Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina








télécharger 109.76 Kb.
titrePartie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina
page1/3
date de publication21.01.2018
taille109.76 Kb.
typeAtelier
c.21-bal.com > documents > Atelier
  1   2   3


Master 1, Info/Com

Méthodologie de recherche et de projet - bibliographie et recherche d'informations

Partie 1 : cours théoriques avec Mr. Marcin Sobieszczanski

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina

c:\users\houda\documents\téléchargémént cours master info com (nice)\p-recherche.jpg

Partie 1 : Cours théoriques avec Mr. Marcin Sobieszczanski

 

Plan :

  1. Les sources

  2. Les citations textuelles, les renvois aux auteurs et aux sources et les références bibliographiques

  3. La veille informationnelle en ligne

 

  1. Les sources

Les sources d'informations dans la recherche proviennent de deux types de sources :

        I.            Les documents édités. Le processus éditorial qui aboutit à la production de ces documents sous-entend le travail des éditeurs professionnels, des comités scientifiques et des rédactions. D’habitude, les documents issus d’une édition sont vérifiés et présentent un haut degré de crédibilité scientifique.

Les éditions actuelles publient en deux versions :

  • 1.      La version papier : les livres et les revues

  • 2.      La version dématérialisée, numérique, en ligne ou sur un support amovible (CD, clés, disques etc.).

     II.            Les documents extra-éditoriaux issus d’autres sources sans passer par un éditeur, produits par les institutions, les entreprises ou les particuliers. Le plus souvent ce sont les informations accessibles sous la forme numérique en ligne.

Actuellement les chercheurs mélangent les deux sources à différentes proportions, mais en privilégiant les sources éditoriales pour leur fiabilité.

ad. I : Les documents édités sont à chercher avec l’aide des outils mis à disposition par l’Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur (ABES).

http://www.abes.fr/  

L’outil principal étant le Catalogue du Système Universitaire de Documentation (SUDOC) :

http://www.sudoc.abes.fr/

Réglez les recherches dans le catalogue SUDOC de la manière suivante :

-          la liaison logique : "rechercher (et)"

-          le champ: par "tous les mots"

-          trier par "pertinence" ou "année de publication" - pour les sujets ayant trait à la technologie utilisez plutôt "année de publication"

-          si la recherche comprend plusieurs termes associés, il faut les séparer par : un espace - deux tirets - un espace (exemple : "communication -- France -- vidéo")

ad. II : Les documents extra-éditoriaux sont à chercher en ligne, en utilisant différentes méthodes de "veille informationnelle" (voir plus bas).

  1. Les citations textuelles, les renvois aux auteurs et aux sources et les références bibliographiques

Les règles générales concernant les sources d’informations dans le travail de recherche :

Toutes les affirmations se référant aux connaissances établies avant notre recherche doivent être accompagnées de leurs sources. Ces références aux sources d’informations sont de triple nature :

1.      les citations textuelles (les fragments de textes des autres auteurs),

2.      les renvois aux auteurs (dans notre propre texte),

3.      et les références bibliographiques (les noms des ouvrages et des œuvres cités).

On distingue deux types des références aux sources d’informations parmi lesquels il convient de choisir, sans les mélanger :

1.      La convention "vieux-continentale"

Les références aux sources d’informations auteurs apparaissent explicitement dans le texte (par exemple : « comme l’affirme sous formes de citations sont balisées dans le textes par les numéros et leurs références apparaissent dans les notes de bas de page sous les mêmes numéros. Ensuite, les références bibliographiques sont regroupées à la fin de l’ouvrage dans le chapitre « Bibliographie » par ordre alphabétique ; si elles sont nombreuses, on peut en plus les ranger par domaines. Les règles typographiques de cette bibliographie sont données entre autres dans ce site :

http://users.skynet.be/fralica/refer/theorie/annex/refbibl.htm

Les références sont données entre parenthèses directement dans le texte principal.

