Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux








télécharger 26.06 Kb.
titreAvec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux
date de publication26.10.2017
taille26.06 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > loi > Documentos


Un chien féerique !

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux lèvres, le Shetland est un petit chien sympathique, qui mérite d 'être connu. Comme son nom l'indique, ce chien de Berger " modèle réduit " est originaire des îles Shetland, un archipel situé au nord de l'Écosse. Un lieu réputé aussi pour ses poneys et moutons miniatures. Voilà pour les certitudes. Quant à l'histoire des origines, elle repose sur une foule de légendes. On raconte que dans les temps lointains, l'ancêtre du Shetland tenait commerce avec les fées, ce qui lui valut d'être nommé chien féerique. La réalité est sans aucun doute plus terre à terre. Malheureusement, très peu de personnes ont pris la plume pour la relater. Tout laisse croire cependant que ces chiens existent depuis fort longtemps dans l'archipel. À cet effet, nous nous référons à une sculpture datant de 1840 sur laquelle figure un sujet ressemblant au Shetland. La race commença à être vraiment connue un peu avant la Première Guerre mondiale grâce aux soldats de la Royal Navy qui s'entraînaient sur les Côtes de l'île Shetland. Peu à peu, il fut introduit en Angleterre puis, grâce à sa popularité, il s'expatria très tôt vers les pays d'Europe et d'Amérique.

Signes distinctifs

C'est vrai, il ressemble, mais ce n'est pas un Colley. Par contre, cette conformité n'est pas non plus le fruit du hasard. Nous la devons à des éleveurs anglais qui, en 1917, introduisirent du sang de Colley dans les veines de notre ami. Cette initiative permit à la race d'évoluer vers l'aspect souhaité, celui du Colley miniature. Toutefois il serait faux de croire que le Shetland est la copie conforme, en miniature, du Colley. De légères différences existent. Toutes proportions gardées, le corps du Shetland est plus court, sa tête moins effilée et son stop plus marqué.

Sa personnalité

Le Shetland s'adapte très bien à une environnement urbain car il n'a rien d'un animal surexcité. Pour se sentir bien dans ses " Poils ", il n'a pas besoin de se défouler de façon intensive. Évidemment, Vivre à la campagne lui plaît aussi bien. L'essentiel est qu'il soit associé à la vie de famille qu'il considère comme son "nouveau troupeau". Bien qu'il y ait encore aujourd'hui quelques Shetland qui conduisent les moutons, l'immense majorité est vouée à la compagnie. Rôle d'ailleurs qui lui va à merveille. À ce qui a trait aux enfants, sa force est de lui discerner une palme : celle de la gentillesse et de la patience. C'est un chien plein de bonne volonté et toujours d'humeur égale. Attentif, il comprend rapidement et obéit sans difficulté . Il est d'un naturel soumis et, par conséquent, son éducation ne pose aucun problème en autant qu'on le traite avec douceur. Il est très sociable et disposé à aimer tout le monde mais sa préférence, il ne l'accorde qu'à son maître. Si la chimie se fait, la fidélité est définitive. C'est ce qui explique d'ailleurs les difficultés d'adaptation qu'éprouve le Shetland lors d'un changement de propriétaire. À l'âge adulte, la sagesse ne lui fait pas défaut. Bébé, disons qu'il faut que jeunesse se passe... Mais assurez-vous, il n'est pas destructeur. Si par hasard, il devient trop excité, sachez qu'il est toujours possible de le ramener à la raison, car il est futé. Le Shetland est un chien de berger, donc un chien dont les capacités d'apprentissage sont énormes. Plus vous serez exigeant à son égard, plus il vous montrera ses possibilités. De même que pour l'affection, il n'oubliera pas de vous montrer sa reconnaissance..

