Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935








télécharger 26.21 Kb.
titreSocialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935
date de publication23.01.2018
taille26.21 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > économie > Documentos
T2Q1 :

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935.

Introduction :

Nés au XIXème siècle, les courants socialistes ont cherché à transformer la société dans le sens d’une plus grande égalité, par l’action politique ou par l’action syndicale. Le socialisme des origines était inspiré par Marx et prônait la révolution. Celui-ci est progressivement abandonnée par les socialistes allemands au profit de réformes dans le cadre légal, d’autant que l’expérience communiste menée en RDA se révèle un échec.

De plus on constate une idée de montrer le mouvement ouvrier en Allemagne.

L’Allemagne devient rapidement un modèle de rapports sociaux pour l’ensemble de l’Europe ;

Définition du mouvement ouvrier selon l’historien français du monde ouvrier Claude PENNETIER « Le mouvement ouvrier rassemble l’ensemble des acteurs sociaux (organisation politiques, syndicats, coopératives, journaux, individus) qui placent leurs espoirs de transformation sociales dans l’action collective des ouvriers, des travailleurs et des dominés. Ce sont non seulement des ouvriers en action, mais ceux qui créent les conditions intellectuels, culturels, matériels de l’action de la structuration du mouvement. ».

En quoi le cas allemand permet-il de caractériser le mouvement ouvrier et ses évolutions pour l’ensemble de l’Europe ?

Quelles relations entre société, économie et politique en Europe, à partir du modèle spécifique de la social-démocratie allemande depuis 1875 ?

  1. L’Allemagne au cœur de la Révolution industrielle est à l’origine de la création du mouvement socialiste.

Pourquoi et comment le socialisme est-il né en Allemagne ?

En quoi l’Allemagne de la fin du XIXème est en train de devenir une grande puissance industrielle entre 1870 et 1933 ?

Comment définir un Konzern ?

Contexte :

L’Europe subit une industrialisation à partir de la fin du XVIIIème siècle, qui fait que l’on a besoin de beaucoup de main d’œuvre. Cette main d’œuvre vient des campagnes, est analphabète, et qui forme en ville des populations particulièrement pauvre dans des conditions de travaille très difficile. Il y a donc progressivement une conscience ouvrière qui jaillit de ces nouveaux emplois.

Marx et Engel en 1848 dans le manifeste du parti communiste. Marx né en 1818 à Trèves et meurt en 1883 à Londres. C’est un historien, journaliste, philosophe, économiste, sociologue. Il invente le terme de prolétariat.

Le prolétariat : est une classe sociale qui ne possède ni capital, ni moyen de production et a donc besoin d’être salarié pour subvenir à ses besoins.

L’idée de Marx est que le prolétariat doit prendre le pouvoir, doit créer une dictature qui aboutirait à une société idéale (idéale et qui n’a jamais vraiment abouti, ni en URSS, ni en Chine, ni nulle part)

I Le communisme.

Marx avec Engels sont à l’origine de tous les mouvements ouvriers, toutes les Révolutions communistes (mouvement et révolutions socialistes du XXème siècle), globalement c’est l’inspiration de tous les mouvements de gauche qui existent depuis le XIXème siècle.

Au XIXème l’Allemagne est un pays très fortement industrialisé que ce soit la RUHR ou le reste du pays. Dès la veille de la première guerre mondiale, l’Allemagne est une grande puissance industrielle qui rivalise avec la France, et le Royaume Uni.

Cette industrialisation se voit par la sidérurgie – notamment à Ludwigshafen ville qui s’est construite autour des industries – mais aussi de la chimie.

La production allemande est très forte à la veille de la 2ème guerre mondiale.

Konzern : production verticale, c’est-à-dire que l’entreprise va maîtriser depuis les matériaux de base jusqu’à la finalisation du produit et son commerce.

Ces Konzern ont le monopole de la production et après la seconde guerre mondiale. Les Konzern vont être à l’origine de multinationales. Le monde ouvrier constitue très rapidement une grande partie la population.

Le monde ouvrier et leur mode de vie est intéressant particulièrement pour les artistes.

