Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’








télécharger 0.74 Mb.
titreNotes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’
page1/10
date de publication28.10.2016
taille0.74 Mb.
typeNote
c.21-bal.com > loi > Note
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’andre.letowski@free.fr

L’actualité des TPE, PME et créations d’entreprises

Le texte développé des analyses figure dans la note mensuelle d’analyses

Ce mois-ci, six axes d’analyse sont privilégiés

  • Le bilan 2015 

525 091 créations dont 301 622 « classiques » (+13% au regard de 2014) et 223 469 autoentrepreneurs (-21%), et donc une chute de 4,7% pour l’ensemble des créations.

Les transports explosent (+46%) en lien avec « l’ubérisation » ; 6 activités (dont le commerce et les services aux entreprises pour les activités les plus importantes), représentant les 2/3 des créations progressent, mais seulement dans les entreprises « classiques » (entre +8,4 et +33%) ; elles régressent au sein des autoentrepreneurs (entre -9 et -47%).

Par contre la construction est en berne dans les 2 types de création (-3% pour les entreprises classiques et -35% pour les autoentrepreneurs).

Analyse André LETOWSKI à partir des données INSEE
63 081 défaillances d’entreprises en 2015 (+0,8% au regard de 2014) ; la situation est relativement stable depuis 2009.

68% sont des liquidations directes (+1%) ; les défaillances des TPE, et celles des entreprises nouvelles sont stables, alors que les entreprises de plus de 10 ans d’ancienneté, et plus encore les entreprises en société (hors SARL) ont connu des hausses marquantes.

« 4éme trimestre 2015 : défaillances et sauvegardes d’entreprises en France », Altares, non daté
Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d’habitants, dont 64,5 millions vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d’outre-mer.

Au cours de l’année 2015, la population a augmenté de 247 000 personnes (+0,4% au regard de 2014), avec 800 000 naissances (en baisse de 19 000) et 600 000 décès (en hausse de 41 000) ; ce solde naturel (différence entre les nombres de naissances et de décès, soit +200 000) reste le principal moteur de la croissance démographique, bien supérieur au solde migratoire (+47 000).

Entre 2006 et 2014, le solde naturel a augmenté de 2,460 millions (en moyenne 273 000 par an), contre 463 000 pour le solde migratoire (en moyenne 51 400 par an).

« Bilan démographique 2015 : le nombre de décès au plus haut depuis l’après-guerre », Insee Première N°1581, janvier
Sur un an, l’emploi dans les secteurs concurrentiels non agricoles progresse fortement

(+62 200) grâce surtout à l’intérim.

L’emploi direct ne progresse que de 13 000 postes.

Le tertiaire marchand et non marchand (santé hors hôpitaux) progressent le plus. L’industrie et la construction perdent des emplois, respectivement 21 800 et 40 600, intérim compris ; si l’on exclut l’intérim, la perte des emplois directs est respectivement de 41 300 et 45 300.

« CONJONCTURE : tableau de bord trimestriel de l’emploi salarié », Etudes économiques, DGE, Décembre Et « L’emploi intérimaire de nouveau en hausse au 3e trimestre 2015 », Dares indicateurs N°002, janvier

  • L’emploi et les TPE/PME


Les TPE (les 1 à 9 salariés), au nombre d’un million fin 2014, emploient 19% des salariés du secteur privé (3 millions de salariés hors intérim) ; 86% y sont en CDI.

57% emploient 1 ou 2 salarié, mais les entreprises de 3 à 9 salariés (43% des employeurs) emploient 73% des salariés des TPE.

86% des salariés sont en CDI, dont 62% à temps complet, 25% à temps partiel et 14% en CDD (dont 10% à temps complet, 4% à temps partiel et 6,4% des emplois aidés, essentiellement l’apprentissage). La durée hebdomadaire, pour les temps complets, est moins de 36 heures (67%), de 36 à moins de 40 heures (30%) ; peu font 40 heures et plus (3%).

« L’emploi dans les très petites entreprises fin 2014 : un salarié sur cinq travaille dans une entreprise de moins de 10 salariés », Dares Résultats N° 95, décembre
En 2014 les établissements de moins de 20 salariés ont eu davantage recours au temps partiel qu’en 2013 (+19% en nombre d’heures chômées), alors que les 50 salariés et plus l’ont diminué de 21,5%.