Le Shetland recrute son public dans tous les milieux dela société. Il plaît autant aux jeunes couples avec des enfants qu'aux retraités pour son gabarit modeste.D'un naturel tendre, le Shetland est mal armé pour partager sa vie avec un maître stressé. Les gens calmes ont beaucoup plus de facilité d'établir avec lui une relation de complicité. En ce qui à trait à la couleur, sans doute à cause d'un brin de mélancolie pour notre chère Lassie, les sujets favoris sont ceux portant une robe fauve. Cela va de soi, ce sont aussi les plus répandus (60% du cheptel). Viennent ensuite les noirs, fauves et blancs qu'on appelle aussi tricolores

Standard

Ouvrage officiel du cercle canin du chenil

Origines et rôle : Le berger de Shetland, tout comme le Colley, est issu du Border-Colley d'Écosse amené dans les îles Shetland et croisé avec des petits chiens intelligents à poil long pour donner un chien de proportions réduites. Par la suite, des croisements furent effectués à plusieurs reprises avec des Colleys. La relation entre cette race quant à la taille et à l'aspect général et le Colley à poil long n'est pas sans évoquer celle entre le poney Shetland et certaines plus grandes races de chevaux. Bien que la ressemblance entre le Berger Shetland te le Colley à poil long soit marquée, il existe des différences que l'on peut identifier.


Aspect général : Petit chien de travail alerte, à long poil de forte texture. Bien constitué, agile et robuste. Silhouette symétrique : le rein ne doit pas être disproportionné par rapport à l'ensemble, et le mâle doit être masculin, la femelle féminine.

Tempérament : Chien loyal, affectueux et obéissant à son maître. Toutefois, il peut être quelque peu méfiant à l'égard des étrangers mais pas au point de démontrer de la crainte ou fondre sur le ring.

Défauts : timidité ou nervosité. Entêtement, irritabilité ou mauvais caractère.

Taille : Hauteur au garrot : entre 33 et 41 cm (13 et 16 po0 N.B. : la taille est déterminée, perpendiculairement du sol au sommet des omoplates lorsque l'animal est debout, pattes antérieures parallèles à la droite de mesure.

Robe : Double avec poil extérieur long, droit rugueux et sous-poil doux comme de la fourrure, si dense qu'il soulève le poil extérieur. Celui de la face, du bout des oreilles et des pieds est également doux. Crinière et franges bien en évidence, notamment chez le mâle. Les pattes antérieures doivent avoir un bon plumet de même que les postérieures mais elles sont lisses sous le niveau de l'articulation du jarret. Abondance de poils à la queue. L'excès de poil sur les oreilles, les pieds et les jarrets peut être coupé aux fins d'exposition.

Couleur : noir, bleu merle et sable (de couleur or à acajou) ;marques blanche ou feu à divers degrés. Défauts : poil court et plat, en tout ou en partie; poil ondulé, bouclé,doux ou soyeux. Absence de sous-poil. Sujets à poil doux. Nuances rouille dans la robe noire ou bleu. Couleurs délavées ou dégénérées comme le sable pâle ou le bleu délavé. Robe bleu merle ou absence de taches ou de mouchetures et d'apparence tricolore diluée ou estompée. Taches corporelles blanches bien en évidence. Les sujets dont la robe comporte plus de 50% de blanc doivent être sévèrement pénalisés de façon à les éliminer à toutes fins pratiques de la compétition.

Tête : Raffinée et en forme de coin allongé vue du dessus ou de profil, s 'affinant des oreilles à la truffe, qui doit être noire. Sommet du crâne aplati, sans trace de proéminence au sommet de l'occiput. Joues aplaties et se confondant doucement au museau bien arrondi. Crâne et museau de longueurs égales, avec le point d'équilibre au coin de l'œil. De profil, la limite supérieure du crâne doit être parallèle à celle du museau, mais à un niveau supérieur dû à la présence d'un stop peu marqué mais défini.

