Atelier1 : Evaluer le risque cancer








télécharger 24.09 Kb.
titreAtelier1 : Evaluer le risque cancer
date de publication25.10.2017
taille24.09 Kb.
typeAtelier
c.21-bal.com > loi > Atelier
Témoignages : programme provisoire

Atelier1 : Evaluer le risque cancer

4 témoignages d’entreprises et de professionnels de prévention montreront comment le risque cancer peut être évalué dans les entreprises. Quels outils et quelles méthodes pour activer des mesures de prévention concrètes ?
Evaluer le risque cancer dans le secteur de la transformation des métaux

Témoin : Nicolas Bonnet (Céllule d’Evaluation des Risques Cancérogènes)

Un groupe de spécialistes évalue le risque par une approche dite « des procédés de travail », en s’appuyant sur des connaissances actualisées. Il présentera un exemple de résultat, appliqué à la transformation des métaux, ainsi que des recommandations de prévention.
Mesurer le risque chimique en imprimerie

Témoins : Martine Jurin (Ametra), associée à d’autres professionnels

Dans le secteur de l’imprimerie, une évaluation du risque chimique a été conduite par des professionnels de santé pour des situations concrètes d’entreprises. Le risque cancer est-il présent ? Quels résultats pour la profession ?
L’évaluation des CMR par l’entreprise et avec l’appui des professionnels

Témoins : Alain Guignon (Semoflex), Sylvie Godfrin (SST Remiremont), Christine Kolczynski (cram)

Comment réaliser une démarche globale d’évaluation des risques CMR en intégrant y compris les produits néo-formés ? Comment les professionnels ont aidé l’entreprise dans cette étape ?
Surveiller une population de salariés exposés dans une industrie chimique

Témoin : Christian Guenzi (médecin du travail)

La surveillance de tous les salariés est nécessaire pour comprendre les expositions et mieux orienter les actions de prévention : un exemple d’application chez Total Petrochemicals.
Atelier2 : Identifier et comprendre les TMS

3 entreprises montreront comment il est possible d’agir sur les troubles musculo-squelettiques en ayant réalisé une analyse des causes. Comment faire cette évaluation dans le concret du travail des salariés ? Quels sont les services de l’entreprise à impliquer ?
Smart : un dispositif de prévention inscrit dans la durée

Témoins : Marie-Thérèse Reiser (sst Sarreguemines), Isabelle Bergdoll et Stéphane Fischer (smart)

Pour corriger et concevoir des situations de travail moins contraignantes, les méthodistes, infirmières et médecin du travail ont besoin de rassembler et d’interpréter des informations : sur la santé des opérateurs, les opérations de montage, la qualité à obtenir, …
Le terrain : première étape pour l’identification du risque

Témoins : L’entreprise Sobeca, Pascal Florian (oppbtp)

Compte tenu de contraintes d’entreprise du BTP, il existe des outils permettant d’aborder plus facilement l’évaluation des risques liés par exemple à la manutention. Exemple d’application dans une entreprise, résultats et actions de prévention.
Grundfos : de l’identification du risque TMS à la conception

Témoins : Robert Bolusset et Sabine Muller (Grundfos)

Il y a 5 années de cela, l’entreprise s’engageait dans une démarche de prévention. Aujourd’hui, grâce à la mobilisation de ses services et l’appui de préventeurs, elle a identifié les situations à risque et consolide des compétences en interne pour mieux concevoir les situations de travail.
Atelier 3 : La mobilisation des branches professionnelles à partir de l’action des préventeurs

Evaluer et prévenir les risques d’une manière collective, c’est utile et cela porte ses fruits. En Lorraine, plusieurs expériences sont conduites. A partir des résultats de 3 de ces expériences, l’atelier montrera l’intérêt des actions de groupes d’entreprises, qu’elles se fassent par branche ou par territoire, …
Un cadre expérimental pour aborder les risques par branche : les garagistes

Témoins : Martine Léonard (drtefp), Martine Laroche (sst Epinal) associées à d’autres acteurs

Sur le secteur d’Epinal, une expérience a été menée d’une approche différente des entreprises par le Service de Santé au Travail. Résultats de cette expérience pour les garagistes …
Attention aux poussières de bois dans le BTP !

Témoins : Christian Hingray (médecin du travail), Olivier Marchal (oppbtp), Fariddine Karimdjee (gist)

Quand l’oppbtp et les services de santé du btp s’associent pour traquer les poussières de bois, c’est que les entreprises ont besoin de ressources pour les mesurer, puis d’identifier des mesures concrètes de prévention.
L’aide à domicile : un métier risqué aussi !

Témoins : Thierry Grosset (cram) associé à d’autres acteurs.

