Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde








télécharger 39.75 Kb.
titreDevoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde
date de publication27.01.2017
taille39.75 Kb.
typeDocumentos
c.21-bal.com > droit > Documentos
Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde
Les 4 exercices sont à traiter dans l’ordre de votre choix. Il est simplement rappeler qu’il est important d’indiquer le numéro des questions auxquelles vous répondez. Il sera tenu compte de la présentation matérielle de la copie et de la clarté de la rédaction.
La calculatrice est autorisée
CHIMIE

Exercice 1 : L’arôme de jasmin (10 points)
Tableau de données :

Espèce chimique

Alcool benzylique

Acide acétique

Acétate de benzyle

Eau salée

Solubilité dans l’eau

Faible

Totale

faible

Totale

Solubilité dans l’eau salée

faible

totale

nulle




Masse volumique (g.cm-3)

1,04

1,05

1,06

1,25


Partie A : La synthèse

La chimie de synthèse s’avère indispensable pour pallier les insuffisances des productions naturelles ou les coûts élevés de production de certaines espèces chimiques naturelles.

120 000 pétales de rose sont nécessaires à la production de 15 mL d’huile essentielle pure de rose. Pour obtenir seulement 1 kg d’huile essentielle pure de jasmin il faut environ 8 millions de bourgeons de jasmin récoltés à la main. Les chimistes ont donc cherché à synthétiser ces espèces présentes dans la nature.

On se propose d’étudier la synthèse de l’acétate de benzyle, molécule à l’odeur de jasmin.
Protocole expérimental :

Placer dans un ballon 12,0 cm3 d’alcool benzylique, 15,0 cm3 d’acide acétique, quelques gouttes d’acide sulfurique (pour accélérer la réaction) et quelques grains de pierre ponce.

Réaliser un montage de chauffage à reflux. Chauffer pendant 30 minutes.


  1. En quoi consiste une synthèse chimique ?

  2. Pourquoi est-on amené à synthétiser l’acétate de benzyle (l’arôme de jasmin) alors qu’il existe dans la nature ? (donner au minimum 2 raisons)

  3. Indiquer ce que représente chaque numéro de la légende du montage à reflux schématisé ci-contre.

  4. A l’aide des masses volumiques données, calculer les masses d’alcool benzylique et d’acide acétique versés dans le ballon.

  5. On voit sur les flacons les pictogrammes ci-dessous. Quelles sont les significations de ces pictogrammes et consignes de sécurités à respecter pour réaliser la synthèse ?




Alcool benzylique

Acide sulfurique et acide acétique




et



Partie B : L’extraction

Protocole expérimental :

Après avoir refroidi le mélange réactionnel, verser le contenu du ballon dans une ampoule à décanter, ajouter 50 mL d’une solution aqueuse saturée de chlorure de sodium (densité 1,25). Après avoir agité et laissé décanter, recueillir la phase contenant l’acétate de benzyle. Lors de la synthèse, on admettra que tous les réactifs n’ont pas complètement réagi et qu’il en reste dans le mélange réactionnel.

  1. Pourquoi utilise-t-on de l’eau salée ?

  2. Représenter l’ampoule à décanter et indiquer la position relative des phases organiques et aqueuse. Indiquer dans quelle phase (organique ou aqueuse) sont les différentes espèces chimiques à l’aide des données en début d’énoncé.

  3. Quelle phase récupère-t-on ?

Partie C : Caractérisation de l’espèce chimique synthétisée

On désire analyser l’espèce chimique synthétisée par chromatographie sur couche mince. Pour cela, on dépose sur la plaque quatre échantillons :

  • de l’alcool benzylique pur (A)

  • de l’acétate de benzyle commercial (B) ;

  • de la phase liquide récupérée en fin de synthèse (C) ;

  • de l’extrait naturel de jasmin (D).

