Les rythmes de l'INNOVATION EXPLIQUENT-ILS FONDAMENTALEMENT les rythmes de l'economie ?








télécharger 17.79 Kb.
titreLes rythmes de l'INNOVATION EXPLIQUENT-ILS FONDAMENTALEMENT les rythmes de l'economie ?
date de publication22.01.2018
taille17.79 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > économie > Documentos
LES RYTHMES DE L'INNOVATION EXPLIQUENT-ILS FONDAMENTALEMENT LES RYTHMES DE L'ECONOMIE ?

ESCP 2003
PROPOSITION DE CORRECTION

Introduction
→ référence au débat actuel autour de la stagnation séculaire avec la thèse de R. Gordon reliant le ralentissement de la croissance au faible impact sur la productivité des innovations contemporaines, thèse objet de discussion
→ question du lien innovation – croissance est ancienne (Ricardo, Marx, Schumpeter, Solow, …) mais réflexion doit se centrer sur les rythmes
- rythmes de l'innovation : apparition d'innovations avec une temporalité particulière (vagues d'innovations, grappes d'innovations)

- rythmes de l'économie : fluctuations ordonnées avec différents types de rythmes (trend, cycles Kondratiev, cycles Juglar)
→ recherche d'une relation de causalité entre les deux types de rythmes

A. Les rythmes de l'innovation peuvent être considérés comme déterminants pour comprendre les rythmes de l'économie
1. Dans la perspective ouverte par Schumpeter, on peut distinguer des rythmes de l'innovation
* identification de vagues d'innovations

→ apparition des innovations est liée au niveau du profit : jeu de la concurrence réduit le profit (équilibre de long terme du marché de concurrence), ce qui renforce les incitations des entrepreneurs à innover afin d'obtenir un profit de monopole

→ diffusion de l'innovation dans un deuxième temps réduit le profit par le jeu de la concurrence, ce qui déclenche de nouvelles incitations
* identification de grappes d'innovations

→ innovation majeure entraîne des innovations incrémentales liées à sa diffusion

→ développement de systèmes techniques articulant les innovations (cf machine à vapeur, électricité)
2. Ces rythmes de l'innovation peuvent permettre de comprendre les cycles longs de Kondratiev
* identification de cycles longs par N. Kondratiev (1926) avec l'articulation de deux grandes phases (A et B) identifiées à partir des fluctuations des prix de gros
* explication de ces cycles par Schumpeter grâce aux mouvements de l'innovation : phase de croissance liée aux effets positifs d'une vague d'innovation (investissement, baisse des coûts, utilisation du profit des entrepreneurs) qui s'atténuent progressivement avec la diffusion de l'innovation jusqu'au retournement du cycle
* grands cycles selon Schumpeter sont liés aux innovation du 19ème (textile, machine à vapeur, électricité – chimie) avec possibilité de prolonger le raisonnement (période des Trente Glorieuses)


3. L'innovation permet également de comprendre le rythme long de la croissance
* analyse du lien entre progrès technique et croissance (notion de croissance intensive, identification du « résidu de Solow ») : accélération de la croissance depuis la Révolution Industrielle serait liée à l'accentuation de la dynamique de l'innovation devenue systématique (cf. laboratoires de recherche dans le cadre de la 2ème révolution industrielle)
* gains de productivité liés à l'innovation permettent une baisse des coûts qui sera partagée entre producteurs, consommateurs et salariés, ce qui entraîne un effet positif sur la demande (« déversement » - Alfred Sauvy) ainsi qu'une mutation du système productif (« destruction créatrice »)
* retour sur l'analyse de la situation actuelle par R. Gordon autour d'un faible impact des technologies numériques sur la productivité qui entraînerait une inflexion à la baisse du taux de croissance tendanciel des économies développées

