La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique








télécharger 22.11 Kb.
titreLa nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique
date de publication22.01.2018
taille22.11 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > documents > Documentos



Portrait d’entreprise
SERTO AG, Aadorf CH


Communiqué de presse







Vous trouverez des textes et des images sur Internet sous www.serto.com/Presse

R
Contact et informations:

SERTO AG
René Glaus
Schützenstraße 25
CH – 8355 Aadorf
Tel +41 (0)52 368 12 37
Fax +41 (0)52 368 11 12

www.serto.com
rene.glaus@SERTO.com
ecord mondial avec raccord de tuyau


L’entreprise Suisse SERTO AG est la seule compagnie au monde à fabriquer des raccords à assembler et demonter radialement. En plus des produits standard, les inventeurs du jointage métallique proposent aussi des solutions spécifiques clients. Les produits suisses ont même déjà vu les fonds marins.

«Ce qui compte pour nous, c’est d’avoir de bonnes liaisons», explique Umberto Dünki de manière significative. En tant que directeur de l’entreprise Suisse SERTO AG, il pense en même temps aux clients et partenaires et aux produits. A partir de 1952, la marque SERTO est bien connue pour les raccords d’assemblage et de démontage radial – une exclusivité mondiale. En 1960, les Suisses ont prouvé l’aptitude pratique de leurs produits lors de la plongée sous-marine de Jacques Piccard, qui détient le record mondial à 11.000 m de profondeur. Depuis 2001, la marque est devenue une société anonyme.

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique


Quand en 1952, le premier raccord EGA est apparu sur le marché, on ne voulait pas croire en ce genre de montage radiale. Finalement les pièces de base ne s’enfonçaient pas dans le tuyau, mais elles se connectaient moyennant une bague de serrage plan avec le tuyau. Mais l’inventeur Edmund Gressel d’Aadorf (EGA) croyait en son invention et réussit finalement à l’imposer. Aujourd’hui le groupe SERTO réalise, avec environ 220 collaborateurs dans le monde, un chiffre d’affaires de 70 millions de francs Suisses (env. 42 mil. €).

Edmund Gressel créa en 1923 la société Gressel AG (société anonyme depuis 1943) et fabriquait, en fait, des outils de serrage. Dès 1933, des générations d’apprentis métallurgistes ont apprit à utiliser des étaux d’établi Gressel en limant à l’aide de cet outil. Plus tard, d’autres produits étaient ajoutés, parmi eux une machine à plier des tuyaux. Lorsque l’inventeur a été contacté par l’industrie chimique au sujet de la connexion de tuyaux, lors d’une exposition, il eut l’idée de faire des joints métalliques avec la possibilité d’un assemblage radial.

Des solutions brevetées pour «un bon café»


«Avec les raccordements traditionnels standardisés, on ne peut pas connecter des tuyaux sans les plier violemment ou sans les décaler». René Glaus, directeur Marketing et responsable Produits, explique également «que nos produits permettent l’insertion sans forcer des tuyaux». De plus, les raccords brevetés «sont toujours d’un pas de clé inférieur aux produits comparables des concurrents», ce qui fait que les Suisses sont les partenaires préférés en cas des situations de montage bien serrées.

Depuis, tous les importants fabricants de machines à café pour la gastronomie sont devenus des clients. Des entreprises comme La Cimbali, Schaerer, Bremer ou WMF, pour n’en citer que quelques-unes, sont depuis longtemps de grands fidèles aux produits en laiton d’Aadorf. Le client le plus récent, Thermoplan, équipe les machines à café des CoffeeShop de la chaîne StarBucks avec les nouveaux raccords brevetés. Des pressions importantes et des températures de vapeur élévées, ainsi que des situations bien serrées demandaient une solution spécifique.

Du secteur sanitaire aux fournisseurs de l’industrie


La gamme de produits passe de 2 à 35 mm de diamètre extérieur livrable en différents types de matériaux comme le laiton, l’acier, l’acier inoxydable ou la matière plastique. «C’est l’une de nos maximes», déclare le directeur, Monsieur Dünki, «de proposer des solutions aux clients. Il était clair que nous devions rester un fournisseur à multiples matériaux». Et c’est ainsi que Siemens Medizingeräte, Braun Melsungen, Bombardier ou le fabricant de Waver Steper AMSL des Pays-Bas sont devenus des clients satisfaits.