Mâchoires : Nettes et puissantes . La mâchoire inférieure est profonde, bien développée, arrondie au menton et s'étend jusqu'à la base des narines. Lèvres serrées : supérieure et inférieure doivent se rencontrer et bien s'adapter sur toute leur longueur. Dents égales, distribuées uniformément et se rencontrant en ciseaux.

Yeux : De grandeur moyenne avec un pourtour en forme d'amande foncé; quelque peu placés à l'oblique dans le crâne. Foncés; mais les bleus ou merles ne sont admis que chez les sujets bleu merle. Oreilles : Petites et souples, attachées haut ,portées droites aux trois quarts, avec les extrémités tombant vers l'avant. Au repos, elles sont pliées longitudinalement et retombent à l'arrière dans la crinière. Les contours et la définition de la tête, la forme, l'emplacement et l'utilisation des oreilles, la couleur, la position et la forme des yeux contribuent à donner une expression typique à ce chien exprimant l'intelligence, la gentillesse, la vivacité et la curiosité. Face aux étrangers, les yeux doivent indiquer que le chien est suspicieux et réservé, sans trace de peur. Défauts : Tête comportant deux angulations. Stop absent ou trop marqué. Trop de remplissage sous, entre ou au-dessus des yeux. Crête occipitale proéminente. Crâne en forme de dôme. Joues proéminentes. Museau pointu. Mâchoire inférieure courte, en retrait ou peu profonde, sans vraiment de largeur ni de profondeur. Prognathisme supérieur ou inférieur; dents absentes ou croches, visibles lorsque la gueule est fermée. Yeux pâles, ronds, grands ou trop petits. Babines bien en évidence. Oreilles attachées trop bas, trop épaisses ou trop minces. Oreilles de chien courant ( pointues ,tournées ); de chauve-souris .

Cou : musclé ,arqué et assez long pour permettre de porter fièrement la tête. Défauts : cou trop court et cou gros .

Membres antérieurs : À partir du garrot, les omoplates doivent être inclinées vers l'épaule à 45 degré vers l'avant et vers le bas. Au garrot, elles ne sont séparées que par la vertèbre, mais doivent être suffisamment inclinées vers l'extérieur pour permettre la présence de côtes bien voutées. Le bras supérieur doit rejoindre l'omoplate à un angle de près de 90 degrés. Distance du sol au coude égale à celle du coude au garrot. Vues sous tous les angles, les pattes doivent être droites ,musclées et nettes, avec une forte ossature. Paturons très longs, sinueux et souples. Les ergots peuvent être éliminés. Défauts : Angulation insuffisante entre l'épaule et le bras supérieur. Bras supérieur trop court. Manque d'inclinaison extérieure aux épaules. Épaules lâches. Coudes tournés à l'intérieur ou à l'extérieur. Pattes croches. Faible ossature.

Corps : D'aspect global, il doit sembler modérément long, de l'articulation de l'épaule à l'ischium ( extrémité postérieure du pelvis ) , mais cette longueur est due en partie à une bonne angulation et à une bonne largeur de l'épaule et des membres postérieurs, le dos même étant plus court. Dos de niveau, fortement musclé. Poitrine profonde, l'avant atteignant la pointe du coude. Côtes bien voûtées mais aplaties à leur moitié inférieure pour ne pas gêner le mouvement de la patte antérieure et de l'épaule. Rein quelque peu arqué et croupe inclinée doucement vers l'arrière. L'os de la hanche ( pelvis ) doit former un angle de 30 degré avec l'épine dorsale. Ventre modérément relevé. Défauts : Dos trop long, trop court, convexe ou ensellé. Côtes en forme de tonneau ou aplatis. Poitrine étroite ou pas assez profonde. Croupe plus haute que le garrot, trop droite ou trop affaisée.