CCL : Donc, au départ, on a un seul mouvement socialiste allemand mais dans lequel deux tendances apparaissent rapidement

  1. Affrontements idéologiques. Entre réformisme social-démocrate et communisme avant 1945.

  1. De 1875 à 1918 : Naissance et affirmation du mouvement ouvrier.

Dès sa naissance, le SPD est fortement rattaché au marxisme sous quelles formes ?

Le SPD ne se veut pas un mouvement exclusivement allemand : pourquoi ?

Les actions politiques et syndicales sont liées ?

En quoi peut-on dire que la politique de Bismarck à joué un rôle important dans la poussée du SPD ?

A partir des deux biographies d’E.BERNTEIN et de R.LUXEMBOURG, en quoi peut-on dire que leurs idées fondamentalement opposées ne peuvent qu’aboutir à une rupture au sein du SPD ?

  • 1875 naissance du SPD.

  • Congrès d’Erfurt en 1891.

  • Programme du marxisme « que les classes dirigeantes tremblent devant une révolution communiste ».

  • Programme du SPD qui date de 1891.

Le SPD présente une dimension internationale car Marx et le SPD veulent une législation du travail dans tout les pays industrialisés.

Face à cela, Bismarck est le premier chancelier allemand, et fait de l’Allemagne une grande puissance. Il est avant tout un conservateur, ainsi toute opposition aux pouvoir, aux idées conservatrices est systématiquement réprimée. De plus, Bismarck est opposé à la tolérance, au droit, à la liberté individuelle aux Marxistes et aux SPD. Mais vu que les marxistes proposent des libertés, Bismarck se dit que il ne peut garder le pouvoir face aux nombre croissant d’ouvriers, créer (Bismarck) un embryon de sécurité sociale.

Le SPD est un toujours un mouvement marxiste jusqu’à la fin de la 1°GM.

Se pose encore la question au SPD : doit ont faire une révolution ou pas ? 2 idées opposées au sein du SPD :

Bernstein (1850-1932) est un homme politique et théoricien social allemand, créer le courant qui s’oppose à la révolution. la disparition de Bismarck, le SPD devient un mouvement officiel. Le mouvement qui va grandir au sein du SPD est celui de Bernstein. Bernstein est favorable à la guerre contre la France.

Rosa Luxembourg organise l’aile révolutionnaire, avec les idées de Marx, elle s’oppose aux réformistes. Rosa Luxembourg en tant que pacifiste refuse la guerre.

Duarnt la 1°GM, Karl Liebknecht et Rosa Luxembourg sont emprisonnés puis libérés en quelques jours avant la fin de la première guerre mondiale. Rosa Luxembourg crée la révolte spartakiste (tentative de révolution communiste), et alors qu’elle essaie de créer un gouvernement elle et Liebknecht sont assassinés.

De cet assassinat, naît une sorte d’énorme tabou au sein de toutes les gauches du monde : la haine entre une gauche réformiste légaliste (au sein de partis politiques légaux) face aux idées révolutionnaires (Rosa Luxembourg, révolution soviétique, chinoise…). Dans le courant du XXème, cette haine et cette opposition est toujours présente.

Le parti Nazi s’appuie sur cette haine pour créer des tensions supplémentaires et prendre le pourvoir (conséquence de la rupture et opposition).

  1. Que devient le SPD à partir de 1933 ?

Le SPD disparaît et devient illégal à cause de la montée et la prise de pouvoir par les Nazi et Hitler. De 1933 à 1949, non seulement l’Allemagne est séparé en deux mais le SPD disparait.

Entre 1945 et 1949 l’Allemagne est partagée entre allié Français, États-Unis, Royaume Uni, URSS, mais aussi avec la crise de Berlin et cette séparation.

A partir de 1949 le SPD réapparaît, mais sous deux formes différentes :

en Allemagne de l’ouest RFA où le SPD prend le pouvoir

à l’est, en RDA où le SPD est le parti minoritaire et devient interdit car ce n’est pas un parti communiste, révolutionnaire

  1. Comment le SPD se positionne en Allemagne depuis 1949 ?

  1. RFA de 1949 à 1990.

On voit à partir de 1949 en RFA un nouveau programme au sein du SPD : Renonciation au marxisme et au communisme, et une influence très forte à la guerre froide avec le SPD soutenant les États-Unis.

Le SPD passe alors à la co-gestion, ce système permet un véritable dialogue social et professionnel.

