Note de l'Editeur L'auteur de «La Villa du silence»








télécharger 331.45 Kb.
titreNote de l'Editeur L'auteur de «La Villa du silence»
page1/19
date de publication26.10.2017
taille331.45 Kb.
typeNote
c.21-bal.com > loi > Note
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19



Paul BODIER

Étude documentaire sur le livre

L'Esprit consolateur ou nos destinées

par le P. V. Marchal


« Quand l'Esprit de Vérité sera venu

il vous enseignera toutes choses. »

Jean XII, 13

Note de l'Editeur




L'auteur de « La Villa du silence » devait être tenté de commenter un beau livre méconnu et publié. L'étude sur « L'Esprit Consolateur ou nos destinées » du P. V. Marchal, sera pour le lecteur un régal littéraire. Elle sera, en outre, particulièrement utile à toutes les personnes désireuses d'établir un parallèle entre les dogmes désuets des religions et les découvertes scientifiques nouvelles qui font entrevoir la possibilité de concilier, définitivement, la foi et la croyance, en instaurant la véritable religion d'amour servie et défendue par la science et la raison.

Ce livre peut être compris facilement. Il suffira, pour cela, de faire table rase des vieux dogmes, de se débarrasser des chimères engendrées par une religiosité naïve et désolante, pour se rendre compte que la vérité peut devenir soudainement lumineuse et facile à entrevoir quand elle est soutenue par la logique et la raison dépourvue d'orgueil.

Tous ceux qui liront ce livre en retireront un profit considérable et si les sectaires, les dogmatiques, les orgueilleux, les hypocrites, les faux dévots et les mauvais riches y sont stigmatisés, les êtres de bonne volonté y sont donnés en exemple et comme une preuve que l'esprit humain doit, inéluctablement, grandir par le travail et l'amour pour se rapprocher de l'infinie sagesse du Tout-Puissant.

Je dédie cette étude à tous ceux qui doutent, à tous ceux qui souffrent et particulièrement aux mères et aux épouses qui pleurent les êtres chers que la mort leur a ravis. Puissent ces pages leur apporter, avec l'espérance, la foi éclairée, qui rendra leurs âmes confiantes et fortes.
P. B.




Bien chère Madame,

Après plusieurs années de recherches, je peux vous donner enfin ce que je vous ai promis, lors de notre dernière entrevue, alors que vous veniez, épouse et mère éplorée, de déposer sur les tombes de votre époux et de votre fils, les premières fleurs du printemps.

Voici quelques extraits d'un livre admirable. Ils éloigneront de votre âme les mortels soucis, parce que la lecture attentive que vous en pourrez faire développera en vous la divine espérance et vous facilitera la compréhension de la vie et de la mort, compréhension si nécessaire pour le développement de votre foi raisonnée.

Je suis tout à la joie de vous apporter une parcelle de vérité qui vous rendra la vie plus douce, qui raffermira votre foi sans l'effaroucher, sans vous amener à aucun reniement ni même à aucun renoncement, dans le sens absolu de ces mots.

Les êtres humains, voyez-vous, ne sont pas toujours aussi mauvais qu'ils le paraissent. Il suffit, le plus souvent, pour gagner leurs coeurs, de trouver le mot juste qui réveille leur sensibilité et fait vibrer leurs âmes au même diapason.

Cela ne dépasse pas l'entendement humain et ne demande qu'un peu de bonne volonté. Vous en trouverez la preuve dans les enseignements rassemblés dans ce petit livre.

Il vous sera facile de les bien comprendre ; il vous sera utile de les méditer ; il vous sera toujours doux de vous les rappeler parce qu'ils vous donneront une force nouvelle et bienfaisante pour mieux supporter l'épreuve, pour suivre sans murmurer le cours de votre vie et attendre, avec la plus entière confiance, l'aurore magnifique de la vie spirituelle qui vous apportera la récompense due à vos efforts persévérants.

Les chapitres qui suivent ont été écrits, il y a près d'un demi-siècle, par un prêtre qui préférait l'esprit qui vivifie à la lettre qui tue. Il les avait réunis, avec quelques autres moins importants, dans un volume auquel il avait donné l'aimable titre : « L'Esprit consolateur ou nos destinées ».

Cet ouvrage ne pouvant actuellement être réédité tout entier, l'auteur étant décédé depuis moins de cinquante années, je dois, pour être en règle avec la loi, vous en donner seulement quelques extraits, mais ils suffiront, avec les commentaires que j'ai cru devoir y ajouter, pour vous montrer la logique parfaite qui a présidé à l'élaboration de ces pages. Ces écrits calmeront votre âme éplorée, adouciront votre coeur désolé et meurtri parce que vous trouverez en les lisant la consolation véritable et le sublime espoir de comprendre, par delà l'ombre transparente du tombeau, l'Amour divin vainqueur de la mort, l'amour divin qui vous entraînera vers les sphères lumineuses où doivent se dérouler, dans une apothéose de gloire toujours grandissante, les vies innombrables et successives des humanités enfin nées à la raison et à cause de cela irrésistiblement poussées vers l'ultime sagesse du Créateur.
Paris, mai 1923. Paul BODIER
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

Note de l\Note de l’éditeur Science et perception dans Descartes
«Pourrez~vous former un plan de travail ?» Un large extrait de cette lettre d'Alain est cité dans la «Note de l'éditeur» qui se trouve...

Note de l\N° t I t r e, auteur, editeur

Note de l\Note de l’éditeur

Note de l\Note de l'auteur

Note de l\Note a l’auteur de projet

Note de l\[Note de l'éditeur] Cet article décrit les réacteurs du type de ceux...
«Experimental Boiling Water Reactor» mis en service à Argonne en 1956 a démontré la faisabilité du concept

Note de l\Note de l’auteur : Bah, comme je l’ai dis dans mes deux premières fics «What he Knows»
«What he Knows» et «His reflexions» je suis une toute nouvelle ««fan» de csi, donc IL y aura peut être des choses qui ne colleront...

Note de l\Penda aw villa n* 210 Arafat 3 Rufisque

Note de l\Adresse : Usine Béne Tally Villa 1579

Note de l\Awa ndiaye ouakam Cité Comico Villa N° 371








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com