2.      La convention du système APA développé par l'Association Américaine de Psychologie (la convention dite "américaine" ou "anglo-saxonne" utilisée principalement en "sciences de la nature" et "sciences exactes")

Le tutorial en ligne :

http://flash1r.apa.org/apastyle/basics/index.htm

Les exemples en français :

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=0ahUKEwiEjMajxITPAhXLIcAKHW_RA14QFggwMAI&url=http%3A%2F%2Fwww.unige.ch%2Ffapse%2FSSE%2Fadmee%2FNormes%2520APA.pdf&usg=AFQjCNFauDp39ILOLq6TaompPVsVHx6KoA&cad=rja

La collection de bibligraphies et l'insertion des citations et des références avec ZOTERO

http://www.zotero.org/

http://www.zotero.org/support/word_processor_plugin_usage

Cours 3 - La veille informationnelle en ligne

Moteurs de recherche:

  •  

- le méta-moteur, par exemple

StartPage par Ixquick

- le moteur sémantique à classement, par exemple

Moteurs de recherche sémantique

  • Exalead

  • Pertimm

  • Swisscows (Alias Hulbee à l'international)

  • Verticrawl

  • WolframAlpha

  • Yatedo

Moteurs en langage naturel

  • WolframAlpha

- le moteur académique, par exemple

http://scholar.google.fr/

Les recherches sur l’actualité selon URFIST Rennes :

http://fr.slideshare.net/UrfistRennes/stage-outils-rechercheactualit20121211

Sites de « veille informationnelle » :

http://www.futura-sciences.com/

http://podcasting.futura-sciences.com/

http://www.bulletins-electroniques.com/

http://www.techno-science.net/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

http://www.sophianet.com/

http://www.commentcamarche.net/

http://cordis.europa.eu/fr/home.html

Archives des sciences de l’information de la communication en ligne :

  •  

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/

Ressources du CNRS en ligne :

  •  

http://ccsd.cnrs.fr/

Articles scientifique en ligne, catalogue d’Elsevier B.V. :

 http://www.sciencedirect.com.proxy.unice.fr/

 

 

  • thèses complètes :

http://tel.archives-ouvertes.fr/

 

  • open humanitiespress :

http://www.openhumanitiespress.org/

 

  • livres (payants) en ligne:

http://www.numilog.com

 

  • conférences en ligne:

 http://www.ted.com/

 

Presse et revues en ligne

 

  •  Presse en ligne





      • AFP

      • Courrier international

      • Factiva

      • Le Figaro.fr

      • Liberation.fr

      • Le Monde.fr

      • Le monde (via Factiva)

      • Le Mode diplomatique online

      • Times Onlive

 

  • Revues en ligne :

http://www.revues.org/

http://calenda.revues.org/

L’archée : http://archee.qc.ca/

 

  • revues en ligne de l’UNS :

http://revel.unice.fr/  

 

 

 

exemples

http://www.bulletins-electroniques.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/internet/d/google-dix-annees-pour-des-milliards-de-pages-referencees_12902/

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/technologie-1/d/la-voiture-a-air-comprime-debarque-en-inde_14181/

http://www.techno-science.net/

http://biblioplus.u-strasbg.fr/themes.asp

http://bibnum.education.fr/

http://www.internetactu.net/2001/02/22/canarie-sapprete-a-construire-la-plus-grosse-unite-virtuelle-de-stockage-au-monde/

http://ccfr.bnf.fr/portailccfr/servlet/LoginServlet

http://cognet.mit.edu/

http://www.commentcamarche.net/

http://cordis.europa.eu/fr/home.html

http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/glossaire/definition/t/high-tech-1/d/bittorrent_3610/

http://www.academon.fr/Fiche-de-lecture-La-dynamique-de-l'occident-de-Norbert-Elias/9546

http://www.futura-sciences.com/

http://www.lesmoteursderecherche.com/recherches.htm

http://www.lesmoteursderecherche.com/moteur-de-recherche-humain.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ontologie_%28informatique%29

http://www.01net.com/outils/telecharger/windows/Internet/moteur_rech/fiches/tele190.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_s%C3%A9mantique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Conventions_bibliographiques

 

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina

L’atelier était sous forme d’un accompagnement des étudiants du master d’information et de communication dans leurs choix de l’intitulé du mémoire. La détermination du sujet de recherche basé essentiellement sur des raisons objectifs et d’un autre part des raisons subjectifs.

L’atelier était aussi une occasion pour maîtriser la méthodologie universitaire de l’écriture de la bibliographie du mémoire.

Comment rédiger la bibliographie ?

  • Monographie : Nom Prénom, titre (italique), maison d’édition, ville, année.

  • Collectif : Nom Prénom (dir/sous le dir.), titre (italique), maison d’édition, ville, année.

  • Article de collectif : Nom Prénom, « titre normal » in 2)

  • Article de revue : Nom Prénom, « titre normal », in titre de la revue en italique, n°, année, page x-x1.

