Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n'est requise. Capacités du socle figurant dans la grille de référence








télécharger 113.13 Kb.
titrePrérequis Aucune connaissance de sciences physiques n'est requise. Capacités du socle figurant dans la grille de référence
date de publication25.10.2017
taille113.13 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > documents > Documentos


Mesures de masses et de volumes

La partie de programme "masse et volume" n'est pas traitée ici en un seul bloc. La durée totale de cette séquence (4,5 h) est répartie sur 6 semaines et permet une acquisition progressive de capacités qui seront réinvesties dans d'autres parties de programme. Dans ce document s'articulent des cours, des manipulations, des évaluations (diagnostique, formative, sommative).

Positionnement dans l’année de 5ème 


Sachant que l’on peut réinvestir les acquis de cette séquence, il est préférable de la traiter avant "l’eau solvant" en 5ème.
Les connaissances en cours d’acquisition sont :

  • masse et volume ;

  • la masse de 1 litre d’eau est voisine de 1kg dans les conditions usuelles de notre environnement ;

  • 1 L = 1 dm3 ; 1 mL = 1 cm3.

Prérequis


Aucune connaissance de sciences physiques n'est requise.

Capacités du socle figurant dans la grille de référence 



Compétence 1

- Lire : comprendre un énoncé, une consigne.
Compétence 3

- Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des problèmes :

  • Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes.

    • Suivre un protocole

    • Effectuer une mesure

    • Effectuer un calcul

  • Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale,…

    • Proposer une méthode, un calcul, une expérience (protocole), …

Capacités contextualisées dans le programme


Associer les unités aux grandeurs correspondantes.

Lire des mesures de masse et de volume.

Maîtriser les correspondances simples entre ces unités.

Mesure de masses et de volumes




Plan de la séquence





  1. Première semaine : évaluation diagnostique et auto-évaluation des élèves sur la lecture d’une graduation et la notion de volume (30 min).

L’heure restante de la séance est consacrée à la fin du chapitre précédent.


  1. Deuxième semaine : (1 h 30) démarche d’investigation suivie du cours : les élèves manipulent tous l’éprouvette graduée, revoient le tableau de conversion et la lecture de graduations, apprennent que
    1 L = 1 dm3 et que 1 mL = 1 cm3.




  1. Troisième semaine : (1 h 30) manipulation avec exercices d’entraînement : les élèves manipulent tous l’éprouvette graduée, la balance électronique, font des exercices de lecture de graduation et de conversions de volumes. Ils apprennent que la masse de 1 L d’eau est voisine de 1 kg dans les conditions usuelles de notre environnement et font des calculs de masse.




  1. Quatrième semaine : (20 min) évaluation formative. Pendant le temps qui reste, le chapitre suivant est abordé (par exemple les changements d’état).



  1. Cinquième semaine : (20 min) remédiation. Pendant le temps qui reste, on continue le chapitre commencé lors de la séance précédente.




  1. Sixième semaine : (20 min), évaluation sommative ; on peut éventuellement y ajouter une évaluation du chapitre en cours.


Toutes les séances sont détaillées ci-après :

Page 3 : évaluation diagnostique (comment mener la séance, comment évaluer ce qui est acquis ou non, document élève).
Page 5 : période de formation individualisée (constitution des groupes, conduite de la séance et quelques réactions d’élèves, document élève et trace écrite dans les cahiers).
Page 9 : travail identique pour tous les élèves.
Page 11 : évaluation formative.
Page 12 : remédiation.

Première semaine : le diagnostic (30 min)




Évaluation diagnostique : environ 15 min




Elle est non notée.

Les consignes sont clairement explicitées à l’oral et le professeur vérifie que chaque élève a compris les consignes.

Les copies ne sont pas ramassées, on corrige immédiatement.

Commentaires:

Cette évaluation constitue un test qui permet d’évaluer le niveau des élèves sur certaines notions et de pouvoir constituer des groupes en fonction de leurs besoins.



Auto-évaluation : durée approximative : 15 min



Chaque élève s’auto-évalue pendant la correction.
Réponses - a : 73 - ; - b : 42 - ; - c : 1,6 - ; - d : 35 - ; - e : 18 - ; - f : 55 - ;
On admet que la capacité « Lire une graduation » est

  • acquise s’il y au moins 5 bonnes réponses sur les 6 ;

  • en voie d’acquisition s’il y a 3 ou 4 réponses justes ;

  • non acquise par ailleurs.