Le nombre d’heure par salarié est en nette hausse pour les moins de 20 salariés depuis 2009 (+30%), contre une hausse moyenne inférieure à 8% pour les autres tailles ; mais le recours y est plus court (58% au plus 3 mois contre 19% pour les 250 salariés et plus).

11% des établissements « consommateurs » en 2014 ont utilisé le dispositif pendant plus de 12 mois sur la période 2012-2014, notamment dans l’industrie (20 %) et les établissements de grande taille, (37% contre 8% seulement des établissements de moins de 20 salariés).
Le coût moyen de la rupture et de l’indemnisation pour licenciement sans cause réelle et sérieuse est de 40 000€, les indemnités étant de l’ordre de 24 089€ (11 138€ pour les moins de 10 salariés et 29 424€ pour les plus de 10 salariés), soit 10 mois de salaire

En 2013, 93% des demandes sont liées à la rupture d’un contrat de travail ; les salariés contestent moins les conséquences du licenciement (indemnités, salaires dus, clause de non-concurrence…), et beaucoup plus le motif même du licenciement (78% le motif de la rupture de contrat).

Les salariés obtiennent de moins en moins la totalité de ce qu’ils réclament : 64% des jugements font alors l’objet d’un appel en 2013 ; les cours d’appel infirment la décision du conseil de prud’hommes (22%), le confirment totalement (29%), et dans 22% des cas, le confirment ou l'infirment partiellement.

Une affaire aux prud’hommes dure 16 mois en moyenne en 2013 (12 mois en 2004)

« Les patrons ont-ils raison d'avoir peur des prud'hommes ? », Usine Digitale du 14 janvier

« Indemnités prud’homales : ce que les salariés obtiennent réellement », Les Echos du 22-23 janvier

Source : enquête de la Chancellerie, portant sur 401 arrêts rendus en appel durant le mois d’octobre 2014
Les moins de 30 ans ont une bonne opinion de l’apprentissage ou de la formation en alternance : 88% une bonne opinion, dont 38% une très bonne opinion

Les jeunes interrogés pensent que l’apprentissage permet à des jeunes de tout niveau d’apprendre un métier (49%), de les rendre autonomes et prêts à intégrer le monde du travail (49%) ; cela devrait davantage être mis en avant dans le système scolaire (47%) ; par contre seuls 24% sont très favorables à estimer que l’apprentissage contribue à leur donner l’esprit d’entreprise ; on constate peu de différences dans ces approches favorables quelle que soit la caractéristique du jeune.

Ce qui fait principalement la réussite de ce mode de formation tient d’abord au tuteur et à l’entreprise choisie, au rythme de l’alternance et à la filière choisie, peu au CFA et à la rémunération.

« L’apprentissage idéal », Agefa PME, sondage Opinion Way, décembre

  • Le rapport de Catherine BARBAROUX au sujet de l’entreprise individuelle, constats et propositions


4 grands constats

1 Une connaissance incomplète des trajectoires, des freins, des besoins ressentis par les entrepreneurs individuels, et des mécanismes de disparition.

2 L’insuffisance, la rigidité ou l’inadaptation des dispositifs d’information et d’accompagnement des créateurs. L’appui aux entrepreneurs est trop souvent conçu en termes de structures, au détriment de logiques de service. De plus, l’accompagnement des créateurs, facteur essentiel de leur pérennité, de leur rentabilité et de leur développement fait état d’un financement problématique.

3 L’effet dissuasif de la multiplicité des statuts juridiques et de la complexité des régimes fiscaux et sociaux.

4 L’étendue, devenue excessive, des restrictions de fait à la liberté d’installation en raison d’une interprétation souvent extensive des obligations de qualification professionnelle.

Suivent des propositions qui ne seront pas développées ici.

« Lever les freins à l’entreprenariat individuel : rapport au Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique », Catherine Barbaroux avec le concours de Laurent Moquin (CGEFi), décembre


  • La reprise d’entreprise


31% des dirigeants du Nord-Pas-de-Calais souhaitent transmettre leur entreprise ; 79% sont le fait d’entreprises de 5 salariés au plus et 57% de commerce de détail et de restaurants/cafés/hôtels

Une première enquête a visé à connaitre les intentions de transmission des dirigeants d’entreprise ; une seconde (analyse ci-après) a observé les reprises effectives en 2014, ce qui permet de co statr des décalages entre intentions et réalités.