Avec le temps, la société SERTO, fournisseur d’artisans, principalement dans le domaine sanitaire, est devenu le fournisseur des entreprises industrielles et d’équipement initial (OEM). Le département interne en charge des produits spéciaux s’occupe des solutions spécifiques clients, que l’on ne trouve pas sur le marché. Le Manager Key Account, Peter Giger est responsable pour des solutions taillées sur mesure et s’occupe du développement de pièces spéciales, d’ assemblages ou de tuyaux confectionnés. Actuellement, des conduits de freinage pour des bogies de wagons sont fabriqués pour Bombardier en Grande-Bretagne. Même en Taiwan, le liquide de freinage coule dans des conduits confectionnés par SERTO. Et quand Liebherr cherche une pièce matricée ou moulée par injection d’une géométrie complexe pour ses réfrigérateurs, Monsieur Giger trouve une solution.

Le développement de la société était menacé


Si les premiers raccordements de tuyaux étaient critiqués, le raccord à bague de serrage, développé en 1956, perçait avec succès sur le marché. La bague de serrage, qui ne peut qu’être montée correctement, rend les joints d’étanchéité inutiles – le premier raccord à étanchéité métallique était crée. Avec la bague de serrage, on n’arrive pas seulement à connecter des matériaux différents, mais également des diamètres différents. La réduction avec la bague de serrage ne nécessite pas d’autres corps de base, le principe d’un jeu de construction à été crée. La demande croissante nécessitait rapidement des représentations en Allemagne, aux Pays Bas et en Italie.

Pendant presque 30 ans, la société se développe continuellement avant que deux décès dans un temps court menacent la continuité de l’entreprise familiale. «La continuité de l’entreprise fut assurée lorsque la fille et beau-fils du fondateur de l’entreprise, René Gressel, en reprirent 1985 en 3ème génération les rênes» raconte Hansjörg Gaupp, fondé de pouvoir depuis de longues années et «mémoire de l’entreprise». Au cours des années 1986, 87 et 1993, des filiales ont été créees à Birmingham, Paris et Fuldabrück (Allemagne). En Allemagne, l’entreprise fut fondée lorsque Fred Jacob, un ancien technicien SERTO, reprit l’entreprise en 1957. SERTO a pu se mettre en valeur, grâce à la mise en place de structures de distribution, ainsi qu’à la bonne qualité des produits et des délais de livraison rapides et sûrs.

Une goutte d’eau en 44 ans


Pirmin Westermann s’assure de la bonne étanchéité et du bon serrage des raccords. «Finalement, la source du nom SERTO se trouve dans le mot serrer», déclare le chef technique. Dans notre propre laboratoire, nous avons effectué un contrôle approfondi de nos produits. On peut y trouver un essai de traction, une armoire climatisée, qui permet de créer des ambiances de 0 à 100 % d’humidité atmosphérique relative et des températures de –40 à +140° C, ainsi qu’un poste pour contrôler l’étanchéité. A l’intérieur des systèmes de tuyaux avec raccords, on crée une pression de 10 bar, tandis qu’à l’extérieur un vide est crée. Les tests sont faits avec de l’hélium à 10-9 de particules. Le standard le plus élevé demandé par les industries est de 10-8 particules, ce qui représente la perte d’une goutte d’eau en 44 ans.

Dès qu’une série d’examens démarre dans le domaine de la pression, la tension monte chez tout le monde. Les tuyaux et les raccords sont ainsi soumis à une pression allant jusqu’à 2000 bars. «Si le tuyau éclate, nous sommes gagnants», explique Pirmin Westermann, parce que dans ce cas, ce sont donc les raccords qui sont plus stables que la tuyauterie. Pour assurer aux clients une sécurité maximum, les Suisses testent chaque produit au moins dix fois, alors que seul six tests réussis avec succès sont exigés.