  • Vidéo/doc : Nom Prénom, « titre en italique », maison de production, pays, année.

  • Site : www…

  • Thèse/ mémoire : Nom Prénom, titre, soutenue à l’université de, année.

Durant cet atelier de méthodologie de recherche et de projet, on a rendu deux dossiers, le premier sous forme d’une note d’intention et le deuxième sous forme d’une bibliographie concernant le sujet du mémoire déterminé :

Dossier 1 : Note d’intention

« La protection de la vie privée en matière de presse : étude comparative France/Maroc », l’intitulé que j’ai choisi pour mon mémoire.

Quoi ? QUI? Pourquoi ? Comment ? Où ?...etc, des questions fondamentales qui m’attirent à répondre pour encadrer le sujet en question.

On est tous d’accord que la vie privée se considère une intimité de la personne, et que chacun doit savoir ses limites. Dans ce sens, même en ce qui est lié à la liberté d’accès à l’information, les journalistes doivent prendre en conscience, que chaque individu à sa vie privée qu’on ne doit pas la menacée. A ce point là, on peut s’appuyer en premier lieu et juste comme exemple, sur l’article 9 du code civil français, article qui prouve que la vie privée doit se respecter :

«  Chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l’intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s’il y a urgence, être ordonnées en réfère. »1

Et depuis l’apparition des médias en général et la presse plus spécifiquement, la vie privée des individus est devenue un champ exposé au danger du traitement par des journalistes, en France, comme au Maroc ou ailleurs.

C’est pour cela, le domaine judiciaire a bien éveillé sur l’encadrement et la protection de la vie privée vis-à-vis aux invasions et atteintes de l’intimité des individus, cela apparait clairement d’après les articles du code civile et pénale en principe soit pour la France ou le Maroc, et ainsi d’après la LOI n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel pour la France, et la Loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques pour le Maroc.

Principalement, des questions fondamentales qui m’ont mené à choisir ce sujet :

  1. Quoi ?

La vie privée en matière de presse, tout en se concentrant essentiellement sur la matière de presse.

  1. Qui ?

Les individus

  1. Comment ?

La Vie privée doit être encadré suffisamment par des lois et des textes et qui créent une protection législative face aux divers types de traitement des informations et surtout du traitement des journalistes.

  1. Où ?

Autrement dit le champ de la recherche se déroule où exactement ?

Le champ de la recherche se déroule principalement entre Maroc et France, afin de repérer les points communs et la différence entre les deux pays pour servir le champ en ce qui concerne la protection de la vie privée en matière de presse.

  1. Pourquoi ? 

La question qui se pose principalement c’est : « Pourquoi j’ai choisis le sujet de la protection de la vie privée en matière de presse étude comparative : France Maroc » ?

Bref, Je l’ai choisi, pour deux raisons liés extrêmement avec ce qui est objectif et ce qui est subjectif :

  • Raisons objectifs

  • Actualité : le sujet se classifie parmi les actualités, les ambitions des chercheurs actuellement

  • Intérêts scientifique : les vides dans la recherche de la protection de la vie privée en matière de presse et surtout au Maroc.

  • Raisons subjectifs

  • Combiner entre mes études de droit privé et celles des métiers et pratiques des médias.

  • Motivation envers le sujet

  • Savoir mes responsabilités en matière de presse: est-ce que j’ai la liberté de m’exprimer sur quoi je veux et qui je veux ?

  • Curiosité de savoir quels pays entre Maroc et France, mis en place un régime recadrant plus la vie privée des personnes en matière de presse.

Pour ce sujet, je vais me pencher et m’appuyer sur des exemples dont le journaliste a traité des données personnelles liées à la vie privée des personnes et les conséquences de ce traitement :

Je cite par exemple :

  • Pour le Maroc : Roi Mohammed 6 : «  le cabinet royal tance 2m pour sa diffusion de photos personnelles du roi en Tunisie…. » ..etc

  • Exemple de France : « la presse et la vie privée de François hollande »… etc.



  • Les craintes :

  • Pas d’assez de référence en ce qui concerne la protection de la vie privée en matière de presse : cas Maroc

  • Le fait de traduire des textes de la langue arabe vers la langue française.



  • Mes points positifs et négatifs

  • Pour mes points négatifs : je me précipite et je m'ennuie vite.