67% des dirigeants ayant l’intention de transmettre leur entreprise ont au moins 55 ans, mais 45% d’entre eux n’ont pas commencé à préparer leur transmission.

62% ont rencontré des difficultés dont 37% pour trouver le bon repreneur, 27% ne pas savoir où trouver le repreneur, 25% des questions d’ordre fiscal ou réglementaire, 14% pour évaluer l’entreprise, 10% pour trouver les bons interlocuteurs pour se renseigner et 5% pour le maintien de leur niveau de vie.

« La transmission d’entreprise en Nord-Pas de Calais : étude prospective sur le potentiel d’entreprises à transmettre à horizon de 5 ans », Horizon Eco N°192, avril, CCI région Nord de France et Préfecture de région
En 2014, le marché de la transmission en Nord-Pas de Calais représente près de 1 800 reprises d’entreprises et 12 600 emplois. 79% sont le fait d’entreprise de 5 salariés au plus, mais les 6 salariés et plus ont les taux de reprise les plus élevés

45% des reprises ont été réalisées par rachat de parts, 42% par rachat de fonds et 13% via une location-gérance. Par ailleurs, près de 240 transmissions l’ont été dans le cadre familial (13% de l’ensemble des reprises).

3 secteurs d’activité concentrent 77% des reprises : l’hôtellerie/restauration/cafés, le commerce de détail, les services aux entreprises/commerce de gros ; l’industrie et la construction ne cumulent que 15% des reprises mais 30% des emplois concernés.

52% des cédants étaient à l’origine de la création de l’entreprise et 48% d’entre eux avaient été les repreneurs des entreprises qu’ils cèdent aujourd’hui.

47% des repreneurs ont un niveau d’études supérieures ; 69% n’ont jamais été en poste dans l’entreprise qu’ils ont reprise, mais 68% ont déjà travaillé dans le secteur dans lequel est située l’entreprise

« La transmission d’entreprise en Nord-Pas-de-Calais : le marché de la transmission en 2014, volumes et caractérisation des reprises », Horizon éco N°209, CCI région Nord de France et Préfecture de région, décembre
En Bretagne en 2014, 4 159 créations, 634 reprises (4% du potentiel) et 3 328 cessations sans reprise

Les créateurs ont été au nombre de 4 519 (dont 53% d’autoentrepreneurs) et les repreneurs de 634, soit 23% des nouveaux dirigeants (hors autoentrepreneurs).

Les reprises sont surtout le fait des activités alimentation (41%), services (coiffure, taxi…38%), peu du bâtiment (14%) ou de l’industrie (7%).

52% des cédants avaient moins de 55 ans ; 56% étaient employeurs.

80% des repreneurs ont choisi la forme sociétale.

La même année, 3 328 entreprises ont fermé leurs portes : 80% étaient en entreprise individuelle. 42% appartenaient au bâtiment. 41% de ces dirigeants avaient moins de 5 ans d’activité, et 32%, 10 ans et plus.

« Les chiffres de l’artisanat breton création-transmission-reprise », CRMA Bretagne, janvier 2015


  • Les professions libérales


La DGE recense, fin 2013, au sein des entreprises libérales 896 000 entreprises et 180 800 autoentrepreneurs actifs ; les libéraux non autoentrepreneurs emploient 941 100 salariés

La santé et le technique (services aux entreprises, architecture…) sont très présents dans le flux des entreprises libérales (47% pour la santé et 47% pour le technique, contre 7% pour le droit) ; le secteur technique est encore plus présent dans le flux des salariés (61% contre 28 pour la santé et 10 pour le droit) ; il en est de même en création d’entreprise où le technique couvre 59% des créations classiques et 87% des autoentrepreneurs.

Les salariés du technique sont bien plus souvent cadres (ou chefs d’entreprise salarié) pour 42% des salariés contre 17 à 19% pour les 2 autres secteurs).

76% des entreprises classiques sont en entreprise individuelle, notamment en santé (91%), alors que les entreprises du technique sont à 38% des SARL ou SAS (contre 6 à 8 pour les 2 autres secteurs) ; peu sont en société professionnelle (1,1% mais 11% dans le droit).

