Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat








télécharger 164.21 Kb.
titreProfesseur Université Sciences de l’ Education Rabat
page1/3
date de publication29.01.2017
taille164.21 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3



Casablanca 2001

5 et 6 Avril 2001

Comité Scientifique



Moussa CHAMI

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat

Maroc

Louise DABENE

Professeur Université Stendhal / Centre de Didactique des Langues Grenoble - Présidente de l’ Association des Chercheurs et Enseignants en Didactique des langues étrangères (A.C.E.D.L.E.)

France

Jan Jaap DE RUITER

Centre Babylon, Professeur Université de Tilburg

Pays-Bas

Abdelhak HAMAM

Doyen par intérim

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik Casablanca

Maroc

Monique LEBRE PEYTARD

Maître de Conférence Université Paris III Sorbonne Nouvelle
Responsable mention Licence F.L.E U.F.R. de Didactique du Français Langue Etrangère

France

Philippe Maubant

Docteur en Sciences de l’Education, Maître de Conférences,

Directeur du département des Sciences de l’Education, Université de Rouen,

France

Julio MURILLO PUYAL

Professeur Dép. Filología Francesa y Románica

Université Autonome de Barcelone

Espagne

Lahcen OUASMI

Professeur d’Enseignement Supérieur / Membre U.R.L.D/ Coordinateur Colloque

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik Casablanca

Maroc

Raymond RENARD

Professeur Université de Mons-Hainaut

Belgique

Aziz STOULI

Professeur d’Enseignement Supérieur

Directeur du Colloque - Responsable U.R.L.D.

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik Casablanca

Maroc

Jamila TAMESNA

Professeur d’Enseignement Supérieur Meknès

Membre U.R.L.D.

Maroc

Jean VIVIER

Professeur Université de Caen Directeur du Laboratoire de Psychologie Cognitive et Pathologique (LPCP) et du Pôle “Modélisation en Sciences Cognitives” (Modescos) Vice-Président d’ISAPL (International Society of Applied Psycho Linguistics)

France


Abstracts

Résumés

The authors are responsaible for their own abstracts

Les auteurs sont les seuls responsables de leurs résumés


Conférences

Le multilinguisme européen , quel avenir?


Louise DabEne

Professeur Université Stendhal / Centre de Didactique des Langues Grenoble
Présidente de l' Association des Chercheurs et Enseignants en Didactique des langues étrangères (A.C.E.D.L.E.) GRENOBLE FRANCE

On se propose, dans la communication proposée, de mettre en évidence les principales caractéristiques du multilinguisme européen, d'en dégager les lignes de force et les tensions qui le traversent , afin de s'interroger sur les chances de survie de cette diversité.

Dans un premier temps on mettra en évidence les aspects principaux de cette mosaïque linguistique que constitue le continent européen . On insistera ensuite sur la richesse et la diversité typologique de son patrimoine linguistique. On considérera ensuite les forces antagonistes en présence dans ce domaine. Face à l'uniformisation progressive justifiée par l'évolution économique et la mondialisation, les européens peuvent s'appuyer sur des acquis hérités tout au long de l'histoire et qui jouent en faveur de la diversité linguistique: ce sont d'abord la permanence et la vitalité des liens culturels légués par les empires coloniaux , c'est, ensuite, l'existence de zones de continuum linguistique, où la pratique de langues voisines permet la compréhension réciproque. C'est, aussi, le réveil, en plusieurs points du continent, de sentiments d'identité ethnique qui s'appuient sur la possession d'une langue d'appartenance commune. C'est enfin l'apport linguistique et culturel important de toutes les communautés migrantes qui enrichissent le patrimoine européen.

On le voit, les arguments sont nombreux qui plaident en faveur de la richesse linguistique européenne . Mais la question se pose, dès lors, au niveau des stratégies et des moyens. Comment la préserver? C'est évidemment la sphère éducative qui se trouve la première concernée. On rappellera , à cet égard, les principales innovations pédagogiques qui peuvent contribuer à la diversification (immersion, "language awareness" , apprentissage de l 'intercompréhension )etc..
On conclura sur les passionnants phénomènes de métissage qui donnent lieu à des créations originales dans le domaine des parlers urbains, et constituent , au même titre que la résurgence des langues patrimoniales, des témoignages observables d'un évident dynamisme linguistique.

Bilinguisme et immigration :

Compte-rendu d’une expérience réalisée dans des écoles primaires de Franche-Comté

Monique LEBRE- PEYTARD

Maître de Conférence

UFR de Didactique du français, langue étrangère

Université Paris III Sorbonne Nouvelle

Paris France

L'exposé portera sur une expérience réalisée en Franche - Comté à la demande de la direction des Ecoles sur "le bilinguisme et l'apprentissage de la lecture des enfants migrants au CP." ( dont la direction scientifique avait été confiée au professeur Jean Peytard) On y rendra compte des conditions et du déroulement de l'expérience , des hypothèses de la recherche et des difficultés rencontrées. Ce compte-rendu servira également de point de départ pour une réflexion sur la relation entre l'apprentissage d'une langue et les données socioculturelles de cet apprentissage ainsi que sur les "représentations " du bilinguisme .