Le chromatogramme obtenu est représenté ci-contre ;

  1. A-t-on synthétisé de l’acétate de benzyle ? Est-il pur ?

  2. L’acétate de benzyle est-il présent dans l’extrait de jasmin ? Justifier.

  3. Que dire de la composition de l’extrait naturel de jasmin ?


Exercice 2 chimie et biologie du corps humain (10 points)
Données :

Élément chimique

H

C

N

O

Masse molaire atomique (g.mol-1)

1,0

12,0

14,0

16,0

Numéro atomique

1

6

7

8


Partie A : Synthèse de l’urée
Jusqu’au début du XIXème siècle, les chimistes pensaient que l’on ne pourrait jamais synthétiser au laboratoire une espèce chimique identique à celles synthétisées par un organisme vivant. Ces synthèses nécessitaient selon eux « une force vitale » que seuls les organismes vivants possédaient.

L’urée est naturellement synthétisée dans le foie à partir de l’ammoniaque produit par dégradation des protéïnes.

En 1828, Friedrich Wöhler mélange une solution de cyanate de potassium (K++ OCN-) et une solution de chlorure d’ammonium (NH+ Cl-). Il chauffe puis refroidit ce mélange : il apparaît alors des cristaux qu’il isole. Après purification et recristallisation, il observe ces cristaux et des cristaux d’urée extraits d’urine au microscope : les cristaux ont même composition et même forme. Il en conclut que les cristaux sont constitués des mêmes molécules et met alors fin à la théorie de la « force vitale ».
Données : Température de fusion de l’urée : 133 °C ; Formule brute de l’urée est OC(NH2)2
1. Citer deux autres expériences permettant de comparer l’urée d’origine biologique et l’urée de synthèse.

2. Pourquoi cette expérience met fin à la théorie de la « force vitale » ?

3. Le noyau de l’élément chlore a pour symbole. Donner, en justifiant, la structure du noyau.

4. En déduire le nombre d’électrons de l’ion puis donner sa structure électronique.

  1. On propose ci-dessous une représentation de Lewis de la molécule d’urée. Recopiez la en la complétant. Justifiez.


Partie B : Des mesures pour la santé



Les mesures des quantités de matière ont une grande importance dans le domaine de la santé. Elles donnent lieu à de nombreuses analyses comme celles de certaines espèces chimiques contenues dans le sang. Si la valeur de leur concentration n’est pas comprise dans un intervalle donné, une pathologie est alors détectée.
Les tableaux ci-dessous sont des extraits d’une analyse de sang fournie par un laboratoire. Dans la première colonne se trouvent les résultats du patient et dans la deuxième les intervalles de concentrations d’un patient sain. Malheureusement, les résultats du patient, dans la première colonne ne sont pas donnés en concentration molaire et ne permettent donc pas de vérifier si cette personne est atteinte d’une pathologie ou non.

Espèce analysée

Résultats du patient

(volume de sang prélevé=10 mL)

Normes des concentrations molaires (mol.L-1)

Urée OC(NH2)2

nurée=4,0.10-5 mol

3.10-3 à 8.10-3

Glycémie à jeun*

masse glucose = 13,5 mg

4,45.10-3 à 6,40.10-3


* La glycémie représente la concentration de glucose dans le sang (l’augmentation de la glycémie, hyperglycémie, est le signe essentiel du diabète) ;

La formule semi-développée du glucose est : HOCH2CHOHCHOHCHOHCHOHCHO


  1. Donner la formule brute de la molécule de glucose.

  2. Calculer sa masse molaire

  3. Calculer la quantité de matière de glucose présente dans les 10 mL de sang prélevé.

  4. En déduire la concentration molaire de glucose dans le sang (glycémie).

  5. Calculer la quantité de matière minimale d’urée, d’après la norme donnée, qui doit être présente dans 10 mL de sang. Calculer de la même manière la quantité maximale.

  6. D’après les résultats de cette analyse de sang, ce patient est-il en bonne santé ?


PHYSIQUE
Exercice 3 : Eclairage d’un bassin (10 points)
Partie A.

On éclaire un bassin avec un rayon lumineux comme indiqué sur le schéma ci-dessous.




  1. Qu’arrive-t-il au rayon lumineux ?




  1. Comment s’appelle ce phénomène ?




  1. L’un des 3 poissons est éclairé, sans faire de calcul, indiquer lequel ? Justifier pour chacun d’entre eux.



Partie B.