Membres postérieures : Cuisse large et musclée, dont l'os doit être raccordé au pelvis à l'angle droit correspondant avec celui qui se trouve entre l'omoplate et le bras supérieur. Les os des grassets rejoignent celui de la cuisse et forment un angle distinct à l'articulaiton. Longueur globale du grasset au moins égale sinon supérieure à celle de l'os de la cuisse. Articulation du jarret bien définie, angulée, sinueuse, avec une bonne ossature et de solides ligaments. Métatarse court et droit, vu sous tous les angles. Les ergots sont à éliminer. Pieds ovales et compacts avec doigts arqués et serrés. Coussinets épais et durs, avec ongles durs et solides. Défauts : Cuisses étroites. Jarrets de vache, tournés vers l'extérieur. Articulation de jarret mal définie. Pieds étalés, tournés vers l'intérieur ou vers l'extérieur. Pieds de lièvre. Pieds chat.

Queue : Assez longue pour que la dernière vertèbre atteigne l'articulation du jarret lorsqu'elle est placée le long de la limite postérieure de la patte . Au repos, portée droite vers le bas ou avec une légère courbe vers le haut. Lorsque le chien est alerté, elle est habituellement soulevée mais sans être recourbé vers l'avant au-dessus du dos. Défauts : Queue trop courte, tordue à son extrémité.

Allure : Ce chien trotte avec fluidité et rapidité sans effort. Il ne doit pas y avoir de mouvements saccadés ni d'oscillations à la verticale donnant l'apparence d'un animal qui se déplace rigidement sur des échasses. Impulsions nettes et droites de l'arrière, signes d'une bonne angulation et d'une musculation et ligamentation de l'arrière-train dans son ensemble permettant au chien d'amener ses pieds postérieurs bien en dessous du corps pour se propulser vers l'avant. Le chien doit être tout juste soulevé du sol pour permettre à la patte antérieure de se diriger vers l'avant. La foulée de la patte antérieure dépend de l'angulation, de la musculation et de la ligamentation de l'avant-train, combinés avec une largeur de poitrine et une constitution de la cage thoracique appropriées; vues de devant, les pattes antérieures et postérieures se déplacent à peu près perpendiculaires au sol lorsque le chien marche; elles s'inclinent un peu vers l'intérieur lorsqu'il trotte à faible vitesse et reviennent vers l'axe du corps à plus grande vitesse, de façon à ce que les pieds laissent deux lignes parallèles sur le sol avec une limite intérieure touchant à la projection de l'axe corporel. Les pieds ne doivent jamais se croiser ni le corps se balancer d'un côté à l'autre. Défauts : Démarche à pas courts, raides, avec mouvement rigide et saccadé. Petits pas avec mouvement de soubresauts ou mouvement transversal du corps ( cela est souvent vu, et à tort, comme un "pas de danse" mais n'est admissible que chez les chiots ). Soulèvement des pieds antérieurs comme un cheval trotteur, entraînant une perte de vitesse et une dépense inutile d'énergie. Allure d'ambleur ENSEMBLE DES DÉFAUTS; Timidité ,nervosité entêtement ,mauvais caractère.. Robe courte ou poil plaqué, en tout ou en partie; poil bouclé, ondulé, doux ou soyeux. Absence de sous-poil , sujet à poil lisse. Nuances de rouille dans une robe noire ou bleu , couleurs délavées, dégénérées, sable très pâle , bleu délavé, couleur bleu merle sans taches merle ou moucheture avec apparence globale d'un tricolore dilué ou délavé. Taches corporelles blanches bien en évidence , les sujets dont la robe est constituée à plus de 50 % de blanc doivent être sévèrement pénalisés de façon à vraiment les éliminer de la compétition. La tête à double angulation, stop trop proéminent ou absent, trop de remplissage sous, entre et au-dessus des yeux, crête occipitale proéminente, crâne en forme de dôme, joues proéminentes, museau pointu, mâchoire inférieure courte, en retrait ou peu profonde manquant de largeur et de profondeur, prognathisme inférieur ou supérieur, dents absentes ou croches ,dents visibles lorsque la bouche est fermée. Yeux pâles, ronds, grands, trop petit , babine proéminente. Les oreilles de chien courant , pointues, tordues, de chauve-souris, attachées trop bas, trop épaisses, trop minces . Le cou trop court ou encore trop gros. Les angulations insuffisantes entre l'épaule et le bras supérieur. Le bras supérieur trop court. Absence d'inclinaison vers l'extérieur des épaules, épaules lâches, coudes vers l'intérieur ou l'extérieur, pattes croches, faible ossature, dos trop long , trop court, convexe, ensellé, côtes en forme de tonneau, côtes aplaties, poitrine étroite ou pas assez profonde, croupe plus haute que le garrot, trop droite ou trop affaissée. Cuisses étroites, jarrets de vache, jarrets tournés vers l'extérieur. Articulation de jarret mal définie. Les pieds tournés vers l'intérieur ou l'extérieur, pieds étales, pieds de lièvre, pieds de chat. Queue trop courte tournée à l'extrémité. Pas raides, saccadés avec mouvement rigide et brusque, petits pas avec mouvement oscillant vertical ou balancement du corps d'un côté à l'autre ( souvent admiré à tort comme un mouvement de danse ,ce mouvement n'est admissible que chez les chiots . Soulèvement exagéré des pieds antérieurs comme un cheval trotteur entrainant une perte de vitesse et une dépense inutile d'énergie, allure d'ambleur.