Pratiques de communication orale et développement de la socialisation : le cas d’une école élémentaire située en zone d’éducation prioritaire.

Philippe Maubant

Docteur en Sciences de l’Education, Maître de Conférences, Directeur du département des Sciences de l’Education

Université de Rouen

Rouen France

Mots-clés : Pratique langagière - Communication orale - Transfert d’apprentissage - Socialisation
Résumé de la communication :
L’école sur laquelle porte cette recherche se situe dans une zone d’éducation prioritaire d’une grande agglomération. Cette école est inscrite dans un dispositif de recherche initié par le ministère de l’éducation nationale en 1999 : « Recherche Ecole primaire ». Elle accueille des publics d’origine française et d’autres d’origine migrante. Certains enfants baignent donc dans un contexte langagier correspondant à la langue maternelle de leurs parents et sont conduits à maîtriser pendant leur cursus scolaire la langue française.
Si le système éducatif français a jusqu’alors privilégié l’écrit sur l’oral, des textes réglementaires récents insistent sur la nécessité de développer les pratiques orales à l’école. Les enseignants sont donc confrontés à la question de la communication orale, non pas pour créer de simples temps de communication, mais bien pour construire des temps d’apprentissage de pratiques de communication.
Trois questions se posent dès lors aux enseignants :

  1. Comment construire une progression pédagogique qui prenne en compte : la double appartenance langagière des élèves, la mise en sens des enjeux de communication (communication à l’école, communication hors école), les pratiques langagières propres à chaque situation de communication ?




  1. Comment utiliser ces activités d’apprentissage afin qu’elles puissent créer des effets sur d’autres situations de communication dans l’école et hors l’école ?




  1. Dans quelles mesures ces séquences d’apprentissage peuvent-elles favoriser des formes de socialisation ?


Ce travail de recherche porte à la fois sur les pratiques pédagogiques des enseignants (analyse de progressions pédagogiques, rôle des représentations, prise en compte des résistances), mais aussi sur les processus d’apprentissage des élèves (analyse des productions des élèves sous forme d’enregistrements…)

Conditions d'un plurilinguisme fonctionnel

Raymond RENARD,

Université de Mons-Hainaut

Belgique

Un système éducatif bien conçu du point de vue de l'enseignement/ apprentissage des langues devrait prendre en compte un certain nombre d'éléments :
a) L'importance de la langue sur le développement de l'individu. Processus complexe, polysensoriel, essentiellement oral, la langue maternelle (ou du milieu) exerce une influence déterminante sur le développement psychomoteur, cognitif, socio-affectif et moral de l'enfant; elle implique toute la personne dans son intelligence, son affectivité, son imaginaire, son comportement; elle constitue un aspect essentiel de son identité culturelle, fondement de son sentiment sécuritaire; ce que nous avons résumé en une brève formulation : bien dans sa langue, bien dans sa peau.
b) Le rôle de la langue du milieu en matière de scolarisation, d'intégration sociale et de développement socio-économique, politique et culturel de toute société. L'aptitude de la langue maternelle à traduire adéquatement la réalité du milieu - à la différence d'une langue étrangère à celui-ci justifie la nécessité d' y recourir pour la

scolarisation au moins initiale et permet de comprendre pourquoi le recours à un code exogène ne peut qu'entraîner un divorce entre la société et l'école, et rendre celle-ci inefficace et mal aimée. Sans recours à la langue du milieu, il n'est pas de développement possible dans le respect des droits de la personne, de la démocratie, de la "bonne gouvernance".
c) L'intérêt du plurilinguisme, tant pour les États que pour les individus. Cet intérêt tient d'abord à ce que, si toutes les langues font accéder à l'universel, toutes n'ont pas atteint le niveau de normalisation ou de développement lexical susceptible de permettre l'accès à la modernité, comme le font aujourd'hui les quelques langues de pays riches qui servent de support à la science. En outre, la connaissance d'autres langues permet à l'individu de s'émanciper de sa manière singulière d'appréhender le monde, de concilier identité et altérité, cette dernière étant un véritable révélateur de la première. Le plurilinguisme peut être reconnu comme porteur de tolérance et facteur de convivialité et de solidarité dans la mesure où il favorise le passage du multiculturel à l'interculturel.
d) L'importance d'une bonne articulation des langues en présence dans le système scolaire. Le préjudice d'ordre cognitif qui peut handicaper le développement de jeunes enfants si cette articulation est mal faite sera illustrée par l'obstacle culturel de la numération. Un fait sera souligné : la maîtrise de la langue maternelle, loin d'être un obstacle à l'apprentissage ultérieur d'une seconde langue, facilite grandement celui-ci dès lors que l'articulation est bien faite. Ces considérations ont donné lieu à un certain nombre d'applications à la didactique des langues.

Certaines d'entre elles, dont l'objectif est de favoriser le passage du multiculturel à l'interculturel seront présentées dans leurs grandes lignes, notamment, les expérimentations de pédagogie convergente en Afrique et les programmes Linguapax et Périclès, promus par l'Unesco.