80% n’ont pas de salarié.

« Chiffres clés des professions libérales », édition 2015, études économiques, DGE, non daté.


  • Vie professionnelle et vie familiale des chefs d’entreprise


38% des entrepreneurs français (36% au niveau « mondial ») se disent contraints de mettre de côté leur vie familiale au profit de leur travail

Au niveau mondial, 46% des entrepreneurs de TPE et de PME affirment travailler au-delà des heures légales (les allemands, 57%).

66% considèrent que l’engagement envers leur entreprise en vaut la peine ; 41% se sentent impliqués par la passion qui anime leur activité, tandis que 38% sont motivés par le sentiment d’accomplissement.

30% des entrepreneurs disent n’avoir pas le temps de réfléchir à de nouveaux projets ou à des innovations produits, 27% négligent les tâches administratives, 22% n’avoir pas le temps de chercher de nouveaux clients.

« After hours economy », Sage, novembre et business Echos du 5 janvier
Analyses et études de janvier 2016

J’ai repéré un certain nombre d’études et d’analyses qui m’ont semblé utiles pour enrichir l’approche de l’entrepreneuriat des TPE et PME et de la création d’entreprise ; j’en ai extrait les éléments qui me semblaient essentiels et nouveaux, en retravaillant par exemple certains tableaux que j’ai voulus plus explicites ou en complétant l’analyse, et si besoin en formulant quelques commentaires. J’ai voulu aussi citer les chiffres qui servent de cadrage à ces thématiques. André LETOWSKI

Dans ce document :
Création d’entreprise, auto-entrepreneuriat, reprise

  • 2015 est une bonne année pour les créations « classiques » (+13%), nettement moins bonne pour les autoentrepreneurs (-21%), se traduisant par un recul de 4,7% de l’ensemble des créations, Analyse André LETOWSKI à partir des données INSEE,

Mots clés : conjoncture création

  • Les créateurs d’entreprise seraient peu avertis des aides et de leur seuil de rentabilité, Groupe Soregor

Mots clés : profil chef d’entreprise

  • 31% des dirigeants du Nord-Pas-de-Calais souhaitent transmettre leur entreprise ; 79% sont le fait d’entreprises de 5 salariés au plus et 57% de commerce de détail et de restaurants/cafés/hôtels ; 67% des dirigeants ont au moins 55 ans, mais 45% d’entre eux n’ont pas commencé à préparer leur transmission, CCI région Nord de France et Préfecture de région

Mots clés : reprises, territoires

  • En 2014, le marché de la transmission en Nord-Pas-de-Calais représente près de 1 800 reprises d’entreprises et 12 600 emplois. 79% sont le fait d’entreprise de 5 salariés au plus, mais les 6 salariés et plus ont les taux de reprise les plus élevés, CCI région Nord de France et Préfecture de région

Mots clés : reprises, territoires

  • Les reprises sont peu nombreuses dans l’artisanat breton au regard du potentiel théorique de cession, CRMA Bretagne

Mots clés : reprises, territoires
TPE, artisanat, PME

  • Les TPE (les 1 à 9 salariés), au nombre d’un million, emploient 19% des salariés du secteur privé ; 86% y sont en CDI ; les 2/3 y font au plus 35 heures, Dares

Mots clés : approche globale des TPE/PME, emploi TPE/création

  • Le rapport de Catherine BARBAROUX au sujet de l’entreprise individuelle, constats et propositions, Catherine Barbaroux avec le concours de Laurent MOQUIN

Mots clés : approche globale des TPE/PME, fiscalité/social des entreprises

  • Autoentrepreneur et plate-forme numérique ; quels choix, quels enjeux ? Institut de l’Entreprise

Mots clés : autoentrepreneurs
Conjoncture

  • 2015, à nouveau une année de régression pour le secteur du bâtiment, mais avec des perspectives plus favorables pour 2016, CAPEB

Mots clés : conjoncture, secteur d’activité

Pérennité, défaillances des entreprises

  • 15 914 défaillances d’entreprises au 4ème trimestre (+1,6%) et 63 081 en 2015 (+0,8% au regard de 2014) ; 68% sont des liquidations directes (+1%) ; les défaillances des TPE, et celles des entreprises nouvelles sont stables, alors que les plus de 10 ans d’ancienneté, et plus encore les entreprises en société (hors SARL) ont connu des hausses marquantes, Altares