Données : Indice de réfraction de l’eau : neau = 1,3 ; Indice de réfraction de l'air : nair = 1,0.
Une paire de lunettes est tombée dans le bassin. Il fait nuit. Avec une lampe torche, on envoie un faisceau de lumière. La lampe est située au bord du bassin.

On étudie d’abord la marche du rayon inférieur R1 du faisceau. Ce rayon est dirigé vers un point B de la surface éloigné de 2,0 m du bord gauche (AB=2,0m).


  1. Mesurer sur le schéma l’angle d’incidence du rayon R1 à la surface de l’eau.

  2. Enoncer la deuxième loi de Descartes.

  3. Calculer l’angle de réfraction du rayon R1 dans l’eau.

  4. Tracer ce rayon sur le schéma.

  5. Hachurer la partie du bassin éclairée par la lampe torche.

  6. A-t-on réussi à éclairer les lunettes ?

  7. La profondeur du bassin vaut h=1,0m. Calculer à quelle distance du bord gauche du bassin le rayon lumineux R1 touche le fond.









Exercice 4 : la grue (10 points)
On considère une grue tirant verticalement une charge de masse m=1,5 tonnes (voir figure 1). Dans tout l'exercice le référentiel est la Terre. L'action de l'air sera négligée dans un premier temps. L’intensité de pesanteur sera prise égale à g=10 N.kg-1
La figure 2 est la courbe de la hauteur h à laquelle est située la charge en fonction du temps. Le mouvement comporte deux parties. Entre t=0 et t=10s, la charge est accrochée au fil. A t=10s, le fil casse.

Partie A: entre t=0s et t=10s


La charge est accrochée au fil.

  1. Description du mouvement

  1. Donner l'expression littérale de la vitesse moyenne.

  2. Quelle est la distance parcourue entre 2 et 5s ?

  3. En déduire la valeur de la vitesse moyenne entre 2 et 5s à l'aide de la figure 2.


On admettra pour la suite de la partie I de l'exercice que la vitesse est constante


  1. Bilan de force

  1. Donner les caractéristiques du poids. Représenter cette force sur un schéma.

  2. Le système charge est soumis à une autre force. Laquelle ?

  3. Enoncer le principe de l'inertie.

  4. Donner les caractéristiques de cette autre force en justifiant précisément. Représenter cette force sur le même schéma que celui de la question 1.

Partie B : après t=10s


A t=10s, la corde attachant la charge casse et la charge tombe. La figure 3 ci-contre nous indique la position du centre de masse de la caisse à intervalles de temps réguliers (chronophotographie).


  1. Montrer à l'aide de la figure 3 que la vitesse augmente.

  2. Le solide est-il soumis à des forces qui se compensent ? Justifiez.

  3. Selon la figure 2, à quel instant la charge tombe-t- elle sur le sol?

  4. Si l'action exercée par l'air n'avait pas été négligeable, la charge serait-elle tombée avant, après ou au même moment que l'instant déterminé à la question 3 ? Justifier précisément.

similaire:

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconDevoir commun de sciences physiques Mercredi 05 mai 2004 (8h10 -10h10 ) Classe de seconde

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconDevoir surveille n°1 (classe de seconde)

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconEpreuve commune de sciences physiques ce sujet est destiné aux élèves...
«rayons cathodiques» à la fin du xixème siècle fut résolu en 1897 par l'Anglais J. J. Thomson : IL s'agissait de particules chargées...

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconEpreuve commune de sciences physiques ce sujet est destiné aux élèves...
«rayons cathodiques» à la fin du xixème siècle fut résolu en 1897 par l'Anglais J. J. Thomson : IL s'agissait de particules chargées...

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconDevoir de sciences physiques

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde icon1°l -devoir surveillé de sciences physiques n°1

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde icon1°l -devoir surveillé de sciences physiques n°1

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconNom : sciences physiques classe

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde icon1°l -devoir surveillé de sciences physiques n°2
«le vermillon originel a noirci au contact de l’air, et le bleu est vert aujourd’hui.»

Devoir commun de sciences physiques Mercredi 30 avril 2008 (8h05 -10h05) Classe de seconde iconClasse de 2nde 5 Mercredi 28 janvier 2015








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
c.21-bal.com