0,06 kg




6,00 kg




0,60 kg

X

0,006 kg




1,50 m

X

0,15 m




1,50 dam




15,0 m




2 L

X

1 L




250 mL




0,25 L




75 cL

X

7,5 cL




7500 cL




0,75 cL






Réponses

Une réponse cochée fausse compte pour 0.

Une bonne réponse compte pour 1.

On admet que la capacité « faire des conversions »  est

  • acquise s’il y a un total de 4 au moins ;

  • en voie d’acquisition s’il y a un total de 3 au moins ;

  • non acquise dans les autres cas.


Commentaires :

Les réponses peuvent être projetées au tableau ou dictées oralement.

Les évaluations des élèves peuvent être relevées par le professeur, soit oralement (cela ne gène pas du tout les élèves, et ils sont honnêtes), c’est un gain de temps, soit en ramassant les feuilles, s’il veut vérifier.

Document élève :


Lire une graduation :

Nom : ........................... Evaluation diagnostique

P
Effectuer des conversions  d’unités:
rénom :.......................

Classe : .........................
I. Lire une graduation :

Indiquez la valeur mesurée

 




120

II. Effectuer des conversions d’unités : cochez la ou les bonnes réponses (il y souvent plusieurs réponses possibles).
Ophélie reçoit ses amis à la maison. Elle a 9 invités et a décidé de leur faire un bon repas. Elle va faire ses achats mais comme son budget est très limité, il faut l’aider à acheter juste le nécessaire.

1, 50 m




0,15 m




15,0 m






  • Pour la table, elle veut acheter une nappe blanche en papier, elle a mesuré sa longueur  138 cm. Elle trouve plusieurs longueurs de rouleaux, lequel choisit-elle ? 



0,06 kg




6,00 kg




0,60 kg




0,006 kg






  • Pour réaliser le hachis parmentier, il lui faut 60 g de viande hachée par personne, donc en tout 600 g de viande hachée. Dans le rayon boucherie, elle trouve des barquettes toutes prêtes, elle doit prendre celle où l’indication est :



2 L




1 L




250 mL




0,25 L






  • Ophélie veut que chacun puisse boire un verre de jus d’orange. Chaque verre peut contenir 20 cL. Il lui faut donc en tout  200 cL. Elle doit donc acheter une bouteille de :




  • Ophélie revient à la maison et commence à préparer le hachis parmentier :


75 cL




7,5 cL




0,75 cL



Elle doit prélever 750 mL de liquide pour la purée, son verre doseur indique seulement des cL. À quelle graduation doit-elle s’arrêter ?


Deuxième semaine : formation individualisée



La séance d’une heure trente est une démarche d’investigation dans laquelle la situation déclenchante est différente pour chaque groupe. Elle est proposée en fonction des résultats des élèves. À la fin, les élèves doivent avoir tous mesuré un volume avec une éprouvette graduée, écrit le cours sur les unités, les mesures de volumes et le tableau de conversions.

La formation des groupes : (10 min en comptant l’installation)
On peut faire 4 ensembles homogènes d’élèves en plaçant dans le tableau les résultats :


Conversions

Lecture graduations

Acquis ou en cours

Non acquis

Acquis ou en cours


Ensemble 1 :

Eau du robinet

Ensemble 2 :

Boissons sucrées

Non acquis


Ensemble 3 :

Boites de conserve

Ensemble 4 :

Laitages




  • L’ensemble 1 doit aller vers un approfondissement, il a déjà une certaine notion des grandeurs utilisées.




  • L’ensemble 2 doit d'abord réapprendre à construire le tableau de conversion et ensuite à l’utiliser.




  • L’ensemble 3 sait convertir mais ne sait pas lire des graduations.




  • L’ensemble 4 n’a pas compris la notion de volume.


Commentaires :

Il est préférable de nommer les groupes en fonction de l’activité qu’ils feront afin d’éviter un classement et de ménager ainsi les susceptibilités (même s'ils savent pertinemment qui a réussi ou non).

Si on a relevé les résultats, on peut préparer les groupes à l’avance, c’est un gain de temps.