Mots clés : pérennité/ cessation
Conditions de vie du chef d’entreprise

  • 38% des entrepreneurs français se disent contraints de mettre de côté leur vie familiale au profit de leur travail, Sage, et Business Echos

Mots clés : Conditions de vie du chef d’entreprise
Financement, aides financières publiques

  • Les TPE, moins demandeurs de crédit d’investissement ou de trésorerie que les PME, ont aussi un accès plus difficile au crédit que les PME, Banque de France,

Mots clés : Financement des entreprises

  • Impact Partenaires, regroupant de grandes entreprises, a réuni 44 millions€ dans un fond de capital-risque, pour financer des start-up issues des quartiers difficiles, Impact Partenaires et AltaValue, et les echos.fr

Mots clés : Financement des entreprises
Innovation

  • En 2014, les PME représentent 77,4% des personnes morales françaises qui ont déposé une demande de brevet publiée à l’INPI, et 22,6% des demandes, INPI

Mots clés : innovation
Développement des entreprises

  • Une librairie, entreprise familiale ancienne, toujours en pointe pour se développer, La Croix

Mots clés : Développement des entreprises
Accompagnement des créations, des TPE et PME

  • Passer au crible le projet commercial, business Echos du 7 janvier

Mots clés : Accompagnement

  • Le MOOV’JE en chiffres, MOOV’JE

Mots clés : Accompagnement
Secteur d’activités

  • La DGE recense, fin 2013, 896 000 entreprises libérales et 180 800 autoentrepreneurs actifs. Les libéraux non autoentrepreneurs emploient 941 100 salariés, DGE

Mots clés : approche globale des TPE/PME, secteur d’activité

  • En 2013, La filière sécurité totalise 60Md€ de chiffre d’affaires (dont 30 pour l’industrie) et près d’un million d’emplois publics et privés (dont 300 000 emplois pour l’industrie et les services marchands), DGE/PIPAME

Mots clés : secteur d’activité

  • 80% des entreprises du secteur restauration du patrimoine ont enregistré une baisse continue de leur chiffre d’affaires depuis 2009, du fait notamment de l’érosion des marchés publics, et de la difficulté d’y accéder Business les Echos du 29/12/2015

Mots clés : secteur d’activité


Evolution des marchés, évolution de la société

  • Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d’habitants, dont 64,5 millions vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d’outre-mer. La population ne cesse d’augmenter, Insee

Mots clés : Evolution des marchés
Territoires

  • En France, rares sont encore les entreprises à s’engager sur la voie du télétravail, ce que certaines collectivités territoriales mettent en œuvre, Commissariat Général à l’Egalité des Territoires

Mots clés : Emploi, Territoires
Le marché du travail, l’emploi

  • Au 3éme trimestre 2015, l’emploi est moins favorable qu’au second ; l’intérim contribue largement au chiffrement légèrement positif, DGE

Mots clés : Emploi

  • À la fin du 3e trimestre 2015, 566 200 salariés sont intérimaires (3,1% des salariés), avec une progression de 16 400 postes par rapport à la fin du trimestre précédent (+3%), Dares indicateurs

Mots clés : Emploi

  • En 2014 les établissements de moins de 20 salariés ont eu davantage recours au temps partiel qu’en 2013 (+19% en nombre d’heures chômées), alors que les 50 salariés et plus l’ont diminué de 21,5% ; ils en sont plus que les autres tailles de nouveaux utilisateurs, Dares

Mots clés :, Approche globale des TPE/PME, Emploi

  • Quelques données sur les procédures des prud’hommes, Usine Digitale, Les Echos

Mots clés : Emploi, Fiscalité/social des entreprises
La formation, les jeunes

  • Les moins de 30 ans ont une bonne opinion de l’apprentissage ou de la formation en alternance : 88% une bonne opinion, dont 38% une très bonne opinion, « L’apprentissage idéal », Agefa PME

Mots clés : Formation, jeunes
Méthodologie

  • Les méthodes d’enquête ou de sondage doivent être murement réfléchies quant à la méthode la plus pertinente pour recueillir des données fiables, Dares

Mots clés : Méthodologie
Etudes, rapports, propositions non commentés :

