Résumé du contenu de la ressource








télécharger 62.74 Kb.
titreRésumé du contenu de la ressource
date de publication31.01.2017
taille62.74 Kb.
typeRésumé
c.21-bal.com > loi > Résumé
Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé,

« Quelles protections face à « la » radioactivité ? ».

Classe : Terminale

Enseignement :

Physique-chimie STI2D-STL




THEME du programme : Santé

Sous-thème : Prévention et soin



Quelles protections face à « la » radioactivité ? 

Extrait du BOEN

Connaissances

capacités exigibles

Radioactivité.

Protection contre les risques de la radioactivité.

- Citer les différents types de radioactivité et préciser la nature des particules émises ou des rayonnements émis.


- Citer l'unité de mesure de la dose d'énergie absorbée.
- Citer les risques liés aux espèces radioactives et exploiter une documentation pour choisir des modalités de protection.

Activité documentaire proposée en recherche préalable + classe entière. Durée en classe entière : 1h.

Compétences transversales et attitudes

  • Mobiliser ses connaissances

  • Organiser des informations utiles

  • Raisonner, argumenter, démontrer

  • Travailler en équipe

Type de ressource

  • Activité documentaire + extraire des informations d'un site internet

  • Démarche d’investigation

  • Séquence d’enseignement


Résumé du contenu de la ressource

On utilise une situation déclenchante, en l'occurrence l'exposition d'œuvres du Louvre à Fukushima, pour :

  • Rappeler les différents types de radioactivité

  • Discuter et justifier des modalités de protection


Conditions de mise en œuvre

  • Accès à un ordinateur avec connexion internet.

  • La partie 1 est donnée en activité de recherche à la maison puis la partie 2 est traitée, en binôme, jusqu’à la question 9. La question 10 correspond à un « bilan-correction » de l’activité et se fait de manière collégiale.


Pré-requis

  • Notion d’onde électromagnétique.

  • Notion d’isotope.

  • Notion de temps de demi-vie.

  • Différents types de radioactivité et nature des particules émises ou des rayonnements émis.


Mots clés de recherche : radioactivité, protection

Provenance : LARHANT Audrey (audrey.larhant@ac-lyon.fr)


Partie 1

Le Louvre va envoyer des œuvres à

Fukushima pour une exposition

temporaire.

Photo libre de droit, source :http://www.galerie.roi-president.com/photo-20-32-musee+du+louvre.html


Du 20 avril au 17 septembre 2012, le Louvre organisera, en solidarité avec les sinistrés du Tohoku, une exposition itinérante gratuite qui se déroulera successivement au Musée Municipal de Morioka (préfecture d’Iwate), au Musée des Arts de Sendai (préfecture de Miyagi) et au Musée Préfectoral des Arts de Fukushima (préfecture de Fukushima).

 Un questionnement est apparu dans la presse française sur les risques de contamination des œuvres lors de cette exposition dans une région impactée par l’accident de Fukushima.

Soucieux de montrer au Japon sa solidarité, le Louvre prépare pour fin avril une exposition itinérante dans trois villes du nord de l'archipel, dont Fukushima, et assure que la vingtaine d'œuvres qui seront envoyées sur les lieux ne seront "pas en danger".




Cette exposition itinérante…commencera

par le musée municipal de Morioka (Iwate),

se poursuivra par le musée des arts de Sendai

(Miyagi) et arrivera le 28 juillet au musée

préfectoral des arts de Fukushima, où elle

restera jusqu'à la mi-septembre.

[…]

Source : http://upload.wikimedia.org/

wikipedia/commons/9/9c/Carte_japon.jpg

UNE EXPOSITION "VIDE DE SENS" ?

L'information a été révélée par La Tribune de l'art dans un article très critique intitulé "Le Louvre de plus en plus (radio) actif au Japon".

http://www.latribunedelart.com/le-louvre-de-plus-en-plus-radio-actif-au-japon-article003486.html

Ce site spécialisé trouve l'exposition "vide de sens" et "dangereuse pour les œuvres" en raison du nombre de transports qu'elle implique. Il la juge "discutable", car deux des trois villes choisies, Sendai et Fukushima, se trouvent dans des régions contaminées par la radioactivité. "Ni les œuvres ni les personnes du Louvre qui les accompagneront sur la base du volontariat ne seront mises en danger", a déclaré Jean-Luc Martinez (directeur de l’exposition).

[…]

MULTIPLES PRÉCAUTIONS

Le Louvre a demandé aux musées japonais de lui communiquer la radioactivité à l'intérieur des bâtiments et à l'extérieur. "Pour les deux premières villes, les mesures sont parfaitement normales", a indiqué M. Martinez. "Pour le musée de Fukushima, à l'intérieur des salles, le taux est de 0,06 microsievert par heure, soit un taux normal, que l'on peut trouver dans un musée parisien", a-t-il dit. "À l'extérieur, le taux le plus élevé a été détecté sur une pelouse, avec 1,72 microsievert par heure. Cela veut dire que si un visiteur passait mille heures sur l'herbe, il serait exposé à une dose équivalente à celle que l'on reçoit lorsque qu'on passe une radio", a-t-il ajouté.

Le Louvre s'est entouré de précautions. Les caisses contenant les œuvres seront déchargées seulement à l'intérieur du musée. Les objets seront placés sous vitrine étanche. Les peintures, plus fragiles, voyageront même dans des caissons vitrés et ne seront à aucun moment exposées à l'air ambiant.


Extrait de : www.lemonde.fr (existe-t-il une référence plus précise, c’est-à-dire à un article en particulier ?)


http://www.lemonde.fr/recherche/resultats.html?keywords=louvre+et+fukushima&mode=and&exclude_words=&part=all&author=&date_selector=for_365&start_day=1&start_month=1&start_year=1987&stop_day=1&stop_month=1&stop_year=2012&content_type=all&sort=desc&token=MTMzMTI4MjUwMDIxMzlKREoxMkoz

Questions:

1°) Rappeler les différents types de radioactivité et préciser la nature des particules émises ou des rayonnements émis.

2°) Selon vous, de quel type (quels types) de "radioactivité" est- il question dans cet article ?

3°) Selon vous, quels sont les risques encourus par les œuvres du Louvre et pour les accompagnateurs de ces œuvres ?

Partie 2

On se propose, par la suite, de vérifier vos dires et pour cela, vous disposez d’aides (ci-dessous).

Après lecture de ces aides et mobilisation de vos connaissances, répondez aux questions 4 à 9.

Aide 1

« Le risque à prendre en compte pour une telle exposition itinérante d’œuvres est la contamination de celles-ci notamment par la remise en suspension de particules [radioactives dispersées] dans l’environnement lors de l’accident nucléaire du mois de mars 2011. »

 L’IRSN (Institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire) considère que les précautions prises pour le transport et l’exposition de ces œuvres sont satisfaisantes pour les protéger efficacement contre ce risque de contamination :

  • l’exposition des œuvres se fera dans des vitrines étanches,

  • leurs transports seront réalisés dans des caissons dédiés étanches,

  • les opérations de chargement et déchargement seront réalisées systématiquement à l’intérieur des bâtiments,

  • l’entreposage de ces caissons se fera à l’intérieur des bâtiments le temps de l’exposition. »

Extrait de « www.irsn.fr »

Aide 2

Il a été montré que les principaux radionucléides présents dans les sols, l'air et l'eau, juste après l'accident; sont l'Iode 131, le Césium 134 et le Césium 137.

Aide 3

Temps de demi-vie de quelques radionucléides

Polonium 212 (Po) : 3 microsecondes

Iode 131 (I) : 8 jours

Iode 128 (I) : 25 minutes

Phosphore 32 (P) : 14 jours

Plomb 214 (Pb) : 27 minutes

Thorium 234 (Th) : 24 jours

Sodium 24 (Na) : 15 heures

Polonium 210 (Po) : 138 jours

Radon 222 (Rn) : 3,8 jours

Cobalt 60 (Co) : 5,2 ans

Bismuth 210 (Bi) : 5 jours

Strontium 90 (Sr) : 28 ans

Césium 137 (Cs) : 30 ans

Radium 226 (Ra) : 1 620 ans

Plutonium 239 (Pu) : 24 300 ans

Thorium 230 (Th) : 80 000 ans

Uranium 234 (U) : 250 000 ans

Uranium 235 (U) : 710 millions d'années

Uranium 238 (U) : 4,5 milliards d'années

Césium 134 (Cs) : 2 ans

Aide 4

Il existe trois sources principales d’exposition à la radioactivité:

  • naturelle (non liées aux activités humaines),

  • professionnelle ou médicale,

  • environnementale du fait des activités humaines impliquant des rayonnements ionisants.

Quelques niveaux d’exposition rencontrés dans la vie de tous les jours

- Radiographie pulmonaire de face (exposition du patient) : 0,020 mSv

-Trajet Paris-New-York en avion : 0,040 mSv

-Irradiation médicale moyenne de la population générale en France (dose estimée par an et par personne) : 1,3 mSv

-Irradiation cosmique du personnel navigant de l’aviation : 2,0 mSv (par an et par personne)

-Irradiation naturelle moyenne de la population générale en France : 2,4 mSv (par an et par personne)

Estimations de niveaux d’exposition exprimés en doses efficaces (en milliSievert) faites notamment par l’IRSN.

À titre de comparaison, les valeurs limites réglementaires (limites d’exposition corps entier, en dose efficace en milliSievert) sont fixées :

  • à 1,0 mSv/an pour le public (cette valeur s’ajoutant aux expositions d’origine naturelle et ne prenant pas en compte l’irradiation médicale),

  • à 20 mSv/an sur 12 mois consécutifs pour les travailleurs exposés.

Aide 5:



© Yuvanoe

Cette image permet de symboliser la relation entre les trois unités de mesure de la radioactivité : un enfant lance des objets en direction d’une camarade. Le nombre d’objets envoyés peut se comparer au becquerel (nombre de désintégrations par seconde) ; le nombre d’objets reçus par la camarade, au gray (dose absorbée, qui est équivalent à un joule absorbé par kilogramme de matière) ; les marques laissées sur son corps selon la nature des objets, lourds ou légers, au sievert (effet produit).

http://www.cea.fr/jeunes/themes/la_radioactivite/la_radioactivite

Aide 6





© Yuvanoe - http://www.cea.fr/jeunes/themes/les_sciences_du_vivant/l_homme_et_les_rayonnements











Les éléments radioactifs présents dans notre environnement émettent des rayonnements alpha, bêta et gamma. Les rayonnements gamma sont des ondes électromagnétiques tandis que les rayonnements alpha et bêta sont des particules qui sont respectivement un noyau d’hélium et un électron.

Par leur énergie, les rayonnements ionisants sont pénétrants, c’est-à-dire qu’ils peuvent traverser la matière. Cependant, le pouvoir de pénétration est différent pour chacun d’entre eux, ce qui définit des épaisseurs différentes de matériaux pour se protéger.

Aide 7:

Particules alpha. Pénétration très faible dans l’air. Une simple feuille de papier est suffisante pour arrêter les noyaux d’hélium.
• Particules bêta moins. Pénétration faible. Parcourent quelques mètres dans l’air.
Une feuille d’aluminium de quelques millimètres peut arrêter les électrons.
• Rayonnements gamma. Pénétration très grande, fonction de l’énergie du rayonnement : plusieurs centaines de mètres dans l’air. Une forte épaisseur de béton ou de plomb permet de s’en protéger.



© Yuvanoe


Aide 8:

Remarque : attention, il y a une erreur sur la date de l’accident de Tchernobyl. Au lieu de lire « Après l’accident de Tchernobyl en 1984 » lire « Après l’accident de Tchernobyl en 1986 ».

  • http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/cesium137.htm

Aide 9:

La radioprotection est un ensemble de mesures destinées à assurer la protection sanitaire de la population et des travailleurs.
Trois règles de protection contre toutes les sources de rayonnements sont :

s’éloigner de la source de rayonnements, car leur intensité diminue avec la distance ;
• mettre un ou plusieurs écrans entre la source de rayonnements et les personnes (par exemple, dans les industries nucléaires, de multiples écrans protègent les travailleurs. Ce sont des murs de béton, des parois en plomb et des verres spéciaux chargés en plomb) ;
• diminuer au maximum la durée de l’exposition aux rayonnements.

Questions:

4°) Selon vous, quel est (quels sont) les radioéléments encore présents sur la zone contaminée ?

5°) Citer l'unité de mesure de la dose d'énergie absorbée.

6°) Que pensez-vous de l'affirmation:" "Pour le musée de Fukushima, à l'intérieur des salles, le taux est de 0,06 microsievert par heure, soit un taux normal, que l'on peut trouver dans un musée parisien", a-t-il dit. "A l'extérieur, le taux le plus élevé a été détecté sur une pelouse, avec 1,72 microsievert par heure. Cela veut dire que si un visiteur passait mille heures sur l'herbe, il serait exposé à une dose équivalente à celle que l'on reçoit lorsque qu'on passe une radio", a-t-il ajouté." Valider (ou infirmer) cette affirmation, numériquement.

7°) L'IRSN parle "d'étanchéité". Définir, dans le cas présent, ce terme et justifier" que les précautions prises pour le transport et l’exposition de ces œuvres sont satisfaisantes pour les protéger efficacement contre ce risque de contamination".

8°) Pourquoi les manipulations des œuvres doivent elles se faire à l'intérieur des bâtiments ?

9°) À l'aide des différentes aides ci-dessous, compléter le tableau suivant.

Type de rayonnements

Risques encourus

Mesures de protection




























10°) Mise en commun. Après 45 min, les réponses des différents binômes sont mises en commun. Le précédent tableau est projeté et complété en classe entière.

Sitographie

http://www.lemonde.fr

http://www.latribunedelart.com

http://laradioactivite.com

  • Site de l'IRSN

http://www.irsn.fr

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20120126_exposition-itinerante-louvre-japon.aspx

  • Site de l'INRS

http://www.inrs.fr

  • Site du CEA

http://www.cea.fr/jeunes/themes/la_radioactivite

Bibliographie

"Le Nucléaire: Questions-Réponses" d'Alain GREE (pour documentation EDF)


similaire:

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource (et conditions de mise en oeuvre si besoin)

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource (et conditions de mise en oeuvre si besoin)

Résumé du contenu de la ressource iconRésumé du contenu de la ressource. Cette ressource est une activité...
«Chimie et Développement durable» de l’enseignement de spécialité de la classe de Terminale stl








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com