dermocosmétique,

Cosméceutique



Huiles essentielles,

Principes actifs naturels,

Rétinoides,…



Fig. 1 Champ des biotechnologies

biotechnologies et discipline connexe.png

Fig. 2 Interactions des biotechnologies avec d’autres disciplines

(Source rdt-Auvergne)

  1   2   3

similaire:

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 icon«Nanotechnologies», Minotaure n°4
«portable» si l’on veut, que l’homme est incapable de reproduire, pas plus d’ailleurs que la moindre bactérie unicellulaire. Les...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconRésumé : sg1 est envoyée en mission en France sur les traces d’un mystérieux milliardaire
«Pete» ? C’est quoi ça, Pete ? Un nom de chien ? C’est ridicule, pourquoi pas Kerry tant qu’on y est !! Non, vraiment, désolée, mais...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconLa biologie est une des sciences les plus importantes car elle est...
«poisson»), tandis que l’ornithologie étudie les oiseaux (du grec ornithos, «oiseau») et que l’entomologie s’intéresse aux insectes...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconI les enrôlés volontaires
«Les soldats manquent, dites-vous ? Offrons à Paris une occasion de sauver la France, demandons-lui trente mille hommes, envoyons-les...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconChapitre 1 : les réactions acido-basiques
«réactif limitant» est encore présent à l’état final, la réaction est dite non totale ou limitée et le symbole correspondant est...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconParcours : Physique et Ingénierie des Matériaux pour la Microélectronique...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconEst une pierre dressée, plantée en terre à la
«les pierres suspendues», est un monument mégalithique circulaire érigé entre 3100 et 1500 av. J. C., au Néolithique et à l'Âge du...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconTravail de recherche. Séance 1 (vocabulaire) : Définir ce qu’est un portrait
«monstre» est aujourd’hui négatif (laid, effrayant, maléfique). En réalité, le monstre est ce qui est si différent, hors-norme, qu’il...

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconIl est assez grand. IL a les cheveux bruns et les yeux marron. IL est très fort en dessin

Nanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82 iconEvolution: science ou fiction ?
«l’évolution est un fait scientifique». Mais un fait est par nature irréfutable, c’est-à-dire qu’il est exact, indéniable, et qu’on...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com