Ne jamais faire de binômes ! Le but est de faire progresser en utilisant les conflits sociocognitifs, ils ne peuvent avoir lieu qu’à partir de 3 élèves, donc a fortiori, s’il n’y a qu’un seul élève dans un ensemble, l’intégrer aux autres après explications.

Il se peut qu’il n’y ait donc aucun élève dans un ensemble ou 17 élèves dans un autre. Dans ce dernier cas, on fait 2 groupes de 4 élèves et 3 groupes de 3 pour ce même ensemble.

La démarche d’investigation : (50 min)




Garder en tête, dans toute la séance, que l’objectif est de faire utiliser aux élèves l’éprouvette graduée. Il faut absolument y parvenir afin d’avancer le programme.
Consigne commune :

- c’est une démarche d’investigation sur feuille ou cahier d’activité non notée ;

- indiquer :

l’hypothèse (Je pense que.....)

puis l’expérience pour valider l’hypothèse (schéma et liste de matériel)

puis la conclusion.


Ensembles

Texte distribué aux élèves


Commentaires et vécu de la séance

1

(groupes eau du robinet)



« Quel est, en moyenne, le volume d’une goutte d’eau ?»




L'élève approfondit :
On fait appel ici à la proportionnalité, il est évident que les élèves doivent compter les gouttes mises dans un plus grand volume qui, lui, peut être mesuré.

L’activité provoque un effet de surprise pour les élèves en situation de réussite dans la séance précédente.
Au bout d’au moins 20 minutes de réflexion, les élèves demandent un verre mesureur (certains demandent une éprouvette). Notons qu’aucun n’a prononcé le mot « graduée ». Ils demandent aussi un compte-goutte.
Une éprouvette de 250 mL est donnée dans un premier temps (pour que les élèves déterminent un ordre de grandeur). Rapidement ils demandent un plus petit récipient ; le professeur donne une éprouvette de 10 mL. Les élèves finissent alors leurs mesures et calculs.



2

(groupes boissons sucrées)




1L 100 cL 500 mL


«Sans avoir les vraies briques ou canettes, indiquer laquelle a le plus grand volume»




L'élève travaille les conversions :
Les photographies sont choisies de façon à ce que l’indication de la contenance soit faite en multiples et sous multiples du litre.

L’effet escompté est obtenu: les élèves discutent la signification de cL ou mL.
Au bout de 10 min, certains élèves demandent où ils peuvent trouver le tableau de conversion ou des récipients différents pour vérifier leurs hypothèses.

Certains vont donc chercher le tableau sur Internet (éventuellement photocopié). Ils l’utilisent et classent leurs récipients.

D'autres font l’expérience mais l’éprouvette étant de 250 mL, ils ont fait beaucoup d’essais pour mesurer les 500 mL avant de comprendre la technique.

D’autres encore n’ont pas besoin de l’éprouvette. Ils ont choisi de verser deux fois le contenu de la canette de 500 mL afin de remplir les autres. Là encore, on peut proposer de vérifier les indications du fabricant.
Il faut les amener à la mesure en apportant une ou des éprouvettes graduées.

La phrase finale d’un élève montre que l’objectif est atteint : « Alors, Madame, 100 cL, c’est la même chose qu’un litre ! »





3

(groupes boites de conserve)



«Vous devez, avec la bouteille en plastique, fabriquer un doseur avec les indications : 50 mL ; 75 mL ;

100 mL ; 125 mL ; 250 mL, 500 mL et 750 mL.
Vous disposez d’une boite de fruits au sirop (500 mL), d’une bouteille de sirop (75 cL), d’une boite de champignons (125 mL),  »



L'élève travaille la lecture de graduations :

L’indication 500 mL est immédiate avec la boîte de conserve.

Les élèves savent faire des conversions, rapidement, l’indication 750 mL est obtenue en versant le contenu de la bouteille de 75 cL.

Pour 500 mL ils versent le contenu de la boite de conserve ;

pour 250 mL, ils versent 2 fois 125 mL (contenu de la boite de champignons ;

pour 125 mL, ils versent le contenu de la boite de champignons.

Il restera les indications 50 mL, 75 mL et 100 mL

qui ne peuvent se faire qu’avec une éprouvette graduée de 250 mL que l’on apportera quand le besoin s’en fera sentir.
Avant de manipuler, les élèves ont besoin de 20 min au moins de réflexion.
Faire vérifier les contenances des boites de conserve à l'aide de l'éprouvette graduée.