CARACTÉRISTIQUES ENTRAÎNANT LA DISQUALIFICATION; Chryptorchidie chez les adultes de plus de 12 mois Taille inférieure à 33cm ( !3 pouces ) Taille supérieure à 41 cm ( 16 pouces ) La robe de couleur bringée.

Titre original : CKC Book of Dog Copyright 1982 The Canadian Kennel Club First Publishing in 1982 by General Publishing Co. Limited ISBN 0-7736-0104-X


similaire:

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconEssais Le plomb, métal aux semelles de vent Page 11 Sous l’empire...
«courtier en ligne» : Artprice –, ses valeurs – enfin ses œuvres –, son premier et son second marché, et comme la Bourse, des indices...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconEmmanuel tertre
«préférée» Adrianne pour sa bonne humeur et son sourire communicatif, à Alex pour son aide avec ce maudit «Fiteql», ainsi qu’à tous...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconMémoires d’un collégien russe
«le savant perdu dans les nuages», IL se promenait avec agitation de long en large; ses lunettes étaient relevées sur son front;...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconSaint Exupéry ne fabriquait pas sa propre statue. Que ses amis ou...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconRésumé Chapitre I «Le vingt-cinq septembre douze cent soixante-quatre,...
«ville capitale» y présenter son «feudal hommage au saint roi Louis neuvième du nom», en compagnie de son page, Mouscaillot qui,...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconRelevez les informations du texte concernant Jean-Pierre et Hél è ne
«personne» la plus importante de notre histoire : Idéfix, un petit fox-terrier au moins aussi intelligent que le chien d’Obélix....

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconCours sur la penséE : Ses effets et son utilisation

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconMoins d’argent pour davantage de richesses, puissance et libertés
«Machine à tout casser pour la croissance de l’argent», ou «Global Destruction Money Making Machine», où chacun y est acteur puissant...

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconLa Croix du Christ dans Alice et le maître d’échecs
«le Victor Hugo des échecs» pour sa fécondité et la qualité de ses études artistiques, sa vie se confond avec son oeuvre

Avec son opulente crinière, son regard intelligent, son joli petit minois, ses oreilles à demies recourbées, ses yeux en amande et son éternel sourire aux iconUn article fiable, clair, de qualite qui vous conduit vers le choix de document personnel
«monstre» qu'il a fabriqué et auquel IL a donné l'étincelle de vie, et en particulier celle des tourments endurés par cette créature...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com