  • Point positif :

Comme point positif ma formation universitaire combine entre le champ judiciaire et le champ médiatique.

Comme deuxième point positif, actuellement je suis en deuxième année master métier et pratique des médias au Maroc (université Ibnou Zohr d’Agadir) et en mobilité dans le cadre du programme d’échange ERASMUS+ avec l’université Nice Sophia Antipolis, pour étudier le premier semestre du M1 information et communication, et ça je le considère une opportunité pour être plus proche entre les deux terrains des médias; entre la France et le Maroc.

Et le troisième point positif c’est l’envie de traiter le sujet dans sa dimension médiatique et juridique.

  • Hypothèses :



  • La France met en place, et plus que le Maroc, les diapositives concernant la protection de la vie privée en matière de presse.

En revanche, Moins de structuration au Maroc

  • Manque de recherche autour de la protection de la vie privée en matière de presse et surtout au Maroc.



  • On trouve des textes relevant du droit civil et pénal qui encadrent en général la protection de la vie privée, en revanche très peu de textes qui encadrent plus précisément la vie privée en matière de presse, en principe, LOI n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel pour la France, et la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques pour le Maroc.



  • Peu d’interviewé qui se manifestent contre les journalistes qui ont atteint leurs vie privée.



  • Les interviewés qui se manifestent contre les journalistes qui ont atteint leurs vie privée sont plus en France qu’au Maroc



  • Rarement qu’on trouve les interviewés Marocains se manifestent autour de leurs vie privée



  • Un nombre minable des affaires judiciaire autour la protection de la vie privée en matière de presse



  • Rarement que les entreprises médiatiques prennent en considération le sujet de la vie privée



  • Le sujet traité en matière de presse a plus de valeur que la valeur de la vie privée



  • La France sévère plus que le Maroc, dans l’application des sanctions sur les journalistes qui ont atteint une vie privée

  • Plan :

Introduction

  1. Théorie :

  1. LES CONCEPTS

  1. Concepts de la presse et de la vie privée

  2. Concept de la PROTECTION de la vie privée en matière de presse

  1. PROTECTION DE LA vie privée en matière de presse : France/ maroc

  1. les diapositifs de la protection de la vie privée en matière de presse au Maroc et leurs analyses

  2. les diapositifs de la protection de la vie privée en matière de presse en France et leurs analyses

  1. Pratique :

Basée sur deux enquêtes : une en France et la deuxième au Maroc

  • L’analyse dépondra sur des fiches de questions qui seront distribuées sur les interviewés en France et au Maroc

  • Analyse du Résultat des réponses

Conclusion

  • Questions

Les questions que je me pose sont comme suit :

  • Ai-je le droit comme journaliste de publier des informations sur la vie privée d’un individu sans autorisation ?

  • Si je dois avoir une autorisation avant de communiquer tel ou tel élément sur la vie privée de celui dont je parle, comment et d’où je peux l’avoir ?

  • Est-ce que l’autorisation concerne tous les supports médiatiques ? et quoi de spécial pour la presse écrite ?

  • Est-ce qu’il y a des exceptions pour le traitement des informations liées à la vie privée d’un individu ?



  • Problématique

Quel pays structure t-il plus la vie privée des individus en matière de presse : Maroc ou France ?

  • Méthodologie :

Afin de répondre sur la problématique de la présente recherche, je vais me baser sur l’analyse du sujet d’après une comparaison entre les diapositifs de la protection de la vie privée en matière de presse au Maroc avec celles de la France.

Pour la partie pratique, principalement je vais me baser sur le terrain tout en passant deux stages ; un qui sera en France et le deuxième au Maroc, par de suite, je pourrai s’approcher au travail des journalistes sur le terrain en réalisant des reportages qui couvrent un événement définit, et selon des fiches de questionnaires qui seront distribués au moment de l’expérience, je vais tirer les réponses des interviewés, afin d’analyser leurs visions autour de la protection de la vie privée en matière de presse.

  • Bibliographie


  • Actes du colloque Presse-liberté. Les médias sous contrôle judiciaire ? Presses universitaires de France impr. 2007

  1   2   3

similaire:

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire

Partie 2 : Ateliers de méthodologie de recherche et de projet avec Mme. Tirloni Valentina iconAteliers de méthodologie scolaire
«Le zoo imaginaire» : du lundi 31 juillet au vendredi 4 août 2017 pour les enfants de 4 ans à 6 ans








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com