  • « Les écarts de salaires femmes-hommes en 2010 : disparités territoriales par zone d’emploi », Dares, document d’études, N°196, décembre

  • « Tableau de bord de l’apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics », CCCA-BTP, édition 2015, non daté

  • « Le crowdfunding : mutation ou mirage pour l’entrepreneuriat ? », La lettre de l’observatoire N° 38, Alptis, novembre

  • « Travail, emploi numérique : les nouvelles trajectoires », Conseil National du numérique, janvier

  • « L’ajustement pendant le crise de 2008 : recours aux heures supplémentaires et à l’activité partielle », Dares document d’études N°198, janvier

  • « Le recours aux contrats aidés : résultats détaillés de l’enquête auprès des employeurs de contrats aidés en 2014 », Dares, Synthése.stat N°18, janvier

  • «  Tarification bancaire : l’enquête annuelle », CLCV, janvier

  • « Colloque sur le financement des TPE », Banque de France et FNCGA, janvier

  • « Educating the Shapers of the Fourth Industrial Revolution-résultats d’une enquête mondiale et Chiffres pour la France », Etude d’Infosys – Forum Economique Mondial 2016, Davos

  • « L’accès aux services, une question de densité des territoires », Insee Première N°1579, janvier

  • « Premier état des lieux de pratiques RSE au sein de l’ESS en France », Crédit Coopératif et ORSE, non daté

  • « Statistiques emploi-formation dans les secteurs de la communication graphique », édition 2015, CGM, non daté

  • « PROSPECTIVE : usages novateurs de la voiture et nouvelles mobilités », études économiques, DGE, CGDD, PIPAME, non daté


Guides

  • « Chefs d’entreprise, facilitez vos relations avec les banques », Médiation du crédit, non daté

  • « Guide pratique de l’usine du futur : enjeux et panorama des solutions », FIM, octobre


Création d’entreprise, auto-entrepreneuriat, reprise

2015 est une bonne année pour les créations « classiques » (+13%), nettement moins bonne pour les autoentrepreneurs (-21%), se traduisant par un recul de 4,7% de l’ensemble des créations (sous réserve que le chiffrement 2015 par l’INSEE soit conçu de la même façon que celui des années précédentes)

Analyse André LETOWSKI à partir des données INSEE,

Et « Léger regain des créations d’entreprises en décembre 2015 », Insee conjoncture, Informations rapides N° 9, janvier
Le nombre de créations non autoentrepreneurs (NAE) de décembre 2015 a nettement augmenté au regard des années précédentes, alors que le nombre d’autoentrepreneurs (AE) diminuait fortement ; décembre 2015 a connu, pour l’ensemble des types de création, une nette reprise au regard de décembre 2012 et 2013 :

Décembre 2015 au regard de décembre

des années précédentes

2011

2012

2013

2014

2015

Pour les non autoentrepreneurs

83

70

80

87

100

Pour les autoentrepreneurs

130

107

113

125

100

Au total

100

84

93

101

100



Si l’on observe maintenant le nombre total de création annuelle depuis 2011, celui-ci a assez peu varié (indice 100 pour 2015, variant de 102 à 105 pour les années précédentes) ; toutefois le nombre de NAE a progressé (indice entre 80 et 89 puis 100 en 2015), alors que celui des AE régressait (indice entre 138 et 123 puis 100 2015), tout comme l’importance du nombre d’AE dans la création totale (passant de  55,9% en 2012 à 42,6 en 2015) :





Nombre cumulé au cours des 12 derniers mois

Indice base 100 en 2015 (12 mois)




2012

2013

2014

2015

Evol 2015/2014

2012

2013

2014

2015

NAE

242 497

263 243

267 340

301 622

+12,8%

80

87

89

100

AE

307 478

274 942

283 454

223 469

-21,2%

138

123

127

100

Total

549 975

538 185

550 794

525 091

-4,7%

105

102

105

100

% AE

55,9

51,0

51,5

42,6


















Pour l’analyse des évolutions, le choix des années a consisté à ignorer 2009 et 2010, années de mise en route du régime des autoentrepreneurs, faussant l’observation.
Les transports manifestent toujours de fortes progressions dans les 2 types de création:





NAE (base 100 en 2015)

AE (base 100 en 2015)