4

(groupes laitages)


«Vous disposez de 4 récipients vides. Classez-les par ordre de volume décroissant. »



L'élève travaille la notion de volume :
Les récipients sont choisis de façon à ce que le classement par hauteur ou par surface ne renseigne pas sur la contenance.

La consigne « ordre de volume décroissant » est explicitée oralement : du plus grand au plus petit.

On observe effectivement que les élèves commencent par classer les récipients par hauteur ou surface décroissante (alors qu’en groupe hétérogène cela ne se produit pas). Puis, pour vérifier, ils remplissent un récipient et versent son contenu dans un autre.

Afin de conduire les élèves à la mesure, on peut leur poser les questions :

Quel est le rapport de contenance entre les uns et les autres ? double, moitié, quart ?

Certains demandent un bécher pour réaliser les mesures. Après quelques tentatives, ils demandent un récipient plus précis.

Le professeur leur donne une éprouvette graduée de 250 mL.

L’objectif est atteint.


Mutualisation et trace écrite (20 min)


Chaque groupe a utilisé l’éprouvette graduée.

On interroge les groupes de chaque ensemble dans un ordre précis !

Chacun doit s’exprimer et avoir le sentiment d’avoir apporté une contribution importante dans le cours.

En conséquence :


  • Les groupes de l’ensemble 4 (qui n'ont pas compris la notion de volume) expliquent comment on mesure avec une éprouvette (ménisque, hauteur des yeux).On note alors la trace écrite du cours après leurs témoignages (on peut aussi distribuer un document photocopié comme celui ci-dessous) :


Capacité : Effectuer une mesure.
Pour mesurer avec l’éprouvette graduée :

  • placer l'œil bien en face du niveau du liquide ;

  • viser la base du ménisque ;

  • lire la graduation correspondante.




  • Les groupes de l’ensemble 3 (qui ne savent pas lire des graduations) expliquent comment l’éprouvette est graduée et comment la lire.







Capacité : Effectuer une mesure.




Pour lire une graduation sur une éprouvette graduée :

V = ...... mL




  • Noter l’unité



  • Calculer le volume contenu entre deux graduations qui sont déjà marquées :

ici entre les deux graduations : 160 et 180, il y a 20 mL.


  • Compter le nombre de divisions (intervalles) entre ces deux graduations :

ici, il y en a 10.


  • Calculer le volume correspondant à une division :

ici chaque division correspond à un volume de 20 divisé par 10 soit 2 mL.

  • puis mesure :

ici il y a : 160 + (4x2) = 168 mL

  • e


    V = 168 mL

    t noter le résultat.




  • Les groupes de l’ensemble 2 (qui ne savent pas convertir) donnent le tableau de conversion et expliquent son utilisation.




  • Les groupes de l’ensemble 1 expliquent comment ils ont mesuré le volume d’une goutte d’eau et donnent l’ordre de grandeur.


En une heure et demie, toutes les bases sont notées au tableau, chaque élève a mesuré un volume avec l’éprouvette graduée. Le professeur donne des exercices pour la fois suivante sur la lecture d’éprouvettes et sur les conversions de volumes.

Troisième semaine : travail identique pour tous les élèves




La séance d’une heure trente consiste en un suivi de protocole dont l'objectif est de déterminer la masse de 1 litre d’eau.


La correction des exercices (10 min)


Elle permet de revoir les conversions et la lecture d’éprouvettes graduées.

Le cours (15 min)
La question est posée :

Quelle est la masse de 1 litre d’eau ?
Beaucoup d'élèves le savent déjà.

On note le cours sur la masse et sa mesure.
Par le biais de questions réponses, on introduit le protocole :
"Pour le vérifier, comment faire ?"

  • Les élèves proposent de mesurer un litre et de le peser sur la balance.


"Et si nous n’avons que des éprouvettes graduées de 250 mL ?"

  • Ils proposent de faire avec 250 mL et de multiplier par 4.


"Est-ce bien précis ? Comment font les chercheurs pour améliorer la précision ?"

  • Ils multiplient les expériences...


"Donc on prend plusieurs mesures de volumes et plusieurs mesures de masses. Comment mesurez-vous la masse de l’eau sur la balance ?"