Les principales associations d’aide à domicile sont confrontées à la prévention des risques pour des lieux de travail dispersés et différents. Alors que le maintien en emploi est maintenant difficile, comment la profession identifie les risques et les prévient ?
Atelier 4 : Comment évaluer les RPS ? Méthodes et outils

Les Risques Psycho Sociaux sont aujourd’hui une préoccupation forte de santé au travail. L’enjeu pour les entreprises est d’identifier et de comprendre ces risques. Alors qu’ils sont multifactoriels, comment dans l’organisation du travail identifier ce qui en est à l’origine ?
Analyser les tensions à l’origine des troubles psychosociaux

Témoins : Gilles Muller et Laetitia Paris (ime Sarrebourg), Aline Dronne (aract)

Lors de l’écriture de leur Document Unique, un établissement médico-social souhaite y intégrer tous les risques. Avec l’aide d’une institution de prévention, les risques psychosociaux ont été analysés dans des situations concrètes de travail. Résultat de cette démarche …
Arte : quand l’audiovisuel regarde ses propres risques

Témoins : La Direction de l’entreprise (arte), Laurence Weibel (cram)

Quelles motivations de l’entreprise à l’origine d’une démarche d’évaluation des RPS ? Comment les évalue-t-elle ? L’analyse du risque permettra à la chaîne de programmer des actions curatives, auprès des salariés, et préventives, sur l’organisation du travail.
Atelier 5 : Evaluer les risques dans les petites entreprises

Comment, lorsqu’on est une petite structure, dotée de moyens réduits en matière de prévention, dont le responsable est sollicité sur tous les sujets, et parfois dépourvu de représentants du personnel, … Comment fait-on pour réaliser une évaluation des risques qui soit pertinente ?
Des outils de pro pour le bâtiment et les travaux publics

Témoins : Agnès Nicolay (oppbtp), Fariddine Karimdjee (gist btp)

Dans les petites structures du BTP, l’évaluation des risques peut être facilitée par des outils éprouvés et adaptés aux activités. C’est l’occasion d’examiner la réalité des conditions de travail et d’encourager l’entreprise à les améliorer.
Garages meusiens : ensemble face au risque chimique

Témoins : Christine Kolczynski (cram) et Ghislain Lefevre (smim)

Aider les garagistes à bien prendre en compte les risques liés aux substances dangereuses, mieux les identifier pour chacun des métiers, … C’est l’objectif poursuivi par des préventeurs auprès de cette profession et qui se traduit par exemple par l’élaboration d’un guide pratique.
Les paysagistes affûtent leur regard sur les dangers de la profession

Témoins : M. Holtzinger (chef d’entreprise), Patrick Allard (msa)

Comme pour d’autres filières (élevage, polyculture, …), la Mutualité Sociale Agricole aborde collectivement les risques avec les paysagistes. Témoignage d’une entreprise confrontée à son évaluation à l’occasion d’une démarche de certification …
Atelier 6 : Parler du travail pour évaluer les risques : rôle des représentants du personnel

Les Instances Représentatives du Personnel ont des rôles dans la démarche d’évaluation de tous les risques, en particulier dans les phases d’analyse et d’alerte. Comment investissent-ils ces rôles ? Avec quels appuis et quels moyens ? Débat à partir de 3 exemples montrant les difficultés, les possibilités et les limites de leur contribution.
Contribution CHSCT et DP à l’évaluation des risques professionnels et technologiques

Témoins : Armand Birringer (cfdt), Jean-Michel Schweitzer (aract)

Comment, dans les entreprises classées Seveso, les représentants du personnel des entreprises utilisatrices et ceux des entreprises sous-traitantes contribuent au dispositif de prévention ? Résultats d’une étude menée pour le compte de la DRTEFP et de la DRIRE ; témoignage d’un élu syndiqué.
Construire le paritarisme pour des TPE agricoles, c’est possible !

Témoins : M. Sauteret (secrétaire CPHSCT), Patrick Allard (msa) et un inspecteur du travail

Discuter des enjeux santé et travail de façon paritaire avec les professionnels de prévention, orienter les actions et définir des priorités de travail, c’est un des buts d’une commission HSCT en Lorraine. Les petites entreprises agricoles bénéficient ainsi d’un lieu de dialogue sur ces questions.
Expertises CHSCT : Enjeux et opportunités de construction d’une politique de prévention des risques proche du travail réel

Témoin : Emmanuelle Florence (syndex)

Analyse de nombreuses expertises CHSCT réalisées en Lorraine et Alsace : comment cette forme d’intervention permet-elle de participer à la prévention ? Que peut-on dire de la place de la réalité du travail.


similaire:

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconCancer Sortez de la boite – Ty Bollinger Découvrez la vérité sur le Cancer | auteur Ty Bollinger
«d’ubiquinol» CoQ10 chaque jour, sachant que la production interne de CoQ10 diminue avec l’âge, tout comme sa capacité de conversion...

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconLe plus inutile et le plus dangereux des dépistages est celui du cancer du sein…
«Il est facile de démontrer que la radiographie des seins de toute une population féminine particulièrement exposée au cancer provoque...

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconDecision unilaterale de l’employeur instituant / regularisant un...

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconProgression ts ch 0 : evaluer des incertitudes de mesure

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconCancer du sein infiltrant et exploration ganglionnaire

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconEsquisse d’une histoire de l’esprit d’entreprise en France
«capitalistes» du temps de Balzac, plus tournés vers des revenus patrimoniaux que vers des prises de risque. Toute érosion de cet...

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconLa notion de récepteur à dépendance l’apoptose à l'interface entre Cancer et Développement

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconSolution d’edta disodique (Na 2 h 2 Y) : c edta = 0,0600 mol. L -1...
«Risque et Sécurité» des produits sont annexées au sujet et répertoriées dans les données

Atelier1 : Evaluer le risque cancer iconAvancée contre le cancer : 6 substances naturelles combinées détruisent...

Atelier1 : Evaluer le risque cancer icon4. Rapport bénéfice / risque








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com