Tout ce qui n’est pas étanche jusqu’à 2000 bars est éliminé


C’est cet engagement à la meilleure des qualités et à la plus grande sécurité qui fait que SERTO devient très tôt un fournisseur très demandé des industries chimiques. Entre-temps, on recours dans les zones de sécurité significatives, comme les Ex-Zones, à des raccords en provenance d’Aadorf. L’observation continue des marchés et l’élaboration d’idées propres mènent toujours au développement de nouvelles propositions.

Actuellement, un nouveau raccord SAE, que l’on utilise dans les secteurs du froid et de la climatisation, est porté sur le marché. Comme des liaisons conventionnelles avec des tuyaux colletés ou des tuyaux soudés sont interdites dans plus en plus de pays, des nouvelles solutions sont demandées. Des structures organisatrices flexibles chez SERTO avec la formation d’équipes interdépartementales mènent à un échange d’idées intense et à des durées de développement raccourcies.

Un service propre: sans huile et sans graisse


Ce ne sont pas seulement les produits que nous perfectionnons continuellement. Le service le plus récent de SERTO est de proposer des raccords nettoyés ‘sans huile et sans graisse’ pour le domaine de l’oxygène. Les produits nettoyés par un processus certifié, de manière écologique et emballés individuellement, présentent, avec le degré de pureté de < 33 mg/m2 assuré, un niveau considérablement inférieur à celui demandé de 66 mg. «Beaucoup d’entreprises nettoient elles-mêmes, avant de monter les raccords dans des systèmes d’oxygène», déclare René Glaus, «mais ils n’en connaissent pas ensuite le degré de pureté exacte». Il reste donc une certaine incertitude.

Le responsable des produits pense pouvoir la chasser. Cette prestation de services est offerte pour les produits en cuivre, laiton et acier inoxydable. Le système de nettoyage permet de travailler avec des acides, des lessives et de l’eau DI-18 au lieu de Trichlor. Les eaux usées sont captées et conditionnées, pour être ensuite éliminées par le système de canalisation ordinaire. «Nos clients nous font confiance pour notre compétence et notre soin», dit le directeur Umberto Dünki, «mais nous ne devons pas établir, à chaque fois, un nouveau record du monde dans les profondeurs des mers.»

205 lignes, 1.520 mots 9.738 caractères
Lors d’une impression envoyer deux copies de référence à SERTO AG s.v.p.


© SERTO AG


SERTO AG
Rohrleitungstechnik Tel: +41 (0)52 368 11 11
Schützenstrasse 25 Tel: +41 (0)52 368 11 12
Postfach info@serto.com
CH-8355 Aadorf www.serto.com
/

10.2008




similaire:

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconNoémie Benchimol
«Le commentaire de Gersonide au livre de Daniel : histoire, eschatologie et messianisme chez un rationaliste juif. Travail préparatoire...

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconSynthèse de la critique définitive au marginalisme
«joie» spinozienne sous forme de refrain recomposé en leur honneur et en celui de leurs proxies

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconSynthèse de la critique définitive au marginalisme
«joie» spinozienne sous forme de refrain recomposé en leur honneur et en celui de leurs proxies

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconSafi vue par les Portugais sous le nom de Tzaffin
«visite du port de Safi». Ont participé les niveaux primaire de ce2/CE3 soit 13 enfants et cinq accompagnateurs

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconV Œil reduit
L’œil ne fournit pas d’effort (on dira dans ce cas qu’il n’accommode pas ), alors le cristallin n’est pas assez convergent et l’image...

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconSynthèse de la critique définitive au marginalisme
«Pour le socialisme cubain», dont L’Anti-Varela. En tout état de cause, le socialisme cubain doit être une œuvre collective cubaine...

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconAdresse swift : bank identification code (Bic) : cmcifrpp
«X» en compte dans notre établissement sous le numéro «Y» dispose de la somme «Z» (euros ou préciser la devise) en vue des achats...

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconUn philosophe
«Sous-inspecteur, va me chercher quatre sous de tabac», le Sous-inspecteur se levait gravement et accomplissait sa mission sans le...

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconMobile sensibilise au recyclage des plastiques
«Sauvons un poisson», la section plasturgie suscitait l’intérêt des industriels de la filière plastique pour financer le projet....

La nouveauté – l’assemblage radiale – vue sous un œil critique iconUn critique littéraire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com