Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine








télécharger 21.56 Kb.
titreCours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine
date de publication05.11.2016
taille21.56 Kb.
typeCours
c.21-bal.com > Biología > Cours

COURS DE PHILOSOPHIE STT



LA TECHNIQUE
I] Technique et condition humaine :
1/ Définition :
La technique peut être définie comme l’ensemble des procédés, et de savoir-faire destinés à la production d’objets, de choses utiles dans la vie des hommes.

Le terme grec est teknè, qui renvoie aux productions humaines, artificielles et non issues directement de la nature (ex : un avion, un robot, une scie, etc.)

La technique a un objectif pratique, utilitaire, et elle vise l’amélioration des conditions de vie de l’homme.

La technique est différente de la science (fabriquer un bateau, une montre, et résoudre des équations mathématiques, n’ont rien à voir ensemble). Un technicien a du savoir-faire, sait utiliser ses mains, alors qu’un ingénieur connaît seulement les lois abstraites, théoriques sur tel ou tel objet. Mais la technique se définit comme l’application de la science. Par exemple pour fabriquer une montre (objet technique), il faut s’aider ce que la science dit (chimie, physique, mécanique) au sujet des matériaux qui vont composer la montre. Et plus la technique veut produire des choses complexes, sophistiquées, plus elle a besoin de la science. (Phénomène de la technologie de pointe)

2/ La technique : une nécessité vitale
L’homme est obligé d’inventer et de fabriquer des objets parce que :

► La nature ne lui a pas donné d’emblée, tout ce dont il a besoin (lits, voitures)

► Secundo le milieu naturel est hostile à l’homme (froid, aridité, etc..). Et c’est cette hostilité du milieu naturel qui oblige l’homme à se fabriquer des outils, des vêtements, c’est à dire des objets techniques. Et c’est seulement de cette manière que l’homme pourra vivre et s’adapter à ce milieu.

L’animal, lui est doté d’une protection contre cette hostilité du milieu naturel (ex : l’ours contre le froid a une peau forte, un pelage résistant et adapté, le poisson dispose de nageoires, et des organes de respiration adaptés pour vivre dans le milieu aquatique).

► L’homme lui est obligé de fabriquer des radiateurs, des climatiseurs, des bouteilles de plongée pour respirer, etc.

Dans la nature, l’homme se trouve dans un état d’impuissance initiale ou de dénuement originel. Et c’est cela qui est à l’origine de l’activité technique

Même la satisfaction d’un besoin primaire demande de la technique.

Ex : quelle différence y a t-il entre manger de la viande chez l’homme et manger de la viande chez l’animal ?

L’animal peut manger la viande crue, car la nature lui a donné des crocs durs, tranchants. Pour l’homme il est obligé de la cuire. Et cela demande d’inventer et de fabriquer les outils de cuisson (casseroles, poêle, couteau, feu). Si l’homme est obligé d’être un fabricateur, c’est parce que justement il en est capable. Cela ne montre t-il pas une certaine supériorité de l’homme par rapport à l’animal ?
3/ L’intelligence créatrice de l’homo faber :
L’homo faber, c’est l’homme en tant qu’il est fabricateur et créateur d’outils, d’objets techniques. Pour Bergson, l’essence de l’homme c’est d’être homo faber. C’est parce que ce dernier dispose des facultés telles que la pensée, l’intelligence qu’il peut être inventeur d’outils (2 facultés dont l’animal ne dispose pas).

Pour Marx, cette supériorité technique de l’homme sur l’animal se manifeste dans le travail. Marx écrit : « Une araignée fait des opérations qui ressemblent à celle du tisserand et  l’abeille confond par la structure des ses cellules de cire, l’habileté de plus d’un architecte. Mais ce qui distingue le plus mauvais architecte de l’abeille la plus experte, c’est qu’il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche (Le Capital)

Cela veut dire que dans le travail de l’homme, il y a la pensée, l’intelligence qui intervient. L’homme imagine en avance la forme, le plan, de la maison, ce qui n’est pas le cas chez l’animal. Ce dernier travaille par instinct (réflexe inné).

Au-delà de Marx, lorsque l’homme travaille, il utilise des outils (scie, marteau) parce que justement il peut les créer grâce à son intelligence.

Aristote écrit : «  ». Cela veut dire que l’outil fait le même travail que la main, mais il la complète (ex : un couteau pour éplucher les pommes de terre). Les animaux ne peuvent pas inventer des outils. Mais, ils peuvent les utiliser (cas du singe qui utilise un outil pour capturer les fourmis). Quelle différence y a t-il entre l’utilisation de l’outil chez l’homme et chez l’animal ?

► L’homme perfectionne son outil (ex : rendre un couteau + tranchant, une marteau + lourd). L’animal ne connaît pas d’évolution dans son outil, il n’y ajoute rien.