Ateliers

Diglossia in Arabic
Ibrahim ABOHEIMED

Professeur Institute of Teaching Arabic Imam Mohamed Ibn Saudi Islamic University

RYAD ARABIE SAOUDITE
Diglossia is not unique to the Arab world. It is to be found in other languages such as Greek . But Fellman explains the diglossic situation in Arabic by stating that the uniqueness of the diglossic0 situation in the Arabic language is the linkage of diglossic diversity with three other destructive factors, all of which are long-standing, i.e geographical splitting, socio-economic splitting and religious splitting (Fellman 1973, 25). Geographical splitting is obviously accepted as a cause of the diglossic diversity, but one cannot agree that socio-economic and religious differences can be destructive factors in the present diglossic diversity in the Arab World.

The study of the origin of diglossia is not straightforward. One of the major difficulties is the lack of knowledge of the ancient dialects. (Rabin 1951, 17). There is no doubt that the (i) link of Classical Arabic with the Qur an from the beginning and (ii) its link with pan-Arabism in modern times has contributed positively, among other things, towards preserving the Arabic language. On the other hand these two important factors had a negative influence on the study of the reality of the Arabic language especially the controversial issues such as the case of ammiyya and Classical Arabic. The negative influence materializes in the formation of some unchecked beliefs, which become facts because of their inheritance from generation to generation. A good example of the unchecked belief is that the Arabic language consists of the two varieties, ammiyya at the far left, and Classical Arabic at the far right with nothing in between (Badawi 1973, 7). The history of the ancient Arabic language is not clear as several stages in its history are either lost or vague. The best known stage in the history of Arabic is what was recorded and described by Muslim grammarians in the Abbasid period (132-656/ 749-1258) and onwards (Anghelescu 1974, 85 -6).

One reason for the looseness or vagueness of some stages in the history of the ancient Arabic could be due to the fact that in spite of Muslim grammarians' and philologists' great efforts in studying the Arabic language, they directed most of their attention to the language of the Qur an and few dialects as we will see later. They paid little attention to the study of other spoken dialects because they were not of direct importance towards preserving the language of the Qur an and as a result, many important characteristics of Arabic dialects have been lost or have been attributed to non-individual tribes; they referred to some aspects of some dialects as (wa hiya lughatu qawmin) (this is dialectal characteristics of some Arabs) (al- Atiyya 1975, 193). But sometimes they attributed some of the Arabic characteristics to individual tribes

Démocratisation de l’enseignement et bilinguisme au Maroc

Mouna ABOU FIRASS

Professeur

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik

Université Hassan II Mohammedia

CASABLANCA


Entre le français “langue du colonisateur” mais nécessaire pour assurer l’ouverture sur le monde extérieur, d’une part, et imposé par la force des choses comme étant langue de l’administration et des sciences imposée et héritée par le protectorat français d’autre part, et l’arabe, langue maternelle pour manifester la culture et l’identité arabo - musulmane, le système éducatif marocain a oscillé depuis l’indépendance entre un système bilingue et une tendance à l’arabisation globale. Dans ce cadre, cette intervention sera axée sur l’étude des rapports existant entre la volonté de généraliser l’enseignement et celle d’instaurer un système bilingue et d’arabiser pour aller vers un système unilangue, tout en analysant l’influence de ces processus sur la qualité de l’enseignement dispensé dans nos écoles et le niveau réel des apprenants marocains.

  1   2   3

similaire:

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconGhizlane el kafz
«Génie et Gestion de l’eau et de l’environnement» Faculté des Sciences de Rabat, Université Med V d’agdal

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconProfesseur à l'Université des Sciences et Technologies de Lille

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconProfesseur à l’Université de Montpellier
«Hyper-cours», 1er éd. 2007, 2e éd., 2009, 3e éd. 2011, 4e éd. 2013, 5e éd. 2015 avec le professeur Marie-Pierre Dumont-Lefrand

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconEmmanuel Leriche
«Mécanique» est proposé à l’Université Lille IL s’inscrit dans le domaine «Sciences, Technologie, Santé» et est accessible via le...

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconRapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconUniversite cheikh anta diop de dakar
«Physique», «Chimie», «Sciences de la Terre et de l’Univers» et «Sciences de l’Ingénieur», respectivement et à parts égales par les...

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconUniversite cheikh anta diop de dakar
«Physique», «Chimie», «Sciences de la Terre et de l’Univers» et «Sciences de l’Ingénieur», respectivement et à parts égales par les...

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconLes dates des épreuves du baccalauréat et du brevet ont été dévoilées...
«à l’exception de l’évaluation des compétences expérimentales de physique-chimie et de sciences et vie de la Terre du baccalauréat...

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconFaculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation

Professeur Université Sciences de l’ Education Rabat iconMichèle Bourton, ancien professeur dans l'Éducation nationale, a...
Elle nous a envoyés notre numéro d'établissement national. Nous sommes connus et inspectés par l'Éducation nationale, mais nous ne...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com