  • On met l’éprouvette sur la balance.

C’est une réponse assurée des élèves (ils commettent tous la même erreur).
On explique alors la touche "Tare" sur la balance.


Les manipulations (40 min)
Le protocole est distribué aux élèves, il faut imposer un temps de lecture individuel (2 à 3 min) avant la manipulation pour qu’ils aient bien le temps de comprendre ce qu’ils font. Il faut préciser que chacun doit s’entraîner à mesurer la masse et le volume avec l’éprouvette graduée car, à la séance suivante, ils seront évalués individuellement.
Commentaires :
Il est inutile de ramasser le compte rendu ; le but est formatif.

Une moitié des élèves réalise les mesures avec de l'eau du robinet et l'autre avec de l'eau salée (presque saturée).

Le professeur peut, en complément, réaliser l'expérience avec de l'alcool ou de l'huile.
Attention : la notion de masse volumique est hors programme



Protocole

commentaires


La masse de 1 L de liquide est-elle toujours égale à 1 kg ?
1/ Les instruments de mesure :

Quel instrument sert à mesurer le volume ?

Quel instrument sert à mesurer la masse ?


2 / Les unités de mesures

Parmi la liste suivante, entourer les unités de masses et souligner les unités de volume :

cL , km , cm2 , kg, t , m3 , dL , mm3, cg , mL,


3/ Mesurer la masse correspondant à chaque volume de liquide et complétez le tableau suivant :

Volume

(mL)

90

120

164

180

216

240

Masse

(g)




















4 / Conclusion : quelle est la réponse à la question posée ?




Les connaissances : instruments de mesures et unités de masse et de volume sont répétées dans la séance sous plusieurs formes pour favoriser leur acquisition.
La lecture des consignes est travaillée : montrer l’importance des verbes d’action à ceux qui se sont trompés.

Les autres connaissances sont testées : relation entre capacité et volume : (L et m3) et la tonne, unité de masse.

Les 4 mesures (90, 120,180 et 240) sont proposées pour vérifier la proportionnalité.

Pendant la manipulation vérifier si chaque groupe a bien compris comment mesurer un volume et une masse.


Le cours (15 min)
Les deux premières questions sont corrigées : le cours est noté : 1 dm3 = 1 L ; 1 mL = 1 cm3.
Une comparaison des différentes valeurs obtenues à la question 3 permet de parler des erreurs de manipulations mais aussi d’évoquer les incertitudes de mesures.
Exemples d'exercices d'application : lectures d’éprouvettes, conversions, calcul de la masse d’eau.


Quatrième semaine : évaluation formative (20 min)


La correction se fait oralement ou sur vidéo-projecteur ou sur transparent.



Commentaires

Attention aux pertes de temps : il faut consacrer au moins une heure de cours sur le chapitre suivant et à la correction des exercices.


Evaluation formative : sujet élève





commentaires


1/ Connaissances

  • a) Quel instrument sert à mesurer le volume ?



  • b) Ecrire le symbole du volume et une unité.



  • c) Quel instrument sert à mesurer la masse ?



  • d) Ecrire le symbole de la masse et une unité.



  • e) Cocher la ou les réponses justes :

1 dm3 = 1 cL  

1 mL = 1 mm3

1 mL = 1 cm3

1 daL = 1 dm3

1 L = 1 dm3

1 L = 1 dam3
f)Quelle est approximativement la masse d’un litre d’eau ?


2 / Une éprouvette graduée contenant de l'eau est posée sur la paillasse. Mesurer le volume d'eau.

H :

L :

U :

3/ Lectures de graduations:

Proposer 6 mesures ici.


4/ Faire des conversions :
En proposer 6 ici.


5/ Calculer une masse d’eau connaissant son volume :

Proposer 3 volumes différents.


1/ Question pour ancrer les savoirs.

Acquis seulement si toutes les réponses sont justes.
2/ Ceci est un test individuel de manipulation, le but est de vérifier que les élèves placent bien le ménisque à la hauteur des yeux. On ne peut le vérifier qu’en les observant.

Le professeur est au fond de la classe, pour que les élèves testés ne soient vus par les autres. Deux éprouvettes graduées sont à disposition et deux élèves sont évalués en même temps. Les deux volumes sont identiques pour éviter d’intervertir, la correction est immédiate, et, oralement on rectifie les erreurs, c’est donc une évaluation formative.

Chaque élève doit écrire le volume d’eau mesuré. Le professeur vérifie la présence de l’unité et explique les erreurs.

Pour une classe de 24, il faut environ 25 minutes pour voir tout le monde. On peut donc ajouter à ce test une étude documentaire relative au cours traité par la suite afin de conserver l’attention nécessaire.

Codes utilisés :

H : 1 : si la hauteur des yeux est correcte sinon 0.

L : 1 : si la valeur lue est correcte sinon 0.

U : 1 : si l’unité est correcte sinon 0.

Acquis seulement si toutes les réponses sont justes.
3/ Acquis seulement si au moins 4 réponses sont justes.
4/ Acquis seulement si au moins 4 réponses sont justes.
5/ Acquis seulement si au moins 2 réponses sont justes.

Cinquième semaine : Remédiation (20 min)




Le professeur propose des fiches de remédiation que vont choisir les élèves en fonction des résultats au test précédent.

Il les guide pour les amener à la capacité la plus facile à acquérir (la lecture d’éprouvette par exemple).

Les réponses sont disponibles sous forme de photocopies.




Sujets de remèdiation proposés

commentaires


1/ Connaissances

  • a) Quel instrument sert à mesurer le volume ?




  • b) Écrire le symbole du volume et une unité.




  • c) Quel instrument sert à mesurer la masse ?




  • d) Ecrire le symbole de la masse et une unité.




  • e) Cocher la ou les réponses justes :

1 dm3 = 1 cL  

1 mL = 1 mm3

1 mL = 1 cm3

1 daL = 1 dm3

1 L = 1 dm3

1 L = 1 dam3
f) Quelle est approximativement la masse d’un litre d’eau ?

2/ Lectures de graduations:

www.banqoutils.education.gouv.fr/fic/L2PIPMP03.pdf


3/ Effectuer des conversions :

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/57317703/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1161013006328
4/ Calculer une masse d’eau

5/ Exercices sur le cours actuel





Nous ne reprenons pas ici la manipulation de l’éprouvette, la remédiation a été faite en même temps que l’évaluation.

On peut prévoir aussi pour les élèves un travail sur ordinateur.

On ajoute d’autres questions pour ceux qui auraient déjà tout acquis.




Sixième semaine : Evaluation sommative (20 min)



Les questions de l’évaluation finale sont identiques à celles de l’évaluation formative en modifiant les valeurs et éprouvettes.
Et si les élèves n’ont toujours pas acquis ces capacités ?

Il reste d’autres parties du cours dans lesquelles on peut les retravailler.

GRIESP

Mesure de masses et de volumes



/

similaire:

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\L’alchimie n’est pas un art occulte comme la magie, c’est une science....
«connaissance des végétaux» et «connaissance des minéraux». Certains animaux peuvent parfois aussi posséder quelque ingrédients spéciaux,...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Emmanuel Leriche
«Mécanique» est proposé à l’Université Lille IL s’inscrit dans le domaine «Sciences, Technologie, Santé» et est accessible via le...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Epreuve commune de sciences physiques ce sujet est destiné aux élèves...
«rayons cathodiques» à la fin du xixème siècle fut résolu en 1897 par l'Anglais J. J. Thomson : IL s'agissait de particules chargées...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Epreuve commune de sciences physiques ce sujet est destiné aux élèves...
«rayons cathodiques» à la fin du xixème siècle fut résolu en 1897 par l'Anglais J. J. Thomson : IL s'agissait de particules chargées...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\+ recherche style tpe au cdi
...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Note : Dans ce document, le générique masculin est utilisé sans aucune...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\La connaissance rationnelle dans les sciences de la nature
«de la nature» a été théorisée au xix° siècle par Claude Bernard : IL s’agit de la méthode «expérimentale»

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\Première partie I la maladie de la lumière
«Le célèbre écrivain anglais publie cela en ce moment sans vous nommer, sans aucune référence à Rosny Aîné, en plaçant la scène en...

Prérequis Aucune connaissance de sciences physiques n\1°l -devoir surveillé de sciences physiques n°2
«le vermillon originel a noirci au contact de l’air, et le bleu est vert aujourd’hui.»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com