Co-gestion : il s’agit d’un système qui permet aux syndicats au sein du SPD, employés et actionnaires d’élire des représentants des représentants qui vont gérer l’entreprise.

Mais ce système à aussi des conséquences, notamment un salaire plus élevé, peu ou pas de grève, les salariés sont plus investis dans la production.

  1. RDA de 1949 à 1990.

Le SPD disparait et laisse place au communisme inféodé à Moscou.

Que devient les deux partis de la gauche Allemand à partir de 1949 en RDA ?

Quel est le nom et le rôle du nouveau parti communiste de RDA ?

Que devient-il à la réunification de 1990 ?

Le parti socialiste unifier d’Allemagne fut le principal parti politique de la RDA.

Les syndicats dépendent du KPD.

Le KPD et le SED sont deux visages d’une même réalité révolutionnaire unique ( mais ont des noms différents)

  1. Depuis la réunification de 1990.

Différentes ont fait changer le visage de l’Allemagne :

  • La réunification territoriale, politique, ….

  • La crise qui touche l’Europe touche maintenant l’Allemagne, avec une hausse du taux de chômage, mais le syndicalisme est en baisse. Le SPD et les syndicats doivent donc s’adapter aux révolutions de la société.

  • Le système « idéalisé » en Europe de la co-gestion allemande disparaît progressivement.

Mais le SPD a désormais peu de pouvoir ni politiquement, ni syndicalement.

Conclusion  :

L’Allemagne a créé véritablement avec le SPD les notions de syndicalisme, de socialisme. Elle à du même coup créer un lien fort entre syndicalisme et politique avec un système de co-gestion. Son modèle, des origines à ce qui a été inventé en RFA est devenu un modèle social pour l’Europe (et la création de l’UE)

Plus d’un siècle de socialisme en Allemagne occidentale qui a fait le choix d’être modéré plutôt que révolutionnaire. Mais ce principe du SPD n’est pas suffisant pour répondre au problème de la crise financière et sociale actuelle

Notion et vocabulaire :

Socialisme, marxisme, communisme, SED ou KPD, SPD, social-démocratie, co-gestion, modèle social Allemand, Konzern, prolétariat.

Dates-clef :

1875 : congrès de Gotha : unification des mouvements socialisme en Allemagne, création de I la SPD.

1891 : programme du SPD, congrès d’Erfurt.

1918-1919 : Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht assassinés, révolution Allemande, P naissance du KPD.

1933 : le KPD et le SPD sont interdits par le nazisme.

1949 : naissance du RDA et RDA.

1959 : congrès de Bad Godesberg, le SPD abandonne la référence au marxisme et reconnaît P l’économie de marché.

1
Fin du chapitre
949-1990 : séparation des deux Allemagnes, RDA et RFA.

similaire:

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconChapitre 2 : Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconQui visent à une action collective dans un but de transformation...
«modèle allemand» : d'où ça vient ? l’Allemagne a connu une organisation ancienne de forces de pression syndicats et partis politiques...

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconQui visent à une action collective dans un but de transformation...
«modèle allemand» : d'où ça vient ? l’Allemagne a connu une organisation ancienne de forces de pression syndicats et partis politiques...

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconStammtische en France et en Allemagne
«Staufen», l’un des lieux de promenade favoris des Thannois depuis des siècles, puisqu’il offre un panorama qui s’étend vers la plaine...

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconSynthèse de la critique définitive au marginalisme
«Pour le socialisme cubain», dont L’Anti-Varela. En tout état de cause, le socialisme cubain doit être une œuvre collective cubaine...

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconKarlsruhe/Allemagne, 01/08/2016
«Nous avons en la personne de Michel Daunes, devenu gérant de Romaco France, un spécialiste commercial hautement chevronné et expérimenté...

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconCours 10-12 : le syndicalisme du tps present (1968-2007)

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconQui choisirait le socialisme ?

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconTu joues à la pétanque depuis quand ? Depuis l’age de 15 ans

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1935 iconQuestionnaire sur la vidéo aqua ça sert ?
«planète bleue», c’est ainsi qu’on appelle la Terre depuis qu’on la prise en photo depuis l’espace. Savez-vous pourquoi ?








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com