► Chez l’homme, il y a une plurifonctionnalité de l’outil : un même outil sert à plusieurs choses , remplit plusieurs fonctions.
II] Les Finalités de la technique :
1/ L’amélioration des conditions de vie :
Un des objectifs de la technique, une des raisons pour lesquelles l’homme fabrique et invente des objets, des machines, c’est le souci de vivre dans des conditions agréables et plus faciles. Les climatiseurs nous apportent de la fraîcheur, le téléphone nous rapproche de l’autre malgré la distance géographique, les voitures nous facilitent le déplacement, etc.. La technique a pour visée l’instauration d’un monde où l’homme se sentirait à l’aise. Il faut donc ici souligner les effets positifs du progrès technique. Il semblerait donc que la technique obéisse à un principe moral assez noble : faciliter la vie à l’homme (l’homme crée un monde facile pour l’homme). Et ce que nous attendons des ingénieurs, des techniciens, c’est de concevoir des produits qui nous faciliteraient le quotidien (aspirateur, machine à laver, frigo, etc..). Un domaine où cette idée de facilité est tangible, c’est le travail.

En effet, la technique facilite le travail humain en le rendant moins pénible, avec moins d’effort (les machines font le travail à notre place et nous dépensons moins d’énergie). Mais on constate qu’avec la technique, le travail devient + productif, + efficace. C’est justement cette idée d’efficacité qui est au centre des finalités de la technique.
2/ La notion d’efficacité comme but de la technique :
Une seconde finalité de l’activité technique, c’est la recherche de l’efficacité. Est efficace ce qui fait avancer la production économique, ce qui amène un résultat élever, ce qui permet l’aboutissement d’un projet, d’une action.

La rationalité technique met en œuvre tout pour que ce qui est fait par l’homme soit caractérisé par l’efficacité. Par exemple dans la substitution de la machine à l’homme, c’est que l’on vise c’est l’efficacité (avec des machines, on va réaliser une production + grande, un travail + efficace.)

Le credo de la rationalité technique pourrait se formuler ainsi : «  l’essentiel, c’est que ça marche, peu importe le reste). En inventant des objets techniques, les hommes sont plus penchés sur le côté efficace de l’objet inventé, et oublient, négligent les autres aspects, ou conséquences (morales, économiques, psychologiques). Cela pose évidemment le problème de la valeur de la technique (tout ce qui est efficace est-il acceptable ?)
III] Les problèmes philosophiques posés par la technique
1/ Instrumentalisation et domination de la nature :
Avec la technique, la nature devient maîtrisée, détruite sauvagement, dans le seul but de réaliser les désirs de l’homme (cf. : pollution, déforestation sauvage).

Les instruments techniques nous permettent de prédire les évènements (ex : météo), les outils performants de l’homme permettent de maîtriser la nature.

Descartes écrit : « La science et la technique doivent nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature ». Avec la technique, l’homme acquiert un pouvoir, celui d’être en mesure de prédire des évènements, de les contrôler, il veut devenir comme un maître sur terre. La pensée cartésienne se situe aux antipodes de la pensée grecque (pour les Grecs la nature était un modèle, une norme et une référence qu’on respectait).


2/ Critique du progrès technique :

Faut-il seulement idéaliser le progrès technique ? N’a t-il pas déshumanisé l’homme ?

Le progrès technique pose plusieurs types de problèmes :

un problème social : c’est le problème du partage des retombées du progrès technique ( tout le monde n’est pas équipé de la même manière, le progrès technique profite plus au Nord qu’au Sud)

un problème économique : le chômage à cause de la substitution de la machine à l’homme

un problème politique : la technocratie ( seuls les techniciens diplômés des hautes écoles sont les mieux placés pour occuper les postes politiques)

un problème philosophique,: l’homme devient abruti par le travail à la machine ( effets négatifs de l’OST : souffrance psychologique, désintérêt , ennui), l’homme devient ignorant face à ce monde technique artificiel fait par l’homme ( le fonctionnement sophistiqué des certains outils, machines nous rend confus, ignorant), l’homme devient dépendant des choses qu’il a lui même inventés.

un problème moral et éthique : le clonage, l’exploitation de l’homme à la machine.

Ici la technique pose de vraies questions : la fin justifie –t-elle les moyens ? Faut-il coûte que coûte réaliser ce qui est techniquement possible ? Ne faut –il pas prendre en compte d’autres paramètres (la religion, la morale, la valeur de l’être humain) ?

A défaut de critiquer l’utilisation du progrès techniques à de fins non raisonnables, l’homme risque son autodestruction.

Dino Buzzati : «  On a presque envie de rire quand on voit que l’humanité a tremblé de peur devant l’arme atomique et qu’en même temps, elle continuait d’en fabriquer. »




similaire:

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconMême si une conjonction de circonstances doit avoir été présente...
«système technique» (B. Gilles) avec articulation entre les différentes techniques

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconCours de philosophie n°1 introduction a la philosophie
...

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconChronologie de l’Enseignement Technique
...

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconRecherche du laboratoire umr stef de l’ens cachan «Analyse des articles...
«Analyse des articles publiés dans la revue Technique Art Science (T. A. S.) (1946-1977)»

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconFiche technique no 1

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconFiche technique lubrigam h

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconFiche technique antigone

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconFiche technique degam pg

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconCahier de charge technique

Cours de philosophie stt la technique i] Technique et condition humaine iconB – Contexte technique et organisationnel








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com