B. Les rythmes de l'économie apparaissent trop complexes pour être expliqués par la seule dynamique de l'innovation
1. Les rythmes de l'innovation, un mythe ?
* Interrogations à propos des analyses de J . Schumpeter : question des indicateurs permettant de mesurer l'innovation et son intensité (brevets, dépenses de R et D, …)
* Recherche historique ne corrobore pas l'idée de « vagues d'innovation », ni l'identification, autrement qu'à posteriori, d'innovations majeures
* Réflexion se déporte sur les conditions d'émergence des innovations : stratégie des acteurs concernés (entreprises, Etat), contexte institutionnel, mentalités, .. .
2. La complexité des rythmes économiques
* interrogations sur la pertinence de l'analyse en termes de cycles de Kondratiev (validité au 20ème siècle, complexification du cycle, remise en cause globale)
* lien innovation et cycles Juglar et Kitchin apparaît plus flou et plus difficile à étayer (même en élargissant le champ de l'innovation à des domaines tels que la finance)
3. la diversité des explications des rythmes de l'économie
* possibilité de concevoir les cycles comme résultant de facteurs endogènes (dynamique de l'accumulation dans la voie ouverte par Marx, rôle du cycle du crédit selon Minsky)
* importance du contexte historique (lecture régulationniste des crises, en particulier les grandes crises)
* question des chocs exogènes qui peuvent dérégler le fonctionnement de l'économie (fluctuations monétaires, chocs pétroliers, événements géopolitiques)
Conclusion
Dans la perspective ouverte par Schumpeter les rythmes de l'innovation contribuent à expliquer les rythmes économiques, en particulier les cycles de long terme. Cependant, si le lien innovation – croissance est difficilement discutable, il ne peut expliquer la totalité des rythmes économiques, beaucoup trop divers et complexes pour être ramenée à un seul facteur.
La période actuelle, marquée par de fortes mutations technologiques dont l'impact global reste difficile à cerner, pourrait permettre de faire évoluer la réflexion autour de ces questions.

similaire:

Les rythmes de l\Les laboratoires et grandes thématiques de recherche
«innovation technologiques». Les possibilités d’intégrer les dominantes sont à discuter avec les responsables qui pourront juger...

Les rythmes de l\Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
«ethnographie urbaine» de l’ens est ouvert aux étudiants de Paris 1 de la filière sous réserve qu’ils suivent ensuite le séminaire...

Les rythmes de l\Résumé L’objet de ce papier vise à spécifier les déterminants de...
«Quels sont les déterminants empiriques de l’innovation dans les pme algériennes de l’industrie manufacturière ?». De cette problématique...

Les rythmes de l\Une «première» à l’initiative de F2c innovation
«Il restait alors à identifier les pôles d’excellence mondiaux correspondant à ces thématiques», explique Patrice Roché, directeur...

Les rythmes de l\F²c innovation et PortugalFood
«nouvelle étape dans l’internationalisation de F²c innovation» selon les responsables de cette structure

Les rythmes de l\Cours chimie
«grains» qui composent la matière sont les ils sont si petits que l’on ne peut les voir à l’œil nu mais on peut les observer avec...

Les rythmes de l\Rapport d’information de l’Assemblée Nationale sur l’innovation en France, mai 2000
«modèle grenoblois» témoigne de la fertilité des liens qui unissent la recherche, l'innovation et l'enseignement supérieur quand...

Les rythmes de l\Les dirigeants des grandes entreprises françaises face aux risques pour l'environnement1
«l'impératif environnemental?» Bref, les patrons sont-ils de plus en plus vertueux vis-à-vis de l'environnement, ou y restent-ils...

Les rythmes de l\Le dîner des bustes1
«Ils vivent ici, pareils que chez les sauvages Ils mangent à la sauvage enfin, tout !»

Les rythmes de l\II. A. Pourquoi les objets nous apparaissent ils colorés ?
«Les couleurs sont les sourires de la nature» a dit le poète anglais Leigh Hunt








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com