% AE en 2015

Evol

2000/

2008

Nombre

2015

Evol *

2014

2013

2012

Nombre

2015

Evol *

2014

2013

2012

Transports

11 183

+43,2

69

32

31

10 399

+48,6

67

40

29

48,2

+27,8

*Evolution 2014-2015 au regard de 2013-2014,
6 activités progressent, mais seulement en tant que NAE et régressent au sein des AE ; elles regroupent 63% des NAE et 68% des AE :

- Les activités où les AE sont en proportion peu nombreux (commerce, HCR et « industrie » exigeant des investissements souvent conséquents) sont aussi celles où la régression en AE est la plus forte (entre 38 et 47%) ; noter dans ce groupe la forte progression du commerce dans la création NAE (+33%), et la forte régression en AE (-47%) entre 2014 et 2015, alors qu’entre 2012 et 2014, la situation était atone.

- 3 activités connaissent des évolutions modestes (progression en non autoentrepreneurs et régression en autoentrepreneurs) ; ce sont des activités où la proportion d’AE est importante (information/communication et services aux entreprises d’une part et services aux particuliers d’autre part). Lecture : en rouge les indices supérieurs à 100 (base 2010-2011) et en bleu, ceux inférieurs à 100





NAE (base 100 en 2015)

AE (base 100 en 2015)

% AE

en 2015

Evol

2000/

2008

Nombre 2015

Evol *

2014

2013

2012

Nombre 2015

Evol *

2014

2013

2012

Commerce

67 601

+33,2

75

78

76

30 203

-47,0

189

188

201

30,9

+44,3

« industrie »

14 947

+15,4

87

88

70

9 175

-41,0

169

152

185

38,0

+14,5

HCR

22 664

+11,5

90

84

78

5 736

-38,2

162

138

152

20,2

+56,0

Info-communication

11 211

+9,4

91

82

84

14 434

-11,6

113

119

129

56,3

+16,3

Services aux particuliers

18 821

+8,4

92

93

68

30 854

-17,2

121

123

154

62,1

+70,0

Services aux entreprises

53 549

+8,5

92

88

84

61 980

-8,9

110

105

112

53,8

+67,4


3 activités de service (finances/assurances, immobilier, santé/éducation) ont une nette progression en non autoentrepreneurs et une faible diminution des autoentrepreneurs :





NAE (base 100 en 2015)

AE (base 100 en 2015)

% AE

en 2015

Evol

2000/

2008

Nombre 2015

Evol *

2014

2013

2012

Nombre

2015

Evol *

2014

2013

2012

Act financières

13 442

+11,6

90

82

75

2 007

-3,5

104

104

97

13,0

+64,8

Immobilier

13 930

+10,2

91

95

103

3 159

-4,2

104

73

76

18,5

+107,3

Santé,

éducation

31 828

+6,8


94

87

81

34 338

-2,2

102

98

93

51,9

+66,9



Enfin la construction connait une régression dans l’une et l’autre type de création, toutefois bien plus marquée au sein des autoentrepreneurs :





NAE (base 100 en 2015)

AE (base 100 en 2015)

% AE

en 2015

Evol

2000/

2008

Nombre 2015

Evol *

2014

2013

2012

Nombre 2015

Evol *

2014

2013

2012

Construction

42 646

-3,1

103

107

90

21 184

-34,8

153

157

217

33,2

+53,2
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconThèse de la Note mensuelle d’analyses de mars 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de mars 2016 d’

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconNotes mensuelle d’analyses d’octobre 2015 d’

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconPcsi 2 Programme de la semaine du 04 janvier au 08 janvier 2016 – colle n°12

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconTableau1 : Répartition mensuelle des demandeurs d’emploi en entretien...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ icon2 postes à pourvoir à partir de janvier 2017 au Laboratoire d'Analyses...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconA l’occasion de la promotion du 01 janvier 2016 Sur proposition de...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconDevoirs de la semaine du 4 janvier 2016
...

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconPcsi 3 / pc programme de la semaine du 23 janvier au 27 janvier 2017 – colle n° 15

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconPcsi 2 Programme de la semaine du 09 janvier au 13 janvier 2017 – colle n° 13

Notes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’ iconPcsi 2 Programme de la semaine du 02 janvier au 06 janvier 2017